Les éleuthérocoques (Eleutherococcus, synonyme : Acanthopanax ) sont un genre d’environ 30 espèces d’arbrisseaux et d’arbres épineux de la famille des araliacées (Araliaceae).

Ils proviennent d’Extrême-Orient, se répartissent du sud-est Sibérien puis au Japon jusqu’aux Philippines dans le sud avec une variété plus grande en Chine centrale et occidentale.

Quelques espèces, notamment le ginseng sibérien (Eleutherococcus senticosus), sont employées en herboristerie. Plusieurs espèces sont également cultivées en tant qu’arbrisseaux pour l’aménagement paysager.

Ne pas confondre avec l’appellation erronée américaine « ginseng sibérien » (Ci Wu Jia, qui n’a rien avoir avec les ginsengs) avec l’écorce d’Eleutherococcus, même si ce nom est parfois donné à quelques espèces, en particulier E. gracilistylus (Acanthopanax gracilistylus), une plante à feuilles caduques verticale. La partie médicinale principale est l’écorce de racine. En Chine, Acanthopanax gracilistylus est principalement produit dans le Hubei, le Henan et l’Anhui. L’herbe est généralement déterrée en été et en automne. Après l’avoir pelé, il doit encore être séché au soleil et coupé en tranches épaisses avant l’utilisation.

 

Indications de l’écorce d’Eleutherococcus gracilistylus

  1. Élimine le vent-humidité et renforce les tendons et les os
    Indiqué lors de crampe, de contraction musculaire, d’arthrite : obstruction douloureuse (Bi) chronique de type vent-froid-humidité lorsqu’un vide chronique du foie et des reins génère une faiblesse des tendons et des os.
    Cette herbe est particulièrement utile lorsque la circulation correcte du Qi et du sang est obstruée. Elle est appropriée pour les gens âgés, et pour le retard de développement des fonctions motrices des enfants.
  2. Transforme l’humidité et réduit les gonflements
    Indication pour les mictions difficiles, les œdèmes, et Jiao Qi* de type froid-humidité.

 

*Jiao Qi (Jiǎo Qì; 脚气 ) est un trouble caractérisé par l’engourdissement, la douleur et la faiblesse des jambes et des pieds. Alternativement, il peut aussi y avoir spasme et gonflement, rougeur et chaleur des jambes et des pieds. Dans les cas les plus graves, le pathogène attaque plus profondément, affectant l’abdomen et le cœur, auquel cas il y a aussi un inconfort de l’abdomen, vomissement, pas d’envie de manger, palpitations, oppression de la poitrine, dyspnée, désorientation et discours confus.
Leg qi est principalement dû à une attaque externe de l’humidité pathogène et du vent, ou bien en raison d’une consommation excessive d’aliments riches et gras qui génèrent de l’humidité et de la chaleur (humidité-chaleur) qui va lentement descendre vers les jambes.

 

Effets pharmacologiques

L’écorce de racine de E. gracilistylus contient de la syringine, l’éleuthéroside B1, l’isofraxidine-α-D-glucoside, la sésamine, l’acide 16α-hydroxy – (-) – kauran-19-oïque, le β-sitostérol, le β-sitostérol glucoside, l’acide stéarique, l’acide palmitique, acide linolénique, vitamines A, B1, etc.

  • La racine est utilisée comme tonique pour traiter les troubles psychosomatiques et la neurasthénie, ainsi que comme tonique pour aider à s’adapter aux situations stressantes. Un extrait fluide a été trouvé pour avoir des propriétés immuno-stimulantes et immunomodulatrices ainsi que des propriétés antivirales.
  • Effet sédatif, à utiliser avec précaution en association avec des barbituriques (peut altérer la conduite d’un véhicule)
  • anti-inflammatoire
  • analgésique

 

Dosages

De 4,5 à 15g par jour, standard 10g

 

Contre-indications

Wu Jia Pi est contre indiqué chez les personnes ayant un vide de Yin avec des signes de chaleur.

Cette herbe ne montre aucun signe de toxicité dans la fourchette normale de dosage. Les réactions toxiques répertoriées sont dues à l’utilisation d’une herbe de substitution : Periplocae Cortex-Xiang Jia Pi (voir plus bas).

 

Grossesse

L’utilisation de l’écorce Eleutherococcus gracilistylus est permise pendant la grossesse.

 

Combinaisons d’herbes avec Wu Jia Pi

Lors d’obstruction par vent-chaleur avec douleur et spasmes musculaires, l’écorce d’Eleutherococcus gracilistylus peut être combinée avec :

  • Wei Ling Xian – 威灵仙 (Radix Clematidis)
  • Qiang Huo – 羌活 (Rhizoma Et Radix Notopterygii)
  • Qin Jiao – 秦艽  (Radix Gentianae macrophylliae)

Contre un vide de foie et des reins, lors de Bi, après une longue période de maladie, développement des fonctions motrices des enfants :

  • Sang Ji Sheng – 桑寄生 (Herba Taxilli)
  • Niu Xi – 牛膝 (Radix Achyranthis Bidentatae)
  • Xu Duan – 续断 (Dipsaci Radix)
  • Mu Gua – 木瓜 (Fructus Chaenomelis)

Lors d’humidité avec œdème, oligurie :

  • Fu Ling – 茯苓 (Sclerotium Poriae Cocos)
  • Di Gu Pi – 地骨皮 (Fructus Lycii)
  • Sheng Jiang – 生姜 (Rhizoma zingiberis officinalis)

 

Tableau récapitulatif

 

herbes Wu Jia Pi Nom chinois Wu Jia Pi (Wǔ Jiā Pí; 五加皮)
Nom pharmaceutique Cortex Acanthopanacis
Espèce botanique standard
Acanthopanax gracilistylus W.W. SMITH (= Eleutherococcus gracilistyhs W.W. SMITH)
Autres noms

Nan Wu Jia Pi (南五加皮)
Zhen Wu Jia Pi (真五加皮)
Wu Pi Feng (五皮风)
Wu Hua (五花)

Partie de la plante Écorce de racine
Nature Tiède
Saveur Piquante et amère
Tropisme (entre dans les méridiens du : ) Reins et foie
Description brève

Élimine le vent-humidité, réchauffe les reins et le foie, arrête la douleur, et renforce les tendons et les os.

 

 

Notes

L’écorce d’Eleutherococcus gracilistylus est une bonne herbe pour les personnes faibles ou âgées. Trempée dans de l’alcool de riz, elle est utilisée lors de douleur du bas du dos, d’arthralgie (douleur articulaire) et de difficulté à marcher.
Toutefois, les principaux symptômes traités par cette herbe sont lors de douleur articulaire due à une obstruction douloureuse de type vent-humidité (Bi vent-humidité), ainsi que des crampes et des mouvements difficiles des tendons. Elle est aussi utile lors d’impuissance, de démangeaison génitale, lors de douleur/courbature lombaire et de la colonne vertébrale, et lors de retard du jeune enfant pour avoir son premier pas.
Elle favorise également les mictions et est utilisée lors d’œdème au niveau de la peau.

 

Il y a plusieurs espèces utilisées, l’espèce standard décrite ici est Acanthopanax gracilistylus, connue sous le nom de Wu Jia Pi du sud – Nan Wu Jia Pi (南五加皮) ou Vrai Wu Jia Pi – Zhen Wu Jia Bouteille de vin médicinal avec Wu Jia PiPi (真五加皮).
Une herbe de substitution très commune, mais assez toxique, est Periplocae Cortex, Xiang Wu Jia Pi – 香五加皮 (aromatique Wu Jia Pi). Celle-ci est connue comme étant la Wu Jia Pi du nord (Bei Wu Jia Pi – 北五加皮).

 

Une autre espèce, Chuan Wu Jia Pi (川五加皮) dans laquelle l’écorce de la tige est utilisée au lieu de l’écorce de la racine. Ses actions sont similaires à Cortex Acanthopanacis (Wu Jia Pi), de nature tiède et de saveur piquante, assez douce, harmonieuse et non toxique. Elle est surtout utilisée en vin médicinal, les vins médicinaux de Wu jia Pi vendus dans la Chine et en occident sont presque toujours réalisés avec cette herbe.

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog