ArmoiseLa moxibustion est une méthode mentionnée dans le Huang Di Nei Jing qui permet de réchauffer en utilisant de l’armoise (Ai Ye) ou d’autres herbes sur, autour ou au-dessus des points d’acupuncture.
Une fois que les feuilles de la plante sont généralement demi séchées, elles sont pilées jusqu’à tendreté, puis séchées au soleil pendant un à deux jours, puis pilés à nouveau et finement broyées en une texture comme la laine ou le coton, puis tamisées jusqu’à obtenir une consistance fine et douce avec laquelle des moxas pourront être réalisés.

Le moxa peut être roulé en boules, façonné en cônes ou acheté dans le commerce en petits ou longs rouleaux (aussi appelé cigare ou bâton de moxa).
Les boules et les cônes peuvent être brûlés directement sur la peau, ou indirectement sur un support entre le Moxa et la peau.
De petites boules peuvent également être utilisées au bout d’une aiguille d’acupuncture comme dans la technique de l’aiguille chaude. De petits rouleaux de moxa qui sont prédécoupés et prêts à être placés sur l’aiguille peuvent également être utilisés et peuvent être achetés dans le commerce Les bâtons de Moxa plus longs sont par exemple utilisés dans un mouvement circulaire ou « picorer » (en déplaçant rapidement l’extrémité brûlante près et loin de la peau) autour d’un point d’acupuncture (voir plus bas).

De nombreux types d’herbes différentes peuvent être ajoutés à la fois au Moxa en vrac ou aux bâtons de Moxa disponibles dans le commerce pour modifier ses propriétés thérapeutiques.
Quelques exemples: cannelle (Gui Zhi, Rou Gui), gingembre séché (Gan Jiang), clous de girofle (Ding Xiang), poivre du Sichuan (Chuan Jiao), Réalgar (Xiong Huang), racine d’angélique pubescente (Du Huo), racine d’angélique dahurica (Bai Zhi), Atractylodes Rhizone (Cang Zhu), myrrhe (Mo Yao), encens (Ru Xiang).

 

Méthodes de moxibustion directe

Dans la méthode directe, il existe des traitements avec formation de cloques (phlyctène) et aussi sans formation de cloques, et chacun a ses propres propriétés thérapeutiques pour une variété de conditions.

Cône sur la peau

 

Méthode avec formation de cloque

Dans la méthode la plus intense, des cônes de moins de 1cm sont brûlés complètement sur la peau, provoquant non seulement une brûlure et une cloque sur la peau, mais également une douleur intense. Une fois le Moxa complètement brûlé, un chiffon stérile et de l’eau froide peuvent être utilisés pour nettoyer les cendres et apaiser la peau. Ce processus est généralement répété trois à dix fois. Une fois qu’une ampoule s’est formée, il est important d’utiliser du baume ou de la crème pour brûlures (comme Jing Wan Hong) en conjonction avec un pansement stérile léger pour protéger la zone et prévenir l’infection.

Cette méthode de moxibustion sur des points d’acupuncture spécifiques peut être utilisée pour renforcer le système immunitaire du corps, le Wei Qi, augmentant ainsi la résistance aux maladies et la santé globale du corps. Les anciens médecins chinois pensaient que les cloques et les cicatrices étaient les marques d’un traitement réussi. En raison du risque d’infection, de douleur et de cicatrices permanentes, cette méthode n’est pas largement utilisée.

Les indications communes:

  • Asthme
  • Troubles du développement
  • Faiblesse générale du corps
  • Troubles gastro-intestinaux chroniques

 

Une autre méthode consiste de mettre avant la moxibustion, du jus d’oignon ou d’ail appliqué sur le site sélectionné pour:

  1. augmenter l’adhésion du cône de moxa à la peau
  2. augmenter la quantité de stimulation fournie par le cône de moxa pendant la procédure.

Un cône de moxa est ensuite placé sur le site souhaité, allumé et laissé brûler complètement. Ceci est répété 5 à 10 fois, conduisant souvent à une brûlure locale, une ampoule, une purulence et une éventuelle formation de cicatrice lorsque la zone est complètement guérie de la procédure. Cette méthode est souvent utilisée pour traiter certaines maladies chroniques telles que l’asthme, les douleurs abdominales, les menstruations irrégulières, le syndrome Bi, l’impuissance et les tumeurs.

 

Méthode directe sans cloques, sans cicatrices

Cône

1. Avec la moxibustion sans cicatrice, les cônes Moxa sont brûlés directement sur la peau, mais sont retirés lorsque la brûlure commence à provoquer une douleur intense ou lorsque les braises s’approchent trop près de la peau. Cela laisse généralement une petite marque circulaire rouge sur la zone locale, mais pas de brûlure.

Les indications communes:

  • Froid – vide

 

2. Une autre méthode sans cicatrices ou sans cloques consiste à rouler du Moxa de la taille d’un grain de riz et à en brûler de trois à sept directement sur la peau. Parce qu’ils sont de petite taille et brûlent rapidement, il y a moins de chances qu’ils produisent une cloque ou une cicatrice sur la peau.

Indications communes:

  • Vide de sang
  • Vertiges
  • Verrues

 

Méthodes de moxibustion indirecte

 

Les médiums

Une façon courante d’administrer les propriétés thérapeutiques de la moxibustion est d’utiliser un médium entre le moxa brûlant et la peau. Diverses substances peuvent être utilisées à cette fin, dont certaines sont décrites ci-dessous.

 

Gingembre frais (Sheng Jiang)

Gingembre

Une fine tranche de gingembre frais, généralement de un à plusieurs millimètres d’épaisseur, est percée de nombreux petits trous, puis placée (le plus horizontalement possible) au-dessus de points d’acupuncture spécifiques. Un moxa en forme de cône est ensuite façonné avec les doigts et placé au centre du gingembre et allumé. Une fois que la chaleur devient trop intense, la tranche de gingembre avec le moxa brûlant doit être soigneusement retirée. Le processus est ensuite recommencé avec un nouveau cône.

Les indications communes:

  • Vide de la rate et de l’estomac
  • Diarrhée due au froid
  • Douleur abdominale due au froid
  • Froid-vide
  • Douleur dans les articulations due au vent-froid

 

Ail

Ail

Dans cette méthode, une fine tranche d’ail frais, perforée de nombreux petits trous, est utilisée sur un point d’acupuncture ou un gonflement de la même manière que la méthode avec le gingembre ci-dessus. Trois à huit cônes sont généralement utilisés, et la tranche d’ail peut avoir besoin d’être remplacée au cours du traitement. Des cloques peuvent survenir en raison des propriétés de l’ail combinées à la chaleur.

Les indications communes

  • Tuberculose pulmonaire
  • Masses abdominales
  • Scrofule
  • Ulcérations et furoncles du cancer de la peau à un stade précoce
  • Piqûres toxiques d’insectes

 

Sel

Sel

L’utilisation du sel pour la moxibustion est appliquée le plus souvent sur l’ombilic.
Le sel est versé dans le nombril et un large cône de moxa est allumé dessus.
Une tranche de gingembre peut aussi être placée entre le sel et le cône.
Cette méthode peut être utilisée pour restaurer le Yang suite à un effondrement.

Les indications communes

  • Douleur abdominale aiguë avec vomissements et / ou diarrhée (gastro-entérite)
  • Douleur ombilicale
  • Douleur causée par une hernie
  • Dysenterie chronique ou prolongée
  • Effondrement de Yang où transpiration abondante, membres froids et pouls indétectable peuvent se manifester.

 

Aconit (Fu Zi)

Aconit

De consistance raide et dure, on trouve différentes façons d’utiliser l’aconit comme médium pour la moxibustion.

Une fine tranche de Fu Zi séché percée de plusieurs trous est placée sur un point d’acupuncture spécifique. Le moxa est ensuite placé au centre du Fu Zi et brûlé de la même manière que les méthodes utilisant le gingembre et l’ail.
L’aconite (Fu Zi) est chaude et épicée et tonifie le Yang, réchauffe les reins et Ming Men. Ainsi, cette méthode peut être utilisée pour traiter les états de vide de Yang.

Une pâte à base de Fu Zi moulu et d’alcool de riz ou de millet peut également être utilisée comme support pour cette méthode. La pâte est perforée avant utilisation.
Autre méthode: le praticien peut couper l’herbe en petits morceaux et les mélanger avec de la farine et de l’alcool de riz ou de millet pour former une petite « galette » d’environ 0,2 à 0,5 cm d’épaisseur qui sera placée sur le point et le moxa est ensuite placé sur celui-ci.

Les indications communes

  • Vide de Yang
  • Ulcères non cicatrisants
  • Abcès et plaies persistantes

 

Poivre

Dans cette méthode, le poivre blanc est finement moulu et mélangé avec de la farine pour former une petite « galette » qui est laissée séchée. Elle est ensuite mise sur le point d’acupuncture et le cône moxa dessus.
En faisant une légère dépression au centre, de la poudre de clou de girofle et/ou de cannelle peut être placer. Un cône de moxa est ensuite placé sur la poudre et brûlé.

Les indications communes

  • Douleur arthritique de type vent-froid
  • Polyarthrite rhumatoïde chronique
  • Rigidité et engourdissement

 

Soja noir fermenté (Dan Dou Chi)

Un petit « gâteau » est réalisé et est ensuite mis sur le point d’acupuncture et le cône de moxa dessus.
Il est à noter qu’il existe plusieurs techniques pour préparer Dan Dou Chi. Selon le type de fermentation ses actions ne seront pas tout à fait les mêmes. 

Indications communes

  • Abcès qui ont éclaté et n’arrivent pas à guérir et qui ont une apparence sombre et noirâtre.
  • Plaies persistantes

 

Bâton de Moxa

Bâtons de moxa

Une autre méthode courante de moxibustion indirecte utilise des bâtons/rouleaux de Moxa emballés dans du papier. Ces rouleaux sont disponibles dans le commerce et ressemblent beaucoup à un long cigare. Il sont remplis d’armoise, mais il en existe aussi qui sont remplis de différentes herbes. Ils peuvent être enflammés puis maintenus confortablement dans la main pour fournir de la chaleur à des zones particulières du corps.

Description des techniques les plus utilisées :

1 . Un bâton de moxa allumé est placé au-dessus d’un point spécifique jusqu’à ce qu’une chaleur douce soit atteinte à ce point et dans la zone environnante. Cela se fait pendant 5 à 15 minutes, ou jusqu’à ce que la zone elle-même devienne rouge.


Au dessus du point

 

2 . Le bâton est déplacé en petits mouvements circulaires près de la peau pendant environ 5 à 15 minutes pour répartir la chaleur sur une petite surface, ou jusqu’à ce que la zone locale de la peau soit rouge.

En cercle

 

3 . La méthode du « moineau qui picore » consiste à utiliser le bâton de moxa de haut en bas comme un moineau picorant les graines, généralement de 3 à 5 minutes. Cela peut être appliqué rapidement ou plus lentement. Elle est utilisée lorsqu’une forte stimulation est souhaitée.

Picorer

 

4 . Le bâton est maintenu au-dessus du méridien et déplacé progressivement et en douceur le long de la section à traiter. Cela est appliqué pendant 5 à 10 minutes ou jusqu’à ce que la zone devienne chaude au toucher.

 

Pour éteindre le bâton de moxa, un méthode rapide et peu couteuse consiste à utiliser un petit bol de riz afin qu’il puisse être réutilisé ultérieurement.

Les indications communes

  • Douleur en raison de stagnation comme lors de douleur arthritique de type froid.
  • Lésions des tissus mous
  • Problèmes dermatologiques

 

Boîte pour moxa

Boîte

Il existe de nombreux types de boites, qui sont en bois ou en métal. Elles sont souvent conçus pour les gros bâtons, mais il y en a aussi destinées aux petits rouleaux de moxa prédécoupés et d’autres pour le moxa en vrac.
Une fois allumée, la boîte peut être maintenue en place à un endroit précis ou peut être déplacée le long des méridiens. La boîte pour moxa est capable de générer une sensation de chaleur sur une plus grande surface.
Un autre avantage de la boîte est qu’elle peut être utilisée pour les patients qui ont peur des cônes de moxa ou des rouleaux.
Si par exemple la boite est posée sur le bas du dos ou l’abdomen ceci pourra traiter les douleurs au bas du dos dues à un vide du Yang des reins et la diarrhée en raison d’un vide de Yang des reins et de la rate.

 

Précautions

Lors de moxibustion il est important que le patient soit surveillé en tout temps et que la zone soit bien ventilée (en particulier avec les personnes souffrant d’asthme par exemple). Il est également important de tester la sensibilité des patients à la chaleur. Cela garantira que le patient n’est pas brûlé, même s’il a une tolérance élevée à la douleur ou une faible sensibilité à la chaleur.

 

Contre-indications

  • Éviter d’utiliser la moxibustion lorsque la personne a des syndromes de chaleur plénitude ou une fièvre due à un vide de Yin. Il y a toutefois des exceptions.
  • La plupart des points pour lesquels la moxibustion est contre-indiquée se trouvent à proximité de gros vaisseaux sanguins, sur le visage, les papilles mammaires, sur des plis cutanés proéminents et au niveau ou à proximité des muqueuses ou des organes sensoriels. La moxibustion directe est particulièrement contre-indiqué sur ces sites.
  • La moxibustion ne doit pas être pratiquée sur des personnes qui ont faim, qui viennent de trop manger ou qui sont intoxiquées.
  • Éviter d’utiliser la moxibustion sur l’abdomen et la région lombo-sacrée chez les femmes enceintes.



Moxibustion et acupuncture

La moxibustion est aussi utilisée avec les aiguilles d’acupuncture.
Par exemple le bâton de moxa peut être utilisé pour chauffer la zone autour de l’aiguille.
Une autre méthode est de mettre une boule de moxa sur le manche de l’aiguille d’acupuncture. Un petit rouleau de moxa prédécoupé et prêt à être placé sur l’aiguille peut aussi être utilisé.

Aiguille chaude

 

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog




https://dietetiquetuina.fr/wp-content/uploads/gingembre-1-e1587904576131.jpghttps://dietetiquetuina.fr/wp-content/uploads/gingembre-1-e1587904576131-150x150.jpgDavid BrunMassage TuinaMoxibustion  La moxibustion est une méthode mentionnée dans le Huang Di Nei Jing qui permet de réchauffer en utilisant de l'armoise (Ai Ye) ou d'autres herbes sur, autour ou au-dessus des points d'acupuncture.Une fois que les feuilles de la plante sont généralement demi séchées, elles sont pilées jusqu'à tendreté, puis...Une porte ouverte sur la médecine chinoise