Les roses sont appelées Mei gui Hua (Méi Guī Huā; 玫瑰花) en chinois. Elles sont souvent utilisées en infusion comme boisson quotidienne, peuvent être utilisées en cuisine et font aussi partie de la phytothérapie chinoise où elles sont principalement utilisées en tisane ou en décoction (très courte). C’est en fait les boutons de rose qui sont utilisés en médecine chinoise. Leurs propriétés sont très intéressantes puisque entre autres, elles aident à la circulation du Qi et du sang mais aussi détendent le foie, ce qui en fait un allié encore plus précieux au printemps.
Nous allons voir tout cela plus en détail.    

 

 

Vous trouverez les boutons de rose dans notre boutique

 

 

Propriétés des roses dans la pharmacopée chinoise

Fleurs de rose en médecine chinoise Nature: tiède

Saveur: douce et amère

Relation avec les organes (tropisme): principalement foie et rate puis dans une moindre mesure vésicule biliaire et San jiao (triple réchauffeur).

Direction de l’action: ascendante    

 

Indications principales:

  1) Fait circuler et régule le Qi  

Symptômes: pression et distension dans la poitrine, des flancs et de l’épigastre, manque d’appétit, dysménorrhée.  

2) Régule le sang  

Symptômes: dysménorrhée, stase de sang.  

3) Calme et régule le foie  

Symptômes: douleurs dans l’épigastre et les flancs, éructation, manque d’appétit, troubles menstruels, humeur dépressive.  

4) harmonise et tonifie le foie 

Elle fait circuler le sang et le Qi dans le foie. Symptômes: surpression du foie (voir à la fin la signification) avec sensation étouffante dans la poitrine, gêne épigastrique, irritabilité, manque d’appétit, troubles gynécologiques.  

 

Toxicité

  Utilisé comme antidote dans les cas d’empoisonnement par antimoine (élément chimique semi-métallique proche de l’arsenic).  

 

Dosages

  De 1 à 6g, standard 3g  

 

Quelques combinaisons:

  Dans les cas de stagnation du Qi du foie avec douleurs dans l’épigastre et les flancs. Mei gui Hua peut être combinée avec :

  • Xiang Fu – 香附 (Rhizome du souchet – Rhizoma Cyperi Rotundi)
  • Chuan lian Zi – 川楝子 (Fruit du lilas des Indes – Fructus Meliae Toosendan)

  Pour les troubles menstruels Mei Gui Hua peut être combinée avec :

  • Avec Dang Gui – 当归 (Angélique chinoise – Radix Angelicae sinensis)
  • Ze Lan – 泽兰 (Herba Lycopi Lucidi)
  • Chuan Xiong – 川芎 (Radix Ligustici Wallichii)

  Pour de légère ménorragies, combiner Mei Gui Hua avec :

  • Yi Mu Cao – 益母草 (Herba Leonuri Heterophylli)

 

Grossesse:

  Peut être consommé modérément pendant la grossesse.

 

  Les boutons de rose en médecine chinoise    

 

 

NOTES

De saveur douce et légèrement amère, de nature tiède et fortement aromatique, Mei Gui Hua entre dans le méridien du foie et de la rate permettant de favoriser la circulation du Qi et du sang, détend le foie, régule les règles, et restaure l’harmonie entre le foie, le rate et l’estomac.
Cette herbe est souvent utilisée dans le traitement de sensations étouffantes dans la poitrine, d’éructation, de douleurs dans l’épigastre et les flancs et lors de perte d’appétit en raison d’une surpression du foie. Mais aussi lors de règles irrégulières, de SPM et de douleur abdominale dues à une stagnation de Qi et stase de sang.

Mei Gui Hua régule le Qi sans être piquant et asséchant, et harmonise le sang sans casser trop fortement la stase.

 

*La surpression du foie est très courante dans notre monde moderne. Lorsque des émotions sont excessives, cela altère la circulation du Qi du foie provoquant de l’irritabilité, des douleurs le long du trajet des méridiens du foie, et engendre très souvent des perturbations dans le processus digestif.

 

Enregistrer



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (18 votes, moyen: 4,67 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog