Il est parfois très facile de deviner à quelles saveurs appartient un aliment, par exemple le citron appartient à la saveur « aigre ». Toutefois, il est à noter qu’en diététique chinoise certain aliments peuvent être classés comme amère, piquant… bien que nous ne sentons pas cette saveur lorsque nous les mangeons. Par ailleurs, certains aliments sont associés à plusieurs saveurs, comme par exemple le céleri qui est doux, piquant et amère.

 

La saveur amère (peau de mandarine séchée, tabac, céleri, café, foie de porc…) a pour action d’enlever l’humidité et surtout d’évacuer la chaleur se trouvant dans le corps, ce qui est intéressant si celle-ci est en excès. Par conséquent, elle est souvent utilisée dans le traitement d’ inflammations, des constipations mais aussi d’insomnie.

La saveur douce (sésame noir, sucre, de nombreux fruits, riz, blé …) a pour action d’ harmoniser, d’humidifier et de nourrir le corps. Elle est souvent indiquée dans des cas de carence, certaines douleurs chroniques et le manque de coordination entre la rate et l’estomac.

La saveur piquante/forte (alcool, oignon, pistache, poivre, piment…) a pour action de disperser, faire circuler le Qi (l’énergie) et le sang. Elle est donc indiquée dans des cas de douleurs articulaire ou tout autre problème dû à la stagnation de l’énergie. Par ailleurs, elle amène le Qi et les liquides vers l’extérieur engendrant la transpiration. Ceci est particulièrement intéressant, lorsque la nature de l’aliment est chaud, pour évacuer le froid pervers. Cette saveur est bien souvent la saveur des herbes médicinales.

La saveur salée (sel, soja, nombreux fruits de mer: moule, huitre, crabe…) a pour effet de ramollir des grosseurs telles que des kystes, nodules superficiels, grosseurs abdominales… Elle aide également à lutter contre la constipation en ramollissant les selles.

La saveur aigre, également appelée « saveur acide » (prune, citron, cerise, tomate, cheval…) a pour action d’absorber, retenir et consolider les liquides et l’énergie du corps. Par conséquent, les aliments ayant cette saveur sont indiqués pour lutter contre les troubles comme la diarrhée, miction, sueurs importantes, saignements : métrorragie…

 

En plus des 5 saveurs principales, il y a aussi la saveur astringente et insipide.

La médecine chinoise dit que la saveur astringente correspond à la saveur aigre/acide mais en plus puissant. En effet, nous avons vu que cette dernière a pour propriété d’absorber et de retenir les liquides. Les actions de la saveur astringente (le kaki par exemple) sont donc similaires en retenant les liquides du corps et permet de lutter également contre les mictions, la diarrhée, transpiration importante, saignement …

La saveur insipide quant à elle est diurétique, elle possède les propriétés de drainer l’humidité et de faciliter la diurèse (la pastèque par exemple). Elle est souvent utilisée dans les cas d’œdème ou de dysurie.

 

 

Toujours concernant les saveurs et la diététique chinoise, je vous invite à lire également les articles sur la relation entre les saveurs-organes-les 5 éléments, ainsi que les symptômes provoquer par une consommation excessive d’une de ces 5 saveurs puis comment équilibrer les 5 saveurs.

 

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyen: 4,38 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog