rhume

Le rhume est la grippe sont des maladies qui surviennent tous les ans, et même si l’on essaie de définir les périodes où elles attaquent, on peut les contracter n’importe quand. D’où l’importance de savoir lutter contre elles. Ou mieux, les éviter!

En médecine chinoise, le rhume commun est une maladie exogène avec pour principales manifestations: céphalée, obstruction nasale, peur du vent et de la fièvre.
Il est souvent le résultat d’une diminution de la résistance du corps et de l’invasion de facteurs pathogènes externes.

Il peut se produire dans n’importe quelle saison, mais il est plus commun durant l’hiver et le printemps.
Dans les cas plus sévères, surtout si les pervers externes se propagent largement et dans une période assez courte, avec des symptômes similaires, cela s’appelle la grippe.

 

Les pervers externes

Il y a six pervers externes qui sont le vent, le froid, la chaleur, l’humidité, la sécheresse, et la canicule.

Dans des conditions normales, ils sont connus comme les « six Qi » (Liù Qì; 六气) et correspondent à six différentes sortes de conditions climatiques. Ces six Qi sont nécessaires pour que toutes choses se développent et, en tant que telles, soient tout à fait inoffensives pour le corps humain. Cependant, lorsque le temps change de manière anormale et lorsque le Yuan Qi (qui est le Qi le plus essentiel du corps et le fondement vital de la vie) est insuffisant, avec une réduction de la capacité du corps à résister aux maladies, ces six Qi peuvent se transformer en six énergies perverses (ou six pervers).
Les changements climatiques peuvent être anormaux ou ils peuvent se produire hors saison (comme un printemps exceptionnellement froid ou un automne particulièrement chaud), ou encore ils peuvent être très brusques (comme une vague de chaleur soudaine ou une vague de froid soudaine).
Pour en savoir plus sur les six pervers externes, cliquez ici.

Cliniquement, les rhumes et les grippes les plus courants sont de type vent – froid et de vent – chaleur.

 

Le pervers vent

Le ventLe vent est le facteur climatique dominant au printemps, bien qu’il soit présent dans toutes les saisons. De ce fait, bien que les maladies en relation avec le vent soient fréquentes au printemps, elles peuvent apparaître aussi durant les autres saisons.
En médecine chinoise, le vent pervers externe est une cause très importante des maladies liées aux pervers externes.

La nature et les caractéristiques pathogéniques du vent sont les suivantes:

  1. La nature du vent est d’ouvrir et de pénétrer, et il a une grande capacité pour envahir les parties Yang du corps. Le vent est rapide et ne se repose pas. Ses caractéristiques
    sont de s’élever, de pénétrer et de se déplacer vers l’extérieur, c’est donc un phénomène Yang.
    La capacité d’ouverture et de pénétration du vent signifie qu’il peut facilement pénétrer la peau et entrer dans les interstices. Il attaque souvent la tête, les méridiens Yang,
    et les superficies, et il provoque souvent des symptômes tels que maux de tête, transpiration et aversion au vent.
  2. Le vent est mobile et changeant.
    Le vent est mobile signifie que lorsqu’il provoque une maladie, il peut se déplacer rapidement d’un endroit à un autre sans être lié à aucun.
    Par exemple, dans les rhumatismes et la polyarthrite rhumatoïde induite par le vent, le froid et l’humidité, la douleur migratoire des articulations est un symptôme du vent, à cause de cela la condition est souvent appelée «rhumatisme migratoire» ou «rhumatisme de type vent».
    Le vent est changeant signifie que les maladies qu’il induit peuvent changer rapidement et sont imprévisibles.
    Par exemple, l’urticaire induite par le vent se caractérise par des papules qui démangent, qui sont fugaces et qui peuvent apparaître de manière imprévisible dans différentes régions du corps.
  3. « Le vent est le chef de toutes les maladies » (Nei Jing Su Wen)
    Il est le plus important des pervers externes, car les autres envahissent le corps avec son aide, comme dans les maladies causées par le vent – froid, le vent – chaleur, ou le vent – humidité. Le vent est souvent l’unité en première ligne pour les autres pathogènes externes. Même les anciens médecins chinois utilisaient le mot « vent » comme terme général désignant les maladies de causes externes.

 

Le pervers froid

énergie climatique en médecine chinoiseLe froid est le principal facteur pathogène externe en hiver.
Lors des températures froides de l’hiver ou lorsque la température baisse brusquement, les mesures prises pour préserver la chaleur du corps peuvent être insuffisantes et les gens sont souvent sensibles au froid externe.

La nature et les caractéristiques pathogéniques du froid sont les suivantes:

  1. Le froid est Yin, il est l’expression du Yin abondant. Par conséquent, le froid blesse facilement le Yang dans le corps. Quand le Yang est blessé, il perd son action normale de réchauffement et ainsi des maladies du froid dues à une carence en Yang et à une abondance de Yin peuvent se développer. Si le froid externe attaque les superficies et le Wei Qi (Qi défensif) est réfréné alors il y a aversion au froid.
    Si le froid externe envahit la rate et l’estomac causant des blessures, il y a alors froideur et douleur dans l’abdomen, vomissements et diarrhée.
  2. La nature du froid est de geler et de stagner. Une fois que le froid pervers devient fort, il peut endommager le Yang, et une carence (un vide) de celui-ci peut provoquer une stagnation de Qi et une stase de sang dans les méridiens. Une telle stagnation cause de la douleur, par conséquent dans la plupart des maladies du froid il y a des symptômes de douleur. Comme l’indique le Nei Jing (Su Wen): «La douleur est causée par le froid, ainsi, où il y a le froid, il y a la douleur. »
    Si le froid pervers externe pénètre dans l’intérieur directement il y aura des douleurs froides à l’abdomen, même des coliques.
  3. C’est la nature du froid de se contracter. Quand il attaque le corps, le froid peut freiner le Qi, de sorte que les espaces interstitiels, les méridiens, leurs méridiens divergents et les tendons se contractent tous ou génèrent des spasmes. Quand le froid attaque les superficies, les pores et les espaces interstitiels se ferment et le Wei Qi est incapable de se propager.
    Il y aura alors une aversion au froid et de la fièvre sans transpiration.
    Quand le froid envahit les méridiens, le Qi et le sang vont se geler et les vaisseaux sanguins vont se contracter, de là il y aura des maux de tête et des courbatures généralisées. Si le froid pénètre dans les méridiens et les articulations, ils entrent en spasme et se contractent, puis les membres deviennent contractés et incapables de se redresser, ou bien ils deviennent froids et engourdis.

 

Le pervers chaleur

la chaleut et le feu: pervers externe de la mtcIl existe la chaleur et la canicule qui sont toutes les deux des phénomènes Yang. Les maladies de la canicule sont essentiellement saisonnières, se produisant principalement entre le solstice d’été et l’équinoxe d’automne. Le Su Wen déclare:

« Avant le solstice d’été, il y a des maladies de la chaleur. Après le solstice d’été, il y a des maladies de la canicule. »

En fait, les pervers chaleur et canicule sont les énergies climatiques dominantes en été, mais la chaleur peut se produire en toute saison alors que la canicule fait référence à la chaleur qui se produit pendant l’été seulement.

La nature de la chaleur et de la canicule est de monter et de disperser, elles consument le Qi et les liquides organiques à différents degrés. Lorsque le corps est attaqué par la chaleur une personne aura une fièvre élevée le plus souvent, soif, et transpirera.

Contrairement aux autres pervers externes, la canicule est purement exogène, il n’y a pas de canicule endogène. Il existe un type de rhume engendré par la canicule, nous en parlerons à la fin de cet article.

 

Les causes pouvant favoriser une invasion des pervers

Les principales causes favorisant une attaque des facteurs pathogènes externes sur le poumon et le Wei Qi par la bouche, le nez, les pores de la peau… sont les suivantes:

  • Habitudes de vie irrégulières
  • Vêtements inappropriés au climat, à la saison.
  • Effort physique excessif, surmenage
  • Faiblesse constitutionnelle

 

Les différents types de rhume et de grippe

Ces maladies sont dues à une attaque de facteurs pathogènes externes avec une déficience sous-jacente du Qi du poumon et du Wei Qi (voir les causes citées précédemment). Selon les changements climatiques, les facteurs pathogènes et la constitution du corps, leurs manifestations peuvent être classifiées en quatre types:

  1. Vent – froid (type plénitude)
  2. Vent – froid (type vide)
  3. Vent – chaleur
  4. Canicule – humidité

Le vent externe est le chef des six pervers externes. Il est souvent accompagné par d’autres pervers externes liés à la saison lorsqu’il cause le rhume, pouvant même provoquer une grippe.
Comme énoncé plus haut, cliniquement, les rhumes et les grippes les plus courants sont de type vent – froid et de vent-chaleur.

Une faiblesse du corps et une déficience du Yuan Qi conduisent à un affaiblissement de la résistance. Un mode de vie inapproprié ou une fatigue excessive peuvent entraîner un laxisme
des espaces interstitiels et une dissipation du Wei Qi. Dans de telles circonstances, un pervers externe peut attaquer la peau, les cheveux, le poumon ou la couche Wei (couche défensive, couche la plus superficielle) et entraîner une blessure par le vent.
En outre, des différences dans la constitution du corps sont associées avec différentes susceptibilités. Par exemple, le vent – froid peut facilement exploiter un vide de Yang, le vent – chaleur ou la chaleur – sécheresse peuvent facilement exploiter un vide de Yin, et l’humidité externe peut facilement entrainer des complications dans un corps ayant beaucoup de mucosités et d’humidité interne.

Si la constitution de la personne est vigoureuse, le pervers externe se limite au poumon, à la couche Wei, et la maladie est légère, avec principalement des symptômes extérieurs. Mais
si le patient est âgé ou a une constitution faible, alors la résistance du corps est faible et le pervers externe peut se transmettre de l’extérieur vers l’intérieur. Cela aggrave la maladie et peut entraîner des complications.

En général, les attaques et blessures du vent se produisent le plus fréquemment en hiver et au printemps. Elles commencent brusquement et durent de 3 à 7 jours. Les principaux symptômes sont ceux en relation avec le poumon et la couche Wei.
Ceux de la couche Wei sont: une aversion au froid, fièvre, céphalée, et douleur des membres ou du corps.
Ceux du poumon sont: éternuements, congestion nasale avec écoulement, irritation de la gorge et toux.

 

Rhume et grippe par vent – froid (type plénitude)

Le syndrome vent-froid est causé par l’association du vent et du froid pathogènes externe. Selon les différentes conditions de santé et les constitutions, la réaction du corps peut être différente, ainsi une plénitude (excès) ou un vide (déficience) peut se développer.

 

Manifestations

 

Symptômes principaux

  • Frissons
  • Fièvre
  • Pas de transpiration
  • Pas de soif

Symptômes secondaires

  • Céphalée
  • Raideur du cou et du dos
  • Douleur généralisée
  • Congestion nasale
  • Écoulement nasal clair
  • Éternuement
  • Toux
  • Essoufflement

Symptômes coexistants

  • Lourdeur de la tête et du corps
  • Nausée
  • Vomissement
  • Goût amer dans la bouche

 

Troubles associés à la médecine occidentale:

  • Rhume commun
  • Grippe
  • Infections respiratoires aiguës
  • Œdème
  • Allergies

 

Analyse du syndrome vent – froid

Ce syndrome survient lorsque le froid externe est sévère et la région superficielle de la personne est raffermie.

 

  • Lorsque le froid, qui a une nature contractante, attaque le corps, les pores sont rapidement et étroitement fermés en réaction, soit par le froid lui-même, soit par la réaction du Qi défensif (Wei Qi).
  • Lorsque le Qi défensif ne peut pas atteindre la surface du corps et ne parvient pas à réchauffer la peau, il peut y avoir des frissons et une aversion pour le vent et le froid.
  • Lorsque Wei Qi opère ses efforts contre les facteurs pathogènes externes et tente de les éliminer, de la fièvre se produit. Parce que le Qi défensif ne peut pas diffuser son Qi à la surface du corps, il s’accumule sous la surface et la fièvre se produit.
  • Parce que les pores se ferment étroitement, il n’y a pas de transpiration.
  • Les facteurs pathogènes étant le vent et le froid externes, qui ne peuvent pas endommager les liquides organiques, les patients n’ont pas soif.
  • Avec l’écoulement nasal clair, aucune soif et aucune transpiration sont les deux autres principaux symptômes pour différencier ce syndrome avec le syndrome de vent – chaleur, qui lui se manifeste par de la fièvre, des frissons avec la transpiration et la soif.
  • Le vent – froid, en tant que facteur pathogène Yin, attaque souvent en premier lieu la région Yang du corps, qui est le dos du corps où passe le méridien de la vessie.
    Lorsque le Qi et le sang ne peuvent pas circuler correctement dans ce méridien, céphalée, raideur du cou et du dos, et une douleur générale peut apparaître.
  • La peau est liée au poumon. Lorsque la région superficielle du corps est bloquée par le vent, le Qi du poumon est incapable de diffuser et de descendre correctement, et un nez bouché ou qui coule, un essoufflement et une toux peuvent se développer.
  • Puisque le trouble est aigu, les organes internes ne sont pas affectés, la langue est normale et l’enduit est mince et blanc.

 

D’autres syndromes peuvent coexister:

  • Si l’humidité envahit également le corps, ce qui peut se produire dans un endroit humide, cela peut provoquer une sensation lourde du corps.
  • Parfois, la chaleur peut également être générée lorsque la résistance du corps est forte et que les pores sont bien fermés. Les personnes peuvent avoir un goût amer dans la bouche et avoir soif, indiquant l’existence de chaleur.

 

 

Herbes et diététique pour vent – froid

Formules

Avec des formules d’herbes il est possible de renforcer son corps pour éviter d’attraper un rhume ou une grippe comme avec Yu Ping Feng.

Lorsque la maladie s’est déclarée Ge Geng Tang est indiquée. Ma Huang Tang peut l’être également.

 

 

Recettes

1 . Faire une décoction de bulbes d’ail avec des morceaux de gingembre pelés. Les bulbes et le gingembre doivent être coupés en très petits morceaux. Boire la décoction.

Les morceaux d’ail et de gingembre ayant servi pour la décoction sont traditionnellement mélangés à un plat de pâtes, soit dans une sauce ou directement avec les pâtes.

C’est une méthode de traitement lors du commencement du rhume ou de la grippe sans transpiration, encore au stade de syndrome extérieur. Les deux ingrédients étant de nature tiède et
de saveur piquante, ils peuvent expulser le pervers froid.

 

2 . Variante de la 1ère recette: cuisiner des nouilles selon votre goût et ajouter 25g de la partie blanche de la ciboule et 25g de gingembre pelé et coupé comme de l’ail. Bien mélanger. La personne peut commencer à transpirer après avoir mangé. Il faut aller dans son lit aussitôt après.

 

3 . Faire une soupe de nouille avec de la ciboule coupée en petits morceaux et une cuillère à soupe d’huile de piment rouge.

Recette lors du commencement du rhume ou de la grippe pour soulager l’obstruction nasale.

 

4 . Décoctions des 5 ingrédients (五神汤)

  • 荊芥 – Jing Jie (Herba Schizonepetae) 9g
  • 紫苏叶 – zi su ye (Folium Perillae Frutescentis) 9g
  • Feuille de thé 6g
  • Gingembre frais 9g
  • Sucre complet 30g

Faire en décoction les 4 premiers ingrédients. Versez uniquement le liquide dans le sucre complet, tournez jusqu’à ce que le sucre se dissout.

Cette décoction peut être prise en plusieurs doses dans la même journée.

 

Exemple de sélection de points:

 

 

Vent – froid (type vide)

Eternuement Dans le diagnostic différentiel, le praticien doit d’abord déterminer si la maladie est due à la force du pervers externe ou à un vide de la superficie sous-jacent.
En général, de la fièvre avec transpiration et aversion au vent sont des symptômes de vide de la superficie. Tandis que de la fièvre sans transpiration, aversion au froid et douleur du corps sont des symptômes dus à la force du pervers externe.

Lors de rhume ou de grippe de type vide de la superficie, le traitement approprié est de disperser le vent pour libérer la surface, mais ne pas trop utiliser de saveur piquante.

Lorsque la maladie est due à la force du pervers externe le traitement approprié est d’induire la transpiration pour libérer la surface, comme la fièvre diminue après la transpiration.

Si un corps en vide de Qi est attaqué par un pervers externe, il peut y avoir des épisodes répétés de maladie. La bonne approche de traitement doit être principalement de soutenir le Yuan Qi afin de chasser les pervers externes. Ainsi, en plus d’appliquer la méthode de libération de la surface en fonction du pervers externe spécifique, le praticien devrait toujours s’occuper du soutien du Yuan Qi.

 

Manifestations

 

Symptômes principaux

  • Frissons
  • Fièvre légère
  • Légère transpiration
  • Aversion pour le vent

Symptômes secondaires

  • Céphalée
  • Douleur généralisée ou raideur du corps
  • Congestion nasale
  • Écoulement nasal clair
  • Éternuement
  • Essoufflement
  • Toux

 

Troubles associés à la médecine occidentale:

  • Rhume commun
  • Grippe
  • Infections respiratoires aiguës
  • Allergies

 

Analyse du syndrome

La région superficielle est la première défense du corps contre les facteurs pathogènes externes. Cela dépend de l’équilibre fonctionnel du Qi et du sang, en particulier le Wei Qi (Qi défensif) et le Ying Qi (Qi nutritif), tous deux directement transformés à partir de la nourriture et des boissons.
Le Qi défensif retient Ying Qi, circule dans la région superficielle du corps, apporte de la chaleur, nourrit les muscles et les superficies, et contrôle l’ouverture et la fermeture correcte des pores.
Un syndrome de vide de Qi survient si Wei Qi est faible.

  • Quand le vent – froid externe attaque la région superficielle du corps, le Wei Qi n’est pas assez fort pour fermer les pores, de ce fait le vent et le froid pathogène peuvent envahir facilement le corps.
  • Le vent externe, qui a une nature mobile et dispersante, ouvre les pores, ainsi la personne peut avoir une aversion pour le vent et avoir des frissons.
  • Lorsque le Qi défensif s’oppose contre le vent – froid pathogène et tente de l’éliminer, la fièvre est produite.
  • Lorsque les pores ne peuvent pas se fermer étroitement, le Ying Qi s’écoule en dehors et se manifeste par des sueurs.
  • Lorsque Ying Qi est affaibli, le Qi défensif est éventuellement affaibli également.
  • Le processus pathologique dans la région superficielle peut affecter le mouvement du Qi des méridiens de la vessie et du poumon. Cependant, les symptômes ne sont pas aussi graves que dans un état de plénitude.
  • Lorsque le Qi dans le méridien de la vessie est obstrué, les personnes peuvent souffrir de céphalée, de douleur généralisée ou de raideur.
  • Lorsque le Qi du poumon ne parvient pas à se diffuser et à descendre correctement, un nez bouché et coulant, des éternuements, un essoufflement et une toux peuvent se développer.

 

Herbes et diététique pour vent – froid

Formules

Renforcer sont corps avec Yu Ping Feng, et lorsque la maladie s’est déclarée Gui Zhi Tang est indiquée.

 

 

Recettes

1 . Gruau pour renforcer le Qi et le sang.

Faire une décoction de He Shou Wu, mettre 5 cm d’eau de source ou d’eau filtrée au-dessus des herbes. Couvrir le récipient, mettre à feu vif jusqu’à ébullition puis à feu doux et laisser mijoter 30 minutes. Pendant ce temps, faire des incisions dans les jujubes.
Versez ensuite le liquide de la décoction avec le riz et les jujubes, versez suffisamment d’eau et cuire le gruau de 40 minutes à 1 heure de la même façon que pour la décoction (feu vif jusqu’à ébullition puis à feu doux).
Ajoutez le sucre juste avant la fin de la cuisson.

Manger ce gruau matin et soir.

Ce gruau revigore le Qi et le sang en nourrissant le foie et les reins.

 

2. Gruau pour constitution faible

Faire des incisions dans les jujubes et les mettre avec Dang Shen dans un récipient qui ne doit pas être en fer, versez de l’eau et les laisser se dilater. Faire le tout en décoction en chauffant pendant 30 minutes (de la même façon que dans le 1er gruau), puis enlever les jujubes et Dang Shen.
Lavez le riz glutineux, le mettre dans un récipient de type grand bol, le cuire à la vapeur. Lorsque le riz est cuit, retourner le bol pour le mettre dans une assiette, mettre les jujubes et Dang Shen dessus.
Ajoutez le sucre dans le liquide de la décoction, mélangez, et versez le sur le riz.

Gruau lors de vide de Qi en raison d’une constitution faible se manifestant par de la fatigue, de l’insomnie, des palpitations, manque d’appétit, selles molles…

 

3 . Plus simple, faire un gruau de riz rond avec gingembre frais (épluché et coupé en fines tranches) et jujubes.

Utile lorsque la personne a tendance à souvent contracter un rhume ou la grippe.

 

4 . Et faire les recettes pour vent – froid (type plénitude)

 

Exemple de sélection de points:

 

 

Rhume et grippe par vent-chaleur

 

Manifestations

 

Symptômes principaux

  • Fièvre élevée
  • Légers frissons
  • Transpiration irrégulière
  • Mal de gorge
  • Soif

Symptômes secondaires

  • Toux
  • Congestion nasale
  • Yeux rouges et gonflés
  • Céphalée

 

Troubles associés à la médecine occidentale:

  • Rhume commun
  • Grippe
  • Allergies
  • Infections des voies respiratoires supérieures
  • Conjonctivites aiguës
  • Rhinites
  • Angine et pharyngite

 

Analyse du syndrome vent – chaleur

Ce syndrome est causé par le vent et la chaleur pathogènes externes qui, par le nez et la gorge, envahissent directement le poumon, blessent les liquides et perturbent la fonction de diffusion et de descente du poumon. Comme le poumon est lié à la peau, la région superficielle est également impliquée.

  • Lorsque le Qi défensif se bat contre le facteur pathogène, la chaleur est produite et la fièvre survient. Comme le vent, la chaleur est également un facteur pathogène Yang, elle peut produire directement de la chaleur et provoquer de la fièvre.
  • Les pores ne peuvent pas s’ouvrir et se fermer correctement lorsque le poumon est attaqué. Les personnes ont donc une sensation d’aversion au vent et des sueurs irrégulières.
  • La chaleur peut endommager les liquides organiques et provoquer la soif.
  • La chaleur peut devenir si forte qu’elle produit de la chaleur toxique et provoque des maux de gorge.
  • Le poumon est un organe très léger et délicat, qui ne supporte pas la chaleur excessive. Lorsque la chaleur envahit le poumon, le Qi du poumon ne peut pas diffuser et descendre correctement. Ainsi, une congestion nasale et une toux apparaissent assez rapidement.
  • Lorsque la chaleur toxique s’accumule dans le foyer supérieur, des yeux rouges, douloureux et gonflés peuvent apparaître.
  • Si le Qi et le sang circulent de manière incorrecte, des céphalées et une douleur générale du corps peuvent apparaître.

 

Herbes et diététique pour vent – chaleur

Formules

Lorsque la maladie est en début  Yin Qiao Jie Du Wan.

Si elle est a un stade plus avancé la formule Qing Kai Ling est indiquée ou Sang Ju Yin.

 

Recettes

1 . Infusion 1

  • Fleurs de chrysanthème sèches – 菊花 (Flos Chrysanthemi Morifolii) 6g
  • Lu Gen – 芦根 (Rhizoma Pharagmitis Communis) 21g

Infuser (ou faire en décoction). A boire comme un thé tout au long de la journée.

 

2 . Infusion 2

Infuser les ingrédients (ou faire en décoction). A prendre plusieurs fois au cours de la journée.

 

3 . Traitement externe

S’il n’est pas déjà sous cette forme, réduire en poudre l’alun de potassium en une poudre fine. Le mélanger uniformément avec la farine et ajouter du vinaigre jusqu’à ce que le tout devienne une crème/pommade.

Appliquer cette crème sur le point 1R (Yong Quan), le couvrir avec une gaze et bander le pied. Le bandage est à changer 1 à 2 fois par jour. Avec la pommade sous les pieds, la personne devrait rester au lit.

Ce traitement disperse le vent – chaleur et élimine les toxines, baisse la fièvre et soulage l’inflammation de la gorge. Il est indiqué lors de début de grippe ou de rhume avec une fièvre élevée.

 

4 . Gruau

Faire d’abord une infusion avec Jin Yin Hua (infuser 10 minutes). Cuire le riz en gruau dans 300ml d’eau puis ajouter 150ml de l’infusion de Jin Yin Hua. Consommer chaud, 2 fois par jour, matin et soir.

Lors de rhume, grippe, pneumonie, infections des voies respiratoires supérieures, dysenterie bactérienne aiguë, ulcère purulent, gorge irritée, inflammation des yeux, inflammation de la peau avec suppuration.

 

Exemple de sélection de points:

14 VG (Da Zhui)
11GI (Qu Chi)
4GI (He Gu)
10P (Yu Ji)
5TF (Wai Guan)
5P (Chi Ze)

 

 

Autres: Canicule – humidité

Les grippes ou autres maladies provoquées par la canicule – humidité sont assez rares en France, car elles se produisent plutôt dans les pays chauds et humides.

 

Manifestations

 

Symptômes principaux

  • Fièvre latente
  • Lourdeur dans la tête (comme si la tête était ficelée)
  • Sensation de plénitude et d’étouffement dans la poitrine et l’épigastre

Symptômes secondaires

  • Douleur générale
  • Fatigue des quatre membres
  • Soif
  • Urines peu abondantes et foncées

 

Analyse du syndrome canicule – humidité

Dans les pays chauds, la canicule est souvent mêlée à l’humidité. En plus d’être très chaud, l’été arrive généralement avec beaucoup de pluie et une forte humidité. Par conséquent, quand la canicule provoque la maladie, elle est souvent accompagnée d’humidité.

  • La canicule et l’humidité envahissent la surface, causant une dysfonction de Wei Qi, entrainant de la fièvre latente, une douleur générale et une fatigue des quatre membres.
  • La canicule mélangé à l’humidité monte pour attaquer les orifices entrainant vertiges et douleur de la tête avec distension.
  • La sensation de plénitude et d’étouffement dans la poitrine et l’épigastre est causée par l’humidité – chaleur qui bloque le foyer médian (rate + estomac).
  • La canicule perturbe l’intérieur, causant l’évaporation des liquides organiques, et entrainant la soif, urines peu abondantes et foncées.

Dans la pratique clinique, en plus de la fièvre et de la soif il y a souvent, comme mentionné juste avant, des symptômes d’humidité comme fatigue dans les membres, oppression thoracique, nausées et vomissements, et selles très molles.

 

Formules

La formule classique pour ce type plus rare est Xin Jia Xiang Ru Yin.

 

Recettes

 

1 . Gruau

Faire un gruau avec ces 3 ingrédients. Le prendre 2 fois par jour.

 

2 . Décoction

Faire en décoction les ingrédients ou en infusion, boire tout au long de la journée.

 

Exemple de sélection de points:

 

Les causes

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog




https://dietetiquetuina.fr/wp-content/uploads/rhume-grippe.jpghttps://dietetiquetuina.fr/wp-content/uploads/rhume-grippe-150x150.jpgDavid BrunDiététique chinoiseRhume commun – GrippeLe rhume est la grippe sont des maladies qui surviennent tous les ans, et même si l'on essaie de définir les périodes où elles attaquent, on peut les contracter n'importe quand. D'où l'importance de savoir lutter contre elles. Ou mieux, les éviter! En médecine chinoise, le rhume commun est une...Une porte ouverte sur la médecine chinoise