Le diabète se caractérise généralement par la soif, la faim, des mictions fréquentes et l’affaiblissement. Des urines troubles et la présence de sucre dans les urines peuvent également accompagner ces symptômes.
En médecine chinoise, il correspond au syndrome de Xiao Ke – 消渴 (syndrome d’affaiblissement et de soif). Le nom de Xiao Ke est apparu pour la première fois dans le Classique interne de l’empereur Jaune (Huang Di Nei Jing).
Le vide de Yin et la chaleur interne en sont la cause.

 

Le syndrome Xiao Ke


Le syndrome Xiao Ke se divise en 3 :

  • Xiao Ke du Foyer Supérieur
  • Xiao Ke du Foyer Médian
  • Xiao Ke du Foyer Inférieur

Pour plus de détails pour comprendre qu’est ce que le Trois Foyers lire l’article correspondant ici

 

Xiao Ke du Foyer Supérieur

Lorsque Xiao Ke touche le Foyer Supérieur, il est caractérisé par une chaleur du poumon qui assèche les liquides organiques entrainant un vide du Yin du poumon. Les symptômes associés sont :

  • Soif excessive
  • Nez sec et bouche sèche
  • Douleur dans la gorge, et est aussi rouge et gonflée
  • Agitation
  • Toux sèche
  • Peau sèche
  • Enrouement
  • Mangue rouge et sèche avec ou sans fissures
  • Un enduit fin et jaune sur la langue

On dit alors qu’il y a diabète du Foyer Supérieur. Traditionnellement, il est dit qu’il faudra humidifier le poumon et clarifier l’estomac.

 

Xiao Ke du Foyer Médian

Lorsque Xiao Ke touche le Foyer Médian, il est caractérisé par un excès de chaleur/Feu de l’estomac qui blesse le Yin. Les symptômes associés sont :

  • Appétit excessif
  • Faim continuelle
  • Mauvaise haleine
  • Lèvres sèches
  • Gonflement douloureux/saignement des gencives
  • Sensation de brûlure dans l’épigastre
  • Préférence pour les boissons froides
  • Constipation
  • Langue rouge avec un enduit jaune épais

 On dit alors qu’il y a diabète du Foyer Médian. Traditionnellement, il est dit qu’il faudra clarifier l’estomac et nourrir les reins.

 

Xiao Ke du Foyer Inférieur

Lorsque Xiao Ke touche le Foyers Inférieur, il est caractérisé par une chaleur-vide des reins. Les symptômes associés sont :

  • Polyurie
  • Urines troubles
  • Douleur lombaires
  • Bouche sèche la nuit
  • Transpiration nocturne
  • Acouphènes
  • Langue rouge

On dit alors qu’il y a diabète du Foyer Inférieur. Il peut être associé à un vide du Yin des reins ou à un vide concomitant du Yin et du Yang des reins. Traditionnellement, il est dit qu’il faudra nourrir les reins et tonifier le poumon.

Notes concernant le syndrome Xiao Ke

Le syndrome Xiao-ke est étroitement corrélé au diabète sucré dans la plupart des cas, mais pas dans tous.


Les similitudes sont :

  • Polyurie (miction excessive)
  • Polydipsie (soif excessive)
  • Polyphagie (faim excessive)
  • Perte de poids

Les différences quant à elles sont :

  • Augmentation du taux de glucose sanguin dans le diabète sucré, ce qui n’est pas nécessairement observé dans le syndrome Xiao Ke.
  • Diverses complications associées au diabète sucré telles que les troubles visuels, l’impuissance, les infections et les neuropathies ne sont pas nécessairement observées dans Xiao Ke.
  • De nombreuses conditions peuvent provoquer une polyurie ou une polydipsie appartenant à Xiao Ke, comme la fièvre, la déshydratation et les maladies rénales, qui ne sont pas nécessairement observées dans le diabète sucré.

En réalité, il existe généralement un mélange de tous les symptômes, même si l’un d’entre eux prédomine souvent légèrement. En analysant les symptômes, on devrait être en mesure de déterminer quel organe, que ce soit le poumon, l’estomac ou les reins, est le plus déficient en Yin, et donc d’orienter le traitement.

 

Les principaux facteurs

Le syndrome Xiao ke est imputé à quatre principaux facteurs. En effet, la médecine chinoise considère qu’une mauvaise alimentation n’est que l’un des quatre principaux facteurs contribuant à la cause profonde du diabète.

 

L’alimentation

Des habitudes alimentaires et de boisson inadéquates et/ou irrégulières nuisent à la fonction de transport et de transformation de la rate et de l’estomac.
Un excès d’aliments gras, sucrés ainsi qu’épicés, et l’alcool, épuisent la rate et créés une stagnations d’aliments dans l’estomac. Cela génère à son tour une humidité-chaleur/chaleur interne qui consume les liquides, lésant le Yin.

 

Les émotions

Une vie émotionnelle instable, une perturbation émotionnelle prolongée ou un choc psychologique perturbe la circulation du Qi dans le corps et provoque une stagnation du Qi, entraînant un feu interne.
Schématiquement, les pensées excessives endommagent la Rate. La tristesse, le chagrin, blessent le poumon. La colère, le ressentiment et la frustration conduisent à une surpression du Foie qui se transforme en chaleur ou en feu consumant le Yin de l’estomac et du poumon.
La peur, la frayeur, lèsent les reins. Pour en apprendre plus sur la relation émotions – organes en médecine chinoise, cliquez ici.

 

Le sexe

Des rapports sexuels excessifs, épuisent le Yin et le Jing (Essence) des reins, altérant leur capacité à fournir du Yin à l’ensemble du corps.
Chez l’homme les fluides sexuels sont la manifestation externe du Jing des reins. Chez la femme, un nombre excessif de grossesses peut sérieusement affaiblir le Jing et le sang de celle-ci.

En médecine chinoise, une vie sexuelle excessive fait partie des causes pouvant provoquer des maladies.

 

Le vide de Yin constitutionnel

Lorsqu’un individu présente une déficience constitutionnelle en Yin. Il en résulte un vide du Yin des reins qui peut être associée à des symptômes de vide du Yin du poumon et de l’estomac.

 

L’étiologie principale du diabète en médecine chinoise est résumée par le schéma ci-dessous.

Schema étiologie du diabete

 

 

Formules et plantes pour le diabète

Si l’acupuncture est un trait distinctif de la médecine chinoise, la phytothérapie chinoise présente de nombreux parallèles et s’inscrit dans la quête générale de traitements efficaces pour traiter les maladies. Nos ancêtres ont reconnu leur dépendance à l’égard de la nature, tant pour la santé que pour la maladie. Guidés par l’instinct, le goût et l’expérience, ils utilisaient des plantes, des parties d’animaux et des minéraux qui ne faisaient pas partie de leur régime alimentaire habituel. Jusqu’à une bonne partie du 20e siècle, une grande partie de la pharmacopée de la médecine scientifique était dérivée de ce type de connaissances sur les plantes.

 

Les formules

Voici des formules à base de plantes qui, grâce à un usage éprouvé et à la recherche pharmacologique moderne, ont démontré leur efficacité dans le traitement du diabète.
Bien qu’il existe des formules qui ciblent spécifiquement chacun des Foyers, nous allons plutôt voir des formules qui agissent sur un plan plus général.

 

Xiao Ke Wan

Largement prescrite aujourd’hui dans les hôpitaux et cliniques chinoises pour réduire le taux de glucose et soulager les symptômes du diabète et d’autres maladies connexes.
Xiaoke Wan s’est avéré particulièrement efficace pour traiter les cas légers et modérés de diabète dans lesquels le pancréas fonctionne encore partiellement. Les composants végétaux sont Shu Di Huang (Radix Rehmanniae Glutinosae Conquitae), Huang Qi (Radix Astragali) et Tian Hua Fen (Radix Trichosanthis) qui ont pour action de nourrir les reins et le Yin, de favoriser le Qi et de promouvoir la production de liquides organiques.

Xiao Ke Wan-300 pilules

 

Yu Quan Wan

Cette formule nourrit le Yin, renforce les reins, le poumon et la rate et dissipe les mucosités-chaleur. Elle soulage la soif, fait circuler les liquides, régule l’appétit, calme l’Esprit.
Une formule classique pour la « maladie de l’urine sucrée », utilisée pour le diabète juvénile et insipide en Chine continentale.

 

Deux des formules les plus fréquemment utilisées à cette fin en Chine et au Japon aujourd’hui ont été décrites pour la première fois dans le livre Jin Gui Yao Lue – 金匮要略, écrit vers 200 de notre ère. La première est le Ba Wei Di Huang Tang, qui était à l’origine prescrite aux personnes présentant une faiblesse, une fatigue et des mictions abondantes peu après avoir bu de l’eau. Dans certains cas, il s’agissait peut-être du diabète tel que nous le connaissons aujourd’hui. L’autre formule est Bai Hu Jia Ren Shen Tang, qui était prescrite en cas de soif et de fatigue importantes. Cette formule, considérée comme idéale pour le diabète d’apparition récente, est aujourd’hui plus fréquemment utilisée à cette fin au Japon qu’en Chine

 

 

Herbes individuelles

Voici une liste de quelques herbes pouvant être utilisées lors de diabète.

Rhizome de l’alisma orientale

Rhizome de l'alisma orientaleZe Xie – 泽泻, le rhizome de l’alisma orientale (Alismatis Rhizoma) est de nature froide et de saveur douce et insipide avec un tropisme reins et vessie.
Favorise la miction, élimine l’humidité sans blesser le Yin, abaisse la tension artérielle et la glycémie. Dans les textes classiques, Ze Xie est recommandé comme herbe d’appoint pour le syndrome de Xiao Ke.

Rhizome d’anemarrhena

Rhizome de l'alisma orientaleZhi Mu – 知母, le rhizome d’anemarrhena (Anemarrhena Rhizome) est de nature froide et de saveur amère et douce avec un tropisme poumon, estomac et reins.
Il clarifie la chaleur, draine le feu et génère les liquides. Souvent associé avec Tian Hua Fen – 天花粉 (Radix Trichosanthis).

Tian Men Dong

Rhizome de l'alisma orientaleTian Men Dong – 天门冬, la racine tubéreuse de Asparagi Cochinchinenses (Tuber Asparagi Cochinchinenses), est de nature (très) froide et de saveur amère et douce avec un tropisme reins et poumon.
Elle nourrit le Yin du poumon et des reins, génère les liquides organiques et rafraichit la chaleur due à un vide de Yin.

Huang Qi

Rhizome de l'alisma orientaleHuang Qi – 黃芪, la racine d’astragale (Astragalus membranaceus), est de nature légèrement tiède et de saveur douce avec un tropisme rate et poumon.
Il renforce la rate et tonifie le Qi. Il est utilisé lors de vide de rate et d’estomac avec fatigue et manque d’appétit. Il tonifie le poumon et stabilise l’extérieur. Associé avec Shan Yao (山药) et Sheng Di Huang (生地黄) lors de syndrome Xiao Ke.

Bai Zhu

Rhizome de l'alisma orientaleBai Zhu – 白术, le rhizome d’atractyle (Rhizoma Atractylodis Macrocephalae), est de nature tiède et de saveur amère et douce avec un tropisme rate et estomac.
Il tonifie la rate et le Qi, et assèche l’humidité. Il augmente l’assimilation du glucose et réduit le taux de glucose dans le plasma.

Dang Shen

Rhizome de l'alisma orientaleDang Shen – 党参, la racine de Codonopsis (Radix Codonopsitis Pilosulae), est de nature neutre et de saveur douce avec un tropisme rate et poumon.
Il renforce le Qi, génére les liquides et tonifie le Foyer Médian. En général, les fonctions de cette herbe sont analogues à celles de Ren Shen (Radix Ginseng), bien qu’elles ne soient pas aussi fortes. Elle est utilisée cliniquement pour tonifier le Qi de la rate et du poumon. Dang Shen a un effet vasodilatateur sur les vaisseaux sanguins terminaux.

Shan Yao

Rhizome de l'alisma orientaleShan Yao – 山药, la racine de l’igname de chine (Radix Dioscoreae Oppositae), est de nature neutre et de saveur douce avec un tropisme rate, poumon et reins.
Il harmonise et tonifie le Qi et nourrit le Yin de la rate, du poumon et des reins.

Ren Shen

Rhizome de l'alisma orientaleRen Shen – 人參, le ginseng (Radix Panacis Ginseng), est de nature légérement tiède et de saveur légérement amère et douce avec un tropisme poumon et rate.
Il tonifie le Qi et génére les liquides, renforce la rate et le poumon, est bénéfique au coeur et calme l’Esprit (Shen).
Certains patients peuvent réduire leurs besoins en insuline en prenant cette plante.

Gan Cao

Rhizome de l'alisma orientaleGan Cao – 甘草, la racine de réglisse chinoise (Radix Glycyrrhizae Uralensis), est de nature neutre et de saveur douce. Il est dit qu’elle entre dans les douze méridiens principaux (mais principalement celui de la rate et de l’estomac). Elle tonifie le Qi, clarifie le feu et humidifie la sécheresse.

Gou Qi Zi

Rhizome de l'alisma orientaleGou Qi Zi – 枸杞子, le fruit du lyciet commun communément appelé baie de goji (Lycium barbarum), est de nature neutre et de saveur douce avec un tropisme foie et reins.
Il nourrit et tonifie le foie et les reins. Il est utilisé lors de vide de Yin et de sang.

Mai Men Dong

Rhizome de l'alisma orientaleMai Men Dong – 麦门冬, le muguet du Japon (Tuber Ophiopogonis Japonici), est de nature légérement froide et de saveur douce et légérement amère avec un tropisme cœur, poumon et estomac.
Il nourrit le Yin de l’estomac, de la rate, du poumon et du cœur, clarifie la chaleur.
Abaisse le taux de glucose sérique, accélére la récupération des îlots de Langerhans et augmente les niveaux de stockage du glycogène.

Huang Bai

Rhizome de l'alisma orientaleHuang Bai – 黄柏, Ecorce de phellodendri (Cortex Phellodendri), est de nature froide et de saveur amère avec un tropisme reins et vessie.
Elle clarifie la chaleur et élimine l’humidité dans le Foyer Inférieur, draine le feu et élimine le feu toxique. Elle augmente les sécrétions pancréatiques, diminue la pression sanguine et la glycémie.

 

Plantes ayant des effets hypoglycémiants

 

  • Wu Jia Pi – 五加皮 (Cortex Acanthopanacis)
  • Cang Zhu -苍术 (Rhizoma Atractylodis) : augmente d’abord la glycémie, puis la fait baisser de manière significative.
  • Bai Zhu (Rhizoma Atractylodis Macrocephalae) : augmente l’assimilation du glucose et réduit le taux de glucose dans le plasma.
  • Ze Xie – 泽泻 (Alismatis Rhizoma)
  • Ren Shen – 人参 (Radix Ginseng)
  • Di Gu Pi – 地骨皮 (Cortex Lycii Chinensis)
  • Mai Men Dong – 麦门冬 (Tuber Ophiopogonis Japonici)
  • Huang Bai -黄柏 (Cortex Phellodendri)
  • He Shou Wu – 何首乌 (Radix Polygoni Multiflori)
  • Huang Jing – 黄精 (Rhizoma Polygonati)
  • Sheng Di Huang – 生地黄 (Radix Rehmanniae Glutinosae)
  • Shu Di Huang – 熟地黄 (Radix Rehmanniae praeparata)
  • Xuan Shen – 玄参 (Radix Scrophulariae Ningpoensis)

Paires d’herbes ayant des effets hypoglycémiants:

  • Zhi Mu – 知母 (Anemarrhena Rhizome) + Shi Gao – 石膏 (Gypsum)
    A utiliser de préférence en cas de chaleur de l’estomac.
  • Xuan Shen – 玄参 (Radix Scrophulariae Ningpoensis) + Cang Zhu -苍术 (Rhizoma Atractylodis)
    A utiliser de préférence en cas de vide de Yin avec présence d’humidité excessive.
  • Shan Yao – 山药 (Radix Dioscoreae Oppositae) + Huang Qi – 黃芪 (Astragalus membranaceus)
    A utiliser de préférence en présence de symptômes de vide de la Rate. Ne pas utilisez Mi Zhi Huang Qi (蜜炙黃芪) préparé au miel.

 

Alimentation

Alimentation

Sur la base des caractéristiques cliniques et du mécanisme de la maladie, la récupération par un régime alimentaire approprié joue un rôle très important dans le soulagement des symptômes des patients.

 

 

 

Principes du régime alimentaire:

  • Éviter la malbouffe,
  • Éliminer totalement le sucre raffiné et les produits sucrés
  • Réduction de l’apport en graisses
  • Apport normal en protéines, manger des en-cas protéinés entre les repas
  • Manger des glucides complexes et apport abondant de fibres alimentaires (céréales complètes, légumineuses, légumes et fruits)
  • Réduire ou éliminer la consommation d’alcool, de caféine et de tabac
  • Manger à des heures régulières
  • Faire de l’exercice
  • Si surpoids, perdre du poids en réduisant le nombre de calories associé à de l’exercice

 

Résumé des choix des aliments

1 ) Les céréales sont la principale source de glucides. Manger des glucides complexes, tels que les céréales complètes, les légumineuses, les fruits et les végétaux qui libèrent leurs sucres plus lentement et plus régulièrement dans le sang.

2) Le sucre blanc, le sucre brun, le glucose, le sucre raffiné sont à proscrire. Les gâteaux à base de sucre raffiné sont également dans la liste des interdits. Les personnes qui souhaitent manger des aliments sucrés peuvent utiliser une petite quantité de xylitol, de stévia ou éventuellement de saccharine en remplacement.

3 ) Le poulet, le canard, le poisson, la viande, les œufs sont des aliments contenant des protéines, et doivent être choisis en fonction des dispositions. Essayez de choisir de la viande maigre et des aliments moins gras, des œufs ou des organes internes (le pancréas est utilisé en diétothérapie chinoise contre le diabète, voir plus bas). Le lait et les haricots secs contiennent non seulement des glucides, des graisses et des protéines, mais aussi du calcium et des vitamines B. Les patients diabétiques doivent donc essayer de choisir ce type d’aliments dans les limites fixées.

4) Les légumes sont riches en vitamines et en fibres alimentaires, à l’exception de ceux qui contiennent un peu plus de glucides, comme les carottes, les pommes de terre, les pois et le taro.

5) Les fruits contiennent beaucoup de monosaccharides et de polysaccharides, essayez donc d’en manger moins. Si vous voulez manger, il est préférable de le faire entre deux repas, mais vous devez réduire en conséquence la consommation du plat principal.

6) L’huile pour la cuisson doit être de l’huile végétale et il faut être conscient de la quantité quotidienne et contrôler strictement la consommation d’aliments gras. Les personnes qui ne sont pas en surpoids peuvent choisir des arachides, des noix et d’autres noix comme aliments d’apaisement de la faim.

7) Les allergies alimentaires au maïs, au blé et aux produits laitiers peuvent provoquer des réactions inflammatoires qui déclenchent ou aggravent des réactions auto-immunes conduisant au diabète.

 

Diétothérapie chinoise pour le diabète

Nous allons voir ici quelques préparations effectuées avec un seul ingrédient puis avec plusieurs. Les ingrédients peuvent aussi bien être des aliments, des plantes que des minéraux.
Ce mélange diététique/pharmacopée chinoise est nommé diétothérapie chinoise.

 

Préparations avec un seul ingrédient

 

Coquille d’huitre – 牡蛎 (Concha Ostreae)

Versez 60g de coquilles d’huitre en poudre dans 600g d’eau. Chauffez jusqu’à ce qu’il reste 200ml. Boire le tout tiède.

 

Igname de Chine – 山药 (Radix Dioscoreae Oppositae)

Utilisez 120g d’igname de Chine dans 1,5L d’eau et faire une décoction. Chauffez à feu vif, puis dès ébullition mettre à mijoter pendant 30 minutes. Sirotez-le chaud comme boisson à intervalles rapprochés.

 

Mûres -桑椹 (Fructus Mori)

Boire 15ml de jus frais de Mûre.

 

Gruaux

1 .  Gruau de roseau commun, Lu Gen – 芦根 (Rhizoma Pharagmitis Communis)

  • Lu Gen : 30g
  • Riz blanc : 50g

Décoctez les 30g de Lu Gen dans 1,5L d’eau jusqu’à obtenir 1 litre de décoction. Filtrez, mettre les 50g de riz dans le liquide pour préparer le gruau.
Pour diabète du Foyer Supérieur.

2 . Haricots mungo

Faire tremper 100g d’haricots mungo pendant une nuit. Faire bouillir dans 800ml d’eau à feu vif, puis dès ébullition mettre à mijoter jusqu’à ce que leur peau éclate.
A manger comme une soupe en un jour. Pour diabète du Foyer Médian.

3 . Gruau de Kuzu

Ge gen : 15g
Riz blanc : 30g

Faire un gruau comme indiqué précédemment dans 350ml d’eau. Pour diabète du Foyer supérieur et Médian.

4 . Gruau de Tian Men Dong

Tian Men Dong – 天门冬 (Tuber Asparagi Cochinchinenses) : 30g
Riz Blanc : 50g

Faire un gruau comme indiqué précédemment dans 400ml d’eau. Pour diabète du Foyer inférieur.

 

Autres préparations

5. Thé vert au gingembre

Gingembre frais : 2 rondelles
Thé vert : 6g
Sel : 4,5g

Faire 500ml de ce thé en décoctant les ingrédients à feu doux et le prendre en doses fractionnées.

Ce thé clarifie la chaleur et humidifie la sécheresse, convient pour la soif, l’irritabilité et les urines abondantes.

6. Oignon vert

Faire tremper pendant 1 minute 100g d’oignon vert dans de l’eau bouillante. Assaisonner avec un peu de sel. Manger 2 fois par jour.

7. Oignon vert 2

Faire tremper de la même façon que précédemment 100g d’oignon vert. Coupés ensuite en fines lanières et mélanger à de l’huile végétale, utiliser comme salade de légumes prise au cours du repas.

8. Lait de jument

Boire 125ml de lait de jument bouilli. 2 fois par jour.
Le lait de jument est moins gras que le lait de vache. Il humidifie la sécheresse, réduit la chaleur et étanche la soif.

9. Palourdes à la ciboulette

Bouillir 200g de palourdes fraiches avec 150g de ciboulette, assaisonner. Servir comme plat d’accompagnement.
Cette recette nourrit le Yin, lutte contre le vide, renforce l’estomac.

10. Pancréas

Bouillir un pancréas de porc ou de bœuf dans de l’eau avec 200g d’igname de Chine, assaisonner avec du sel. Diviser en 4 parts. Manger une part, une fois par jour pendant 4 jours.

 

Acupuncture

L’acupuncture est très souvent associé à la pharmacopée et diétothérapie chinoise pour aider à traiter le diabètes.
Nous allons voir une sélection de points selon le Foyer puis une sélection selon les syndromes rencontrés.

 

Sélection de points pour le diabète du Foyer Supérieur

Wei Guan Xia Shu
Point Wei Guan Xia Shu
  • 13V (Fei Shu)
  • 10P (Yu Ji)
  • 15V (Xin Shu)
  • 4GI (He Gu)
  • 8C (Shao Fu)
  • Yi Shu / Wei Guan Xia Hu. Point hors méridien situé à 1,5 centimètre latéralement au bord inférieur de l’apophyse épineuse de la huitième vertèbre thoracique (T8).

Le principe est de clarifier la chaleur, humidifier le poumon, produire les liquides et arrêter la soif.
Yi Shu est un point empirique pour le syndrome Xiao Ke.

 

Sélection de points pour le diabète du Foyer Médian

Le principe est de clarifier la chaleur et de réguler le Foyer Médian.

 

Sélection de points pour le diabète du Foyer Inférieur

Le principe est de renforcer les reins et de nourrir le Yin.

 

Sélection de points selon le syndrome

Voici un résumé des syndromes les plus fréquents et des traitements indiqués dans un article du « International Journal of Clinical Acupuncture »* de Liu Zhicheng et Sun Fengmin de l’université de médecine traditionnelle chinoise de Nanjing.

Selon le stade d’évolution de la maladie certains syndromes seront plus prompt à apparaitre.

 

Syndromes Symptômes Stratégie thérapeutique Points principaux
Intense chaleur dans le poumon et l’estomac soif extrême, transpiration excessive, bouche et langue sèche Clarifier la chaleur, humidifier et favoriser la production des liquides organiques 13V (Fei Shu), 21V (Wei Shu), 44E (Nei Ting), 36E (Zu San Li)
Sécheresse des intestins et déficience des liquides organiques Constipation, soif extrême, préfère les boissons froides Nourrir le Yin, humidifier les intestins 11GI (Qu Chi), 40E Feng Long, 6TF (Zhi Gou), 6R (Zhao Hai)
Humidité-chaleur dans rate et estomac Pas d’appétit, sensation de lourdeur, ballonnement/distension de l’épigastre et du bas-ventre, nausées Clarifier la chaleur, transformer l’humidité, activer l’estomac, renforcer la rate 12VC (Zhong Wan), 36E (Zu San Li), 25E (Tian Shu), 6Pc (Nei Guan)
Stagnation du Qi du foie Plénitude dans la poitrine et le flanc, dépression Soulager la surpression du foie, réguler la circulation du Qi, favoriser la circulation du sang, éliminer la stase 3F (Tai Chong), 8F (Qu Quan), 18V (Gan Shu), 10Rt (Xue Hai)
Vide du Qi de la rate et des reins Miction fréquente la nuit, peur du froid, membres froids, selles aqueuses, œdème. Tonifier la rate, reconstituer le Qi 20V (Pi Shu), 21V (Wei Shu), 12VC (Zhong Wan), 36E (Zu San Li)
Vide du Yin du foie et des reins Vision trouble, douleur et faiblesse du bas du dos et des genoux, dysphorie dans la poitrine, les paumes et la plante des pieds, rêverie, émission séminale. Nourrir le foie et les reins 3F (Tai Chong), 3R (Tai Xi), 23V (Shen Shu), 4VC (Guan Yuan)
Vide du Yang de la rate Manque d’appétit, distension abdominale après avoir mangé, fatigue, faiblesse des quatre membres Réchauffer et tonifier la rate et les reins 4VG (Ming Men), 4VC (Guan Yuan), 36E (Zu San Li), 9Rt (Yin Ling Quan)
Vide du Qi du poumon et de la rate Peu d’appétit, fatigue, léger essoufflement, selles molles, voix faible Réchauffer la rate, nourrir le poumon et reconstituer le Qi 13V (Fei Shu), 20V (Pi Shu), 3Rt (Tai Bai), 9P (Tai Yuan)
 
De nos jours, la majorité des patients atteints de diabète de type 2 sont en surpoids ou obèses. Cela semble contradictoire avec l’apparence du patient, qui présente souvent une constitution obèse et un métabolisme faible, signes qui correspondraient à un excès de Yin et à un vide de Yang.
Cependant, les patients atteints de diabète à un stade précoce ont en fait un métabolisme hyperactif qui ne fournit pas d’énergie utile. Par conséquent, les nutriments ne sont pas utilisés avec succès, la faim persiste, le sucre se déverse dans l’urine, la soif se développe et il peut y avoir une transpiration facile.
Cette déficience en Yin génère alors une chaleur qui devient pathologique et dessèche le Yin. Le déséquilibre du Yin – Yang finit par se dégrader et inhiber le Qi, de sorte qu’il y a coexistence de vide du Qi et du Yin. À ce stade, des effets secondaires, tels que la stase de sang et l’humidité-chaleur, se manifestent, provoquant de nombreux symptômes graves.
Si le Qi et le Yin ne sont pas correctement nourris, le Yang finit par s’altérer et le patient, dont la maladie est maintenant avancée, présente une déficience combinée du Qi, du Yin et du Yang.

 

Notes

– Bien que cette maladie soit divisée en Foyer Supérieur, Médian et Inférieur, ils existent le plus souvent simultanément et se manifestent à des degrés différents.

– Pour le diabète sucré non insulino-dépendant, diabète de type 2 :

  • Les plantes prescrites en doses thérapeutiques, associées à un régime alimentaire sain et à un programme d’exercices, donnent des résultats cliniquement efficaces, souvent en 3 à 4 semaines. L’efficacité clinique est définie comme une réduction significative de la glycémie avec moins de fluctuations au cours de la journée.
  • Le traitement phytothérapeutique doit toujours se superposer au traitement médical occidental pendant au moins 1 à 2 semaines avant de pouvoir réduire la dose de tout médicament conventionnel contre le diabète.
  • Les patients ne devraient pas interrompre brusquement leur traitement conventionnel contre le diabète, car il existe un risque d’hyperglycémie ou d’acidocétose diabétique.
– Pour le diabète sucré insulinodépendant, diabète de type 1 : les plantes prescrites à des doses thérapeutiques peuvent aider à réduire la dose et la fréquence des injections d’insuline, mais elles ne peuvent jamais remplacer totalement le besoin d’insuline supplémentaire chez les patients insulinodépendants.


* Liu Zhicheng et Sun Fengmin, Acupuncture treatment of non-insulin-dependent diabetes mellitus: a clinical study, International Journal of Clinical Acupuncture, 1994; 5(3): 249-259.

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog




https://dietetiquetuina.fr/wp-content/uploads/diabete-sucre-1024x653.jpghttps://dietetiquetuina.fr/wp-content/uploads/diabete-sucre-150x150.jpgDavid BrunDiététique chinoiseDiabète et Glycémie    Le diabète se caractérise généralement par la soif, la faim, des mictions fréquentes et l'affaiblissement. Des urines troubles et la présence de sucre dans les urines peuvent également accompagner ces symptômes.En médecine chinoise, il correspond au syndrome de Xiao Ke - 消渴 (syndrome d'affaiblissement et de soif). Le nom...Une porte ouverte sur la médecine chinoise