Le néflier du Japon (Eriobotrya japonica) ou bibacier est un arbre fruitier mesurant entre 6 et 8 mètres. Son fruit est appelé la nèfle du Japon ou bibace (aussi orthographié bibasse), de couleur jaune orangé, mesurant entre 4 et 7 cm et contenant des gros noyaux (de 3 à 5). Le nom bibacier vient de son nom chinois Pi Pa (枇杷), on le trouve aussi parfois appelé par son nom anglais : loquat.

Quasiment toutes les parties de cet arbre sont répertoriées et utilisées en pharmacopée chinoise, que ce soit la fleur, le fruit, les noyaux, l’écorce, la racine et bien sûr les feuilles dont nous allons parler maintenant.

 

Description brève de la feuille de néflier du Japon

 

Feuille de néflier du japon (Pi Pa Ye) Nom chinois Pi Pa Ye (Pí Pa Yè; 枇杷叶)
Nom pharmaceutique Folium Eriobotryae japonicae
Espèce botanique standard
Eriobotrya japonica (Thunb) Lindl
Autres noms Feuille de bibacier
Feuille de loquat
Pa Ye (杷葉)
Partie de la plante feuille
Nature Neutre (à tendance fraîche)
Saveur Amère
Tropisme (entre dans les méridiens du : ) Poumon et estomac
Description brève Fait descendre le Qi pour arrêter la toux, soulager les nausées et les vomissements

 

 

Les feuilles de néflier du Japon sont en vente dans notre boutique

 

 

Indications

1) Transforme les mucosités

 Lors de respiration bruyante, de sifflement (wheezing) et d’accumulation de mucosités

2) Clarifie la chaleur du poumon et fait descendre son Qi

Lors d’inflammation pulmonaire : toux, trouble respiratoire, mucosités jaunes.

3) Harmonise l’estomac, clarifie la chaleur de l’estomac

Fait descendre le Qi de l’estomac, lors de nausées, vomissement, éructation, hoquet dus à un excès de chaleur dans l’estomac.

 

 

Effets pharmacologiques

  • Antibiotique
  • Antitussif
  • Expectorant (utilisé notamment dans le traitement de la bronchite chronique)
  • Protège le foie, baisse rapidement l’alanine aminotransférase (ALT) et l’aspartate aminotransférase (AST)

 

Son effet protecteur du foie, anti-inflammatoire, antibiotique et anti-oxydation est dû à l’acide ursolique qui est présent de façon naturelle dans les feuilles de néflier du Japon (et que l’on trouve aussi dans d’autres plantes ou aliments).

 

Dosage

Feuilles sèches : de 3 à 12 g, standard 6 g/jour
Feuilles fraîches : de 15 à 30 g/jour

Toxicité due à un surdosage

Pour une utilisation interne, les duvets des feuilles doivent être enlevés, sinon elles seront très irritantes pour les muqueuses et peuvent aggraver la toux et causer œdème et spasme du larynx.
Sinon, il est possible d’envelopper les feuilles dans un tissu en mousseline ou sac en coton avant de les faire bouillir.

 Par ailleurs, l’acide ursolique présent dans la feuille de néflier du Japon, ingéré sur une trop longue période, a un effet toxique sur les spermatozoïdes.

 

Contre-indication

La feuille de néflier du Japon (Pi Pa Ye) non-préparée ne doit pas être utilisée lors de toux en raison d’une attaque du poumon par le vent-froid externe, ou lors de vomissement dû au froid dans l’estomac (pour ces problèmes la feuilles préparée avec du gingembre pourra éventuellement être utilisée, voir plus bas).

 

Grossesse

La feuille de néflier du Japon peut être utilisée pendant la grossesse.

 

Combinaisons

Lors d’excès de chaleur du poumon avec toux sans expectorations ou toux avec glaires difficiles à expectorer, douleur à la poitrine, gorge sèche, Pi Pa Ye peut être associé avec :

  • Xing Ren – 杏仁 (Semen pruni armeniacae)
  • Sang Bai Pi – 桑白皮 (Mori cortex)

 

Lorsque les liquides du corps sont blessés après une maladie fébrile :

  • Lu Gen – 芦根 (Rhizoma Pharagmitis Communis)

 

Contre un excès de chaleur dans l’estomac avec vomissement, éructation :

  • Huang Qin – 黄芩 (Radix Scutellariae Baicalensis)
  • Xiang Fu – 香附 (Cyperus Rhizome)

 

 

Notes concernant la feuille de néflier du Japon

Pi Pa Ye fraîcheC’est une herbe qui est souvent utilisée en médecine chinoise dans les sirops pour la toux.

Les feuilles sèches non-préparées ont une action de clarification plus importante que lorsqu’elles sont préparées. Elles sont dans ce cas meilleures pour clarifier la chaleur du poumon et de l’estomac, tout en transformant les mucosités et en dirigeant le Qi rebelle vers le bas. La forme non-préparée est donc meilleure lors de nausées causées par un excès de chaleur dans l’estomac.

Toutefois, les feuilles fraîches clarifient encore plus la chaleur que les feuilles sèches non-préparées, et aussi réduisent la toxicité et calme la gorge.

 

Parmi les formes préparées des feuilles de néflier du Japon on distingue :

  • Mi Zhi Pi Pa Ye (蜜炙枇杷叶), les feuilles sont nettoyées et coupées, puis cuites avec du miel. Cela améliore leur propriété consistant à humidifier le poumon, cette méthode de préparation des feuilles permet de mieux traiter une chaleur du poumon blessant les liquides organiques, ou lors de sécheresse du poumon avec une rébellion du Qi causant de la toux.
  • Jiang Zhi Pi Pa Ye (姜炙枇杷叶), les feuilles sont nettoyées et mélangées avec du jus de gingembre, puis cuites. Cette méthode réchauffe la nature des feuilles tout en améliorant sa capacité à traiter les nausées. Cette méthode de préparation est donc plus adaptée lors de toux due au froid ou lors de nausées en raison de froid dans l’estomac.

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyen: 4,33 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog