Le kaki est le fruit du plaqueminier (Diospyros kaki Thunb.), un arbre originaire de Chine qui a été importée au japon, d’où le nom que l’on trouve très souvent : « plaqueminier du Japon ».
Le nom chinois de ce fruit se nomme Shi Zi, le terme « kaki » à pour origine son nom japonais. Le Kaki a commencé à être cultivé en France au 19ème siècle.

Autre que le fruit, nous verrons également que le calice a des propriétés différentes.

 

Propriétés du kaki Nom chinois Shi Zi (Shì Zi; 柿子)
Nom pharmaceutique Fructus Diospyros Kaki
Espèces botaniques standards Diospyros kaki L. f
Diospyros chinensis
Autres noms Shi Di (柿蒂), Shui Shi (水柿), Hong Shi (紅柿), Zhu Guo (朱果)
Partie de la plante Fruit
Nature Froide
Saveur Douce et astringente
Tropisme (entre dans les méridiens du : ) Cœur, poumon, gros intestin
Description brève Clarifie la chaleur, humidifie le poumon, clarifie les intestins, arrête la soif.

 

 

 

Indications du kaki

 

1) Clarifie la chaleur

 

  • Lorsque la chaleur attaque le poumon provoquant toux, inflammation pulmonaire.
  • Lors de chaleur dans le gros intestin entrainant hémorroïde ou diarrhée avec présence de sang.
  • Lors de chaleur de l’estomac provoquant un vide de Yin de celui-ci, une sècheresse des liquides.

Le kaki nourrit le poumon, il est expectorant car il dissout les mucosités, arrête la toux. Il traite la toux et la bronchite chronique due à l’humidité-chaleur, et soulage les aphtes.

 

 2) Génère des liquides

Le kaki désaltère et hydrate.

 

3) Arrête les saignements

Un excès de chaleur peut entrainer des saignements, le kaki arrête ce type de saignement au niveau du gros intestin (saignement intestinaux, présence de sang dans les selles, fissure anale sanguinolente) et de l’estomac (saignement de l’estomac).

 

 

Contre-indication

 

A cause de sa nature froide, le kaki ne devrait pas être consommé par les personnes de constitution froide (voir le mini cours pour déterminer votre constitution dominante).

Par conséquent, les autres personnes qui doivent éviter ce fruit sont celles :

  • ayant connaissance qu’elles ont un vide de rate ou un froid de l’estomac
  • qui ont des selles molles ou des diarrhées chroniques
  • qui ont des expectorations blanches
  • qui sont malades
  • en voie de rétablissement
  • qui viennent d’accoucher
  • qui ont leurs règles

 

Ce fruit ne doit pas être consommé avec du crabe sous peine d’entrainer froid et douleur de l’estomac ou/et des diarrhées.

 

Sur un plan médecine occidentale, le kaki contient de l’acide tannique. Lorsque ce dernier est mangé avec des aliments à haute teneur en protéines comme la viande ou le poisson, cela peut provoquer des constipations chez certaines personnes.

 

 

Effets pharmacologiques

 

  • Effet hypotenseur
  • Anti-inflammatoire pulmonaire
  • Expectorant
  • Effet antitussif
  • Désaltérant et hydratant
  • Hémostatique intestinal (arrête les saignements intestinaux)

 

 

Notes concernant le kaki

 

– Le kaki réduit les toxines générées par un excès d’alcool et réduit les réactions allergiques à la peinture.

– Ce fruit a également des propriétés vermifuges contre le ténia, l’ascaris, les oxyures.

– Son apport en iode aide les personnes atteintes d’hypothyroïdie.

 

 

Le kaki séché

Photo du kaki séché

Le kaki séché est très répandu en Chine mais très peu chez nous, il peut être tout de même trouvé dans les supermarchés asiatiques. Il est appelé en chinois Shi Bing (柿饼), gâteau de kaki.
Bien qu’il soit séché il reste toujours de nature assez froide. Il a les mêmes propriétés et contre-indications que le kaki frais.

Lorsque le kaki sèche, une poudre blanche appelée Shi Shuang (柿霜) apparait sur sa peau. Cela vient du glucose du fruit qui se condense en cristallin, ce qui permet d’aider à le préserver.
Cependant, il faut distinguer 2 choses. Une partie de la poudre blanche à la surface des kakis séchés vendus en supermarché est souvent du dioxyde de titane qui a été ajouté aux fruits durant le séchage, en plus de la poudre blanche naturelle Shi Shuang.
Le dioxyde de titane se fixe mal sur le fruit, il tombe facilement lorsqu’on le secoue ou le caresse avec la main. La poudre blanche apparue naturellement durant le séchage étant issue du glucose, elle est un peu gluante et ne tombe pas facilement du fruit. C’est ce qui permet de différencier ces deux poudres à l’œil nu.

 

L’association d’un kaki séché avec un fruit de Siraitia Grosvenorii (Luo Han Guo) préparée en décoction est bénéfique lors de coqueluche.

 

 

Le calice du kaki

 

Le calice est la partie restant attachée sur le dessus du fruit après l’avoir cueilli. Il a des propriétés médicinales en pharmacopée et diététique chinoise.

 

 

Le calice du fruit Nom chinois Shi Di (Shì Dì; 柿蒂)
Nom pharmaceutique Kaki Calyx
Espèces botaniques standards Diospyros kaki L. f
Diospyros chinensis
Autres noms Shi Ding (柿丁), Shi e (柿萼)
Partie de la plante Calice du kaki
Nature Neutre
Saveur Amère et astringente
Tropisme (entre dans les méridiens du : ) Poumon, estomac
Description brève Arrête le hoquet, dirige le Qi rebelle de l’estomac vers le bas

 

La calice du kaki dirige le Qi vers le bas et arrête le hoquet. Il traite les éructations, le hoquet et les nausées dus à un dysfonctionnement de l’estomac.

Des rapports cliniques montrent aussi qu’il peut traiter le hoquet causé par la chimiothérapie ou par une hémorragie cérébrale.

 

 

 

Les feuilles du plaqueminier

 

Les feuilles du plaqueminier séchées réduites en poudre peuvent être utilisées en externe pour traiter les décolorations de la peau comme le purpura ou le mélasma. Dans ce cas, la poudre pourra être mélangée avec de la vaseline.

 

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (12 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog