vins

L’alcool est connu en Chine depuis plus de 4000 ans. Il est ensuite devenu courant de produire des médicaments en faisant tremper des substances de la pharmacopée chinoise (herbes, minéraux…) dans de l’alcool. Les boissons alcoolisées à usage médicinal sont appelées « vins médicinaux » en médecine chinoise.

 

Quels sont les alcools utilisés?

Il existe plusieurs types d’alcools utilisés dans la fabrication des vins médicinaux chinois. Ceux qui sont les plus utilisés en Chine sont :

  • l’alcool jaune (Huáng Jiǔ – 黄酒), obtenu par fermentation du riz, du riz gluant ou du millet.
  • l’alcool blanc Bai Jiu (Bái Jiǔ – 白酒), plus fort, c’est un liquide clair généralement distillé à partir de sorgho fermenté, bien que d’autres céréales puissent être utilisés comme du riz gluant, du blé, de l’orge, du millet ou des larmes de Job.

Ce sont donc les alcools de céréales qui sont utilisés pour fabriquer les vins médicinaux. En occident, si vous ne trouvez pas d’alcool blanc chinois, on peut utiliser les alcools comme :

  • vodka
  • cognac
  • armagnac
  • whisky
  • brandy
  • gin

L’alcool fait à partir de fruits est extrêmement peu utilisé pour faire les vins médicinaux. Les alcools pharmaceutiques ne doivent pas être utilisés.

 

Vin médicinal : l’effet de l’alcool

De nombreuses herbes se dissolvent mieux dans le vin que dans l’eau et comme il s’agit d’un conservateur, les vins médicinaux peuvent se conserver longtemps. En médecine chinoise, l’alcool est considéré comme un « guide », qui améliore et renforce les autres substances médicinales.

Li Shizhen – 李时珍 (1518 – 1593), un célèbre praticien de médecine chinoise, a parlé de l’alcool dans son livre Ben CaoLi Shizhen Gang Mu.

« L’alcool est de nature Yang, et de saveur piquante et douce ».


Il a également écrit :

« Il a pour effet de revigorer la fonction vitale et de disperser les agents pathogènes. L’alcool a des propriétés asséchante et chaude, et peut donc être utilisé pour expulser l’humidité et le froid. »

 

Les caractéristiques de l’alcool (Jiǔ; 酒) en médecine chinoise sont :

Nature : chaude et toxique (si surconsommation)
Saveur : amère, douce et piquante
Tropisme : cœur, foie, poumon et estomac

Fonctions :

  • Ouvre les vaisseaux sanguins
  • Disperse le froid et le vent-humidité
  • Réveille la rate et réchauffe le centre
  • Augmente l’action des substances médicinales

Son Qi monte et va vers l’extérieur.

 

Pour quels désordres les vins médicinaux sont-ils utilisés?

La médecine chinoise utilise l’alcool pour améliorer la puissance de certaines herbes, animer les fonctions des organes, donner de l’éclat à la peau, expulser les agents pathogènes du vent, de l’humidité et du froid et activer la circulation sanguine.
Cliniquement, le vin est efficace pour débloquer l’obstruction par le froid et l’humidité dans les méridiens causée par des affections telles que l’arthrite, les douleurs thoraciques, abdominales et dorsales…

Les utilisations des vins médicinaux sont principalement dans les catégories suivantes :

  • Stase de sang, obstruction des méridiens et/ou syndrome du froid : arthrite, paralysie, aménorrhée, dysménorrhée, infertilité, troubles du post-partum, impuissance, phlébite, artérite, maladies chroniques de la peau (surtout si elles sont associées à un syndrome du froid), blessures et fractures.
  • Troubles divers : toux/asthme, épilepsie chez l’enfant, troubles de la croissance dus à la malnutrition, acouphènes et perte de la voix.

Certains vins sont uniquement destinés à la prise orale et d’autre uniquement à l’application externe. Il y en a également qui peuvent être utilisés en interne et en externe.

 

Pour qui et quand sont-ils consommés?

Comme nous avons vu plus haut, l’alcool réchauffe le foyer médian (rate et estomac), débloque les obstructions et améliore la circulation du sang. De ce fait, les vins médicinaux sont plus utilisés chez les patients âgés chez lesquels les fonctions de la rate et de l’estomac sont généralement plus faibles.
Par ailleurs, ils ont souvent les extrémités des membres froids et une mauvaise circulation du sang, et prendre ce type de vin contribue à améliorer cette situation.

En règle générale, les jeunes adultes et les adultes d’âge moyen ne devraient pas beaucoup utiliser les vins médicinaux chinois, car, sauf cas particulier, les jeunes adultes et ceux d’âge moyen ont généralement beaucoup de Qi.

En raison de la nature chauffante de l’alcool, les vins médicinaux sont surtout utilisés pendant les mois d’hiver.

Concernant l’aspect pratique, le vin médicinal est plus facile à consommer par rapport à une décoction et est plus facile à digérer.

 

Le dosageSun Simiao

Pour la prise orale, la quantité d’alcool à consommer avec des herbes a été abordée par Sun Simiao – 孙思邈 (581-682). Il a indiqué que pour obtenir l’action souhaitée, il était indispensable de consommer une quantité qui était suffisante pour ressentir l’effet de l’alcool. Il a mis en garde contre les effets néfastes d’une consommation excessive.
Le dosage recommandé d’un vin médicinal correspond souvent à un « verre à liqueur », c’est à dire 30 – 50ml. Mais il y a aussi des vins où le dosage est seulement de 10 – 20ml.

 

La surconsommation

Étant donné que le vin médicinal est fabriqué avec de l’alcool, il ne faut pas perdre de vue sa nocivité s’il y a surconsommation.

Du point de vue de la médecine chinoise, boire une quantité appropriée d’alcool est bénéfique pour la santé. On pense qu’il améliore la circulation, tonifie l’activité mentale et favorise la chaleur et la relaxation. Cependant, la surconsommation induit une production d’humidité-chaleur et altère le système digestif.

Lorsque l’humidité-chaleur atteint les poumons, elle provoque une toux et un excès de sécrétions dans la gorge. Pour les personnes qui consomment trop d’alcool sur le long terme, il peut également y avoir des vomissements, de la diarrhée, des selles sanglantes, un manque d’appétit et des problèmes urinaires.
Selon la médecine chinoise, cela est dû à une accumulation de toxines générées par l’alcool, qui endommagent l’Esprit, altèrent la rate et le foie, épuisent le sang et l’Essence (Jing).

 

Comment faire un vin médicinal?

Il existe plusieurs manières de réaliser des vins médicinaux, mais il y en a une qui est la plus couramment utilisée car elle convient à quasiment tous les types de vins. C’est la méthode de macération à froid décrite ci-dessous.

 

Le récipient

Les bouteilles en verre avec une fermeture hermétique conviennent, mais les bocaux à conserve en verre (et couvercle en verre également) le sont encore plus lorsque la quantité est assez grande et pour un temps de stockage long. Utiliser le joint du bocal lors de la fermeture permettra que ce soit hermétique, empêchera l’oxydation des matières médicinales et vous permettra de secouer le bocal sans problème.

 

Les ingrédients

  1. Mettre les substances dans le récipient.
    A ce propos, soulignons que si l’on utilise de gros morceaux de racines et d’écorces ou de gros morceaux de minéraux ou de coquillages, le temps requis de macération sera plus long (généralement un mois minimum). Cependant, si on les coupe en plus petits morceaux le temps de macération sera moins long.
    Et si on broie les ingrédients en poudre, le temps nécessaire pour faire un vin médicinal est réduit de 3 à 7 jours. Toutefois, il est préférable que la poudre soit enveloppée dans un sac en tissu. Cela rend beaucoup plus facile d’éliminer la lie lorsqu’on filtre le vin.
  2. Verser l’alcool. La quantité est indiquée dans la formule.
  3. Fermer le récipient hermétiquement

 

La macération

Le temps de macération varie selon les substances médicinales utilisées. Certains n’ont besoin que de 7 – 14 jours alors que d’autres 3 – 6 mois.
Mais dans tous les cas, le temps de macération peut être maintenu plus longtemps que le nombre de jours indiqués. Cela permettra d’avoir un vin médicinal plus puissant.

Stocker le récipient à l’abri de la lumière, à température normale, loin des radiateurs ou autres sources de chaleur.

Agiter le récipient le plus souvent possible, l’idéal étant 1 fois par jour. Le fait d’agiter le récipient 2 fois par jour peu éventuellement réduire le temps de macération.

 

 Le vin médicinal est prêt

Une fois le temps de macération terminé, vous pouvez filtrer en pressant les substances pour récupérer un maximum des qualités nutritives du vin. Ou vous pouvez laisser les ingrédients tremper dans le vin.

Vins

Lorsque la couleur du vin médicinal ne peut plus s’assombrir, cela signifie que l’exsudation des ingrédients est complètement terminée et que la consistance a atteint le plus haut niveau.

Certaines herbes peuvent être trempées plusieurs fois et un nouvel alcool peut être ajouté dans le récipient lorsqu’il reste environ 15 – 20ml d’alcool de la précédente macération.

 

Exemples de vins médicinaux

 

Le vin San Teng Jiu (三滕酒)

Le vin San Teng Jiu comprend les herbes suivantes :

Luo Shi Teng- 络石藤 (HerbaTrachelospermi jasminoides) : de nature froide et de saveur amère, bonne pour chasser le vent, désobstruer les liaisons, rafraîchir le sang et dissiper la tuméfaction.

Hai Feng Teng – 海风藤 (Caulis Piperis kdsurae): de nature légèrement tiède, de saveur amère et piquante, excelle pour chasser le vent, et éliminer l’humidité.

Ji Xue Teng – 鸡血藤 (Radix et Caulis Jixueteng) : de nature tiède, de saveur amère (et légèrement douce), spécialisé dans la tonification et la mobilisation du sang (fait circuler le sang), détend les tendons et active les liaisons.

Sang Ji Sheng- 桑寄生 (Herba Taxilli) : de nature neutre et de saveur amère, peut chasser le vent-humidité, tonifier le foie et les reins, fortifier les tendons et les os.

Wu Jia Pi- 五加皮 (Cortex Acanthopanacis Gracilistyli Radicis) : de nature tiède et de saveur amère et piquante, peut chasser le vent-humidité, fortifier les tendons et les os.

Mu Gua – 木瓜 (Fructus Chaenomelis) : de nature légèrement tiède et de saveur acide, apaise et active les Luo, transforme l’humidité et harmonise l’estomac.

Effets et indications : Ce vin est à prendre par voie orale. Il a pour effet de chasser l’humidité, de désobstruer les Luo et de détendre les tendons, il est principalement utilisé pour la polyarthrite rhumatoïde et les douleurs articulaires.

Vous pouvez trouver la formule de ce vin avec les informations complémentaires en cliquant ici

 

Le vin du Dr He (何医生酒)

Ce vin est un très bon complément de San Teng Jiu car il est utilisé en externe. Il peut aussi être utilisé seul avec de bons résultats.

Ingrédients :
Di Feng Pi – 地枫皮 (Cortex Illicii), Tou Gu Cao – 透骨草 (Herba Speranskia tuberculatae), Qian Nian Jian – 千年健 (Rhizoma Homalomenae occulta).

Effets et indications :
Vin pour application externe lors de polyarthrite rhumatoïde.
Généralement, il y a de bons effets sur une semaine et lors de symptômes sévères environ un demi-mois. Il est recommandé de continuer à appliquer ce vin pendant une semaine après le soulagement des symptômes.

Selon Dr. He, cette prescription a aidé beaucoup de ses patients à traiter la polyarthrite rhumatoïde. Après trois mois de trempage des substances, l’effet peut s’évaporer automatiquement donc, ne pas dépasser 3 mois de macération (la macération normale de ce vin étant de 7-14 jours).

Cliquez ici pour plus d’infos concernant ce vin

 

Le vin San Xian (三仙酒)

Ingrédients :

Mûres – 桑椹 (Fructus Mori), Suo Yang – 锁​阳 (Herba Cynomorii songarici), Miel

Procédure :

1 Écraser les mûres, écraser le Suo Yang, verser les deux substances ensemble dans un récipient propre.
2 Verser dans l’alcool, fermer hermétiquement et laissez macérer 7 jours en agitant tous les jours.
3 Ouvrez le récipient après 7 jours, filtrez pour enlever les substances.
4 Chauffer le miel, verser le dans le vin médicinal, bien mélanger, conserver à l’abri de la lumière.

Posologie :
Boire 10-20ml chaque fois, 2 fois par jour. Prendre le vin à jeun en le réchauffant.

Effets et indications :

Ce vin a pour effets de nourrir les reins et le foie, de nourrir le Jing et le sang, et d’humidifier la sécheresse.
Il traite principalement les maux de dos, les étourdissements, la fatigue, la constipation et d’autres symptômes.
Il convient aux personnes âgées souffrant d’une perte de liquide corporel causée par un vide du Yin du foie et des reins, d’une sécheresse du gros intestin et de constipation.
Il a également une utilisation régulière pour les personnes qui ne sont pas malades, étant connu pour son effet de prolonger la vie.

 

Le vin Tian Tian Guo (天天果酒)

Ingrédients :

Tian Tian Guo – 天天果(Solanum nigrum L.) : de nature chaude et de saveur douce, non toxique, utilisé pour l’amygdalite, la bronchite et d’autres syndromes.

Effets et indications :

Clarifie la chaleur et neutralise la toxicité, active le sang et réduit les gonflements.
L’alcool améliore la puissance de l’herbe pour un meilleur résultat. Ce vin est principalement utilisé pour traiter la bronchite chronique.

Pour voir toute la procédure à suivre et l’herbe utilisée cliquez ici

 

Zheng Gu Shui (正骨水)

Zheng Gu Shui est un célèbre vin médicinal utilisé en application externe pour les entorses, contusions, déchirures de ligaments ou des tendons et des fractures simples.

Vous pouvez avoir les herbes pour le réaliser avec la procédure à suivre ici : Zheng Gu Shui

 

Contre indications

Étant donné que les vins médicinaux sont faits avec de l’alcool, les contre-indications globales ciblent les personnes qui ne devraient pas consommer d’alcool.

 

En médecine chinoise

La médecine chinoise contre indique lors de :

  • Humidité-chaleur
  • Mucosités
  • Vide de Yin
  • Hémorroïdes
  • Grossesse

 

En médecine moderne

Selon la dialectique de la médecine moderne, les contre-indications sont :

  • Hépatite
  • Cirrhose
  • Hypertension artérielle
  • Diabète
  • Tachycardie
  • Ulcère de l’estomac
  • Tuberculose pulmonaire
  • Œsophagite
  • goutte

 

Pour voir les vins médicinaux par voie orale disponibles dans la boutique en ligne: https://boutique.dietetiquetuina.fr/categorie-produit/vins/voie-orale/

Pour les vins à utiliser en externe c’est ici : https://boutique.dietetiquetuina.fr/categorie-produit/vins/liniments-application-externe/

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog




https://dietetiquetuina.fr/wp-content/uploads/vins-medicinaux.jpghttps://dietetiquetuina.fr/wp-content/uploads/vins-medicinaux-150x150.jpgDavid BrunDiététique chinoisealcoolature,tinture,vin médicinauxL'alcool est connu en Chine depuis plus de 4000 ans. Il est ensuite devenu courant de produire des médicaments en faisant tremper des substances de la pharmacopée chinoise (herbes, minéraux...) dans de l'alcool. Les boissons alcoolisées à usage médicinal sont appelées 'vins médicinaux' en médecine chinoise.   Quels sont les alcools...Une porte ouverte sur la médecine chinoise