Le péricarde a souvent été appelé (et l’est encore) « maître cœur » en France. Quoi qu’il en soit, le nom chinois est Xin Bao (Xīn Bāo; 心包) que l’on pourrait traduire par enveloppe (包) du cœur (心). Une telle différence de traduction est vraisemblablement due au caractère Bāo « 包 », ou au caractère « 主 » que l’on trouve lorsqu’on parle du méridien du péricarde (心主).

L’idée d’enveloppement que le caractère « 包 » (Bāo) signifie se retrouve dans de nombreux mots de base de la langue chinoise d’aujourd’hui, dont les fameux petits pains fourrés (Bāo Zi; 包子).

 

La traduction de Xin Bao (心包) par « péricarde » en occident est due à sa ressemblance avec le péricarde de la médecine occidentale. Bien qu’au niveau organique la ressemblance est frappante, elle est moins sur le plan fonctionnel.

 

Le péricarde en médecine occidentale

 

 Péricarde

 

Le péricarde est une sorte de sac qui enveloppe et protège le cœur. Il est constitué de deux couches de tissus fibreux séparés par un lubrifiant. La couche interne recouvre le cœur comme une peau. La couche externe, plus lâche, permet au cœur de bouger. L’espace entre ces deux couches de tissus est occupé par un mince film séreux qui sert de lubrifiant entre le sac et le cœur.

 

 

Le péricarde a pour autres fonctions :

  • De supporter le cœur et d’en amortir les battements
  • De servir de protection venant des infections des autres organes
  • De prévenir une dilatation excessive du cœur

 

Le péricarde en médecine chinoise

 

Caractère BaoLe péricarde appartient à l’élément Feu et est couplé au Trois foyer. Xin Bao est Yin, appartient aux organes Zang (脏), et son rôle est de protéger l’empereur (le cœur).

Le rôle de Xin Bao est peu considéré car ses fonctions sont similaires à celles du cœur, et il n’y a pas de réalité anatomique correspondant au concept de Xin Bao (bien que cela fasse débat depuis des siècles). De plus, Xin Bao est considéré comme faisant partie du cœur. C’est notamment pour cela que le Huangdi Nei Jing – 黄帝内经 (Classique interne de l’empereur Jaune) et le Nan Jing – 难经 (Classique des difficultés) mentionnent qu’il y a 5 Zang et 6 Fu (si on compte le péricarde, il y aurait 6 Zang).

Dans la Chine ancienne, les médecins rapprochaient la relation qu’entretient Xin Bao avec le cœur, à la relation liant l’empereur et son premier ministre. Ce dernier en prenant tous les coups protège l’empereur et agit pour le compte de ce dernier. 

Le chapitre 71 du Ling Shu – 靈樞 (le pivot spirituel) nous dit que le cœur est l’empereur des 5 Zang et des 6 Fu, et Shen (l’esprit) y réside. L’organe est très fort, il ne pourrait pas être attaqué par un facteur pathogène. Mais si le cœur est attaqué par un facteur pathogène, il perd la fonction de contenir le Shen, c’est la mort. Selon la médecine chinoise, cela n’arrive pas souvent car le facteur pathogène doit d’abord attaquer Xin Bao (le ministre) avant de toucher le cœur.

Pour reprendre mon exemple du petit pain fourré chinois, la farce est enveloppée par une pâte faisant en même temps office d’enveloppe de protection. C’est un peu la même chose avec Xin Bao qui enveloppe et fait office de bouclier pour protéger le cœur. De plus, il exécute aussi les ordres de ce dernier.

 

Pour résumer, lorsqu’on est attaqué par l’élément pathogène externe chaleur, cela se produit généralement depuis les couches superficielles vers les couches profondes. Avant que ce pervers externe attaque le cœur, il doit d’abord se confronter à Xin Bao.

 

Les déséquilibres

 

Les déséquilibres de Xin Bao sont largement connectés avec les maladies de la tiédeur (wēn bìng 温病), une maladie fébrile associée à une invasion du pervers externe chaleur.

La chaleur externe pénètre à travers quatre couches (Sì Fēn; 四分), cela est appelée « la théorie des quatre couches » (le nom des couches de la plus superficielle à la plus profonde : Wei, Qi, Ying, Xue). La théorie du Trois Foyers (aussi appelé « Triple Réchauffeur ») peut également être utilisée lors de maladies dues à la chaleur externe et lors de la pénétration de l’humidité-chaleur à travers les trois foyers (Sān Jiāo; 三焦). Les 4 couches détaillent la progression du pathogène de l’extérieur vers l’intérieur (horizontalement), et les trois foyers verticalement.
Un déséquilibre de Xin Bao est associé avec la couche Ying ou Xue, et avec le foyer supérieur.

 

Les deux principaux syndromes de Xin Bao sont:

  • Chaleur entrant et affectant Xin Bao
  • Mucosités humidité obstruant Xin Bao

 

Les principaux signes lorsque Xin Bao est affecté sont:

  • Fièvre élevée
  • Confusion mentale
  • Discours délirant
  • Agitation
  • Tendance à vouloir dormir
  • Tremblement du bout de la langue
  • Peut aller jusqu’au coma dans les cas les plus sérieux

 

Ces symptômes peuvent apparaitre lors de maladies fébriles aigües avec fièvre élevée, telles que l’encéphalite ou la péricardite, dans lesquelles la soudaine haute température affecte la conscience.

  

 

Concernant le méridien du Péricarde, en pratique clinique, ses points sont presque utilisés indifféremment avec ceux du méridien du cœur. Les points de ces deux méridiens sont très similaires.

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (13 votes, moyen: 4,62 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog