Le vent (fēng; 风) est un phénomène Yang, il appartient à l’élément bois et est associé au printemps bien qu’il puisse apparaitre à tout moment de l’année (comme le rhume des foins par exemple qui peut apparaître en automne également).
Il est cependant associé au printemps car à ce moment de l’année, le corps sortant tout juste de l’hiver n’a pas encore l’habitude des températures plus chaudes. En conséquence, les pores se dilatent facilement permettant à l’énergie perverse « vent » de pénétrer aisément et de créer un excès de vent externe.

 

Les symptômes d’excès de vent

 

L’excès de vent entraine des symptômes qui apparaissent et disparaissent le plus souvent de manière aléatoire et soudaine.

Il affecte généralement en priorité les parties superficielles et hautes du corps comme la peau, le visage, la nuque, les poumons, les glandes sudorales, et le grand méridien Tai Yang (formé du méridien de l’intestin grêle et de la vessie).

 

Les symptômes provoqués par une attaque du vent sont:

  • Toux
  • Nez bouché
  • Écoulement nasal
  • Éternuement
  • Mal de tête
  • Fièvres
  • Démangeaisons erratiques
  • Tremblements
  • Convulsions
  • Tétanie
  • Étourdissement
  • Arthrites

 

 

Lorsque le vent est associé à une autre énergie perverse, des symptômes spécifiques apparaitront, par exemple:

 

Vent-froid: frissons, aversion pour le froid, nuque raide, écoulement nasal, mucus clair et abondant…

Vent-chaleur: fièvre avec peu de frissons, toux avec épais mucus, rougeurs, sinusite, maux de tête frontal…

Vent-humidité: sensibilité au vent, fièvre et frissons (fièvre plus prononcée l’après-midi), glaires abondantes, esprit flou… et qui peut-être amené par un climat humide et froid. Plus d’informations sur le vent-humidité dans l’article concernant l’humidité.

 

 

Il existe aussi un vent interne qui n’a pas de relation avec le climat, il crée plutôt des troubles chroniques alors que le vent d’origine externe crée surtout des troubles aigües.
Il est associé au foie mais peut également venir du cœur ou des reins. Il est la cause de nombreux troubles procurant des tremblements (tremblements de colère, maladie de Parkinson…) ou causant des positions anormales (convulsions, épilepsie…) mais causant aussi la vision trouble et des raideurs musculaires et articulaires.

 

Les caractéristiques du vent pervers

 

Le vent pervers attaque rarement le corps isolément et est généralement associé à d’autres pervers climatiques tels que le froid, la chaleur ou l’humidité. Le symptôme prédominant désigne généralement l’élément photogénique associé au vent.

 

La principale caractéristique du vent pervers est son mouvement constant, son activité et sa variabilité. Cela disperse le Qi vers le haut et vers l’extérieur, crée des attaques subites et changements rapides créant des symptômes apparaissant et disparaissant soudainement.

C’est aussi l’énergie perverse qui se combine le plus aux autres et c’est aussi la plus importante puisqu’elle est la cause des maladies.

 

 

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyen: 4,83 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog