En ce début avril, les chinois ont fêtaient la fête des morts, elle est appelée en Chine « Qing Ming Jie » (Qīng míng Jié; 清明节). Cette année le jour de la fête des morts est tombée le 4 avril, mais, comme toutes les fêtes traditionnelles chinoises, elle n’est pas chaque année à la même date mais elle est toujours autour du 5 avril.

 

L’origine de la fête des morts en Chine

 

Cérémonie et rituel de la fête des morts en ChineLa  fête  moderne prends ces origines dans la coutume Hanshi (寒食节). Cette dernière démarre un jour avant Qingmingjie et est célébrée pendant trois jours consécutifs. Elle est également célébrée en Corée et au Vietnam.
Son nom signifie « le jour où on mange froid » et est un jour en mémoire de Jie Zi Tui (介子推). Jie Zi Tui mouru en 636 avant JC pendant la période des printemps et automnes. Il était un des partisans de Jin Wen Gong (晋文公) qui sera plus tard le Duc Wen de l’état de Jin.

Durant sa vie ce dernier et ses partisans durent vivre 19 années exilés, un jour ils n’avaient plus de nourriture et vécurent plusieurs jours de famine. Jie prépara tout de même une soupe pour Wen. Wen l’apprécia beaucoup et se demanda où Jie avait bien pu obtenir la viande pour faire cette soupe. Il s’avéra que jie avait coupé un morceau de sa propre cuisse pour pouvoir préparer la soupe. Wen fut si ému qu’il promit de le récompenser un jour.
Cependant Jie n’était pas le genre de personne à chercher des récompenses, il voulait juste aider Wen pour qu’il puisse retourner dans l’état de jin et devenir Duc.
Quand Wen devint Duc, Jie le quitta et parti vivre ailleurs. Le désormais Duc Wen récompensa son entourage qui l’aida pendant toutes ces années, mais oublia de récompenser Jie, qui s’était retiré dans la forêt avec sa mère. Le Duc Wen alla dans la forêt mais ne put trouver Jie. Tenant compte des suggestions de ses officiel, le Duc Wen ordonna de mettre le feu à la forêt afin de forcer Jie à en sortir. Bien que le feu durant trois jours, personne ne sortit de la forêt, Jie furent retrouvés mort contre un arbre. Plein de remords, le duc Wen ordonna trois jours sans feu pour honorer la mémoire de Jie.
La ville où Jie mourut est toujours appelée Jie Xiu (介休) qui veut dire « l’endroit où Jie repose pour toujours ».

 

Célébration de la fête des morts

 

Rituel de la fête des morts en ChineDepuis 2008 Qingmingjie est un jour férié, il est souvent écrit que ce jours là les chinois se consacrent à nettoyer les tombes de leur famille, mais il y a également tout un rituel.

La fête des morts est l’occasion pour les célébrants de se rappeler et honorer leurs ancêtres et leurs tombes. Jeunes et vieux prient et se prosternent devant la tombe des ancêtres et l’encens qu’il viennent d’allumer, nettoient la tombe et donnent des offrandes. Celles-ci sont sous la forme de nourriture (fruits, biscuits…) ou autres (comme des fleurs, cigarettes, alcool, thé…) bref, toutes les choses que le défunt aimait.

Traditionnellement, comme à la fin de la plupart des cérémonies chinoises, des *Sycees (Yuan bao) sont brulés.

 

* Pour avoir plus d’information sur les sycees chinois (Yuan Bao) regarder la fin de l’article de ce lien.

 

 

Ci-dessous, un reportage sur Qing Ming Jie, la fête chinoise des morts :

 

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyen: 4,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog