Le méridien du gros intestin

        1) Cheminement du méridien du gros intestin Le méridien du gros intestin est "Yang". Il débute à l'angle extérieur de l'index, du côté du pouce, c'est où se situe le premier point de ce méridien (商阳 shāng yáng ). Il suit le bord supéro-externe du doigt jusqu'au poignet pour ensuite longer la face postérieur du radius jusqu'au coude. Il poursuit son trajet  en passant à la face antérieur de l'épaule, puis au bord postéro-supérieur de l'articulation, d'où une branche gagne la face antéro-latérale du cou pour finir sur le visage à l'extrémité supérieur du pli naso-génien qui correspond au 20ème point (迎香 Yíng xiāng ). Il faut signaler qu'une autre branche pénètre en profondeur dans le creux sus-claviculaire pour gagner le poumon et le gros intestin.     2) Provenance de l'énergie dans ce méridien : Le flux énergétique venant du méridien du poumon lui est…
Lire la suite »
L

Les 5 substances essentielles de la médecine chinoise

  Les substances essentielles de la Médecine Traditionnelle Chinoise permettent au corps d'être en vie. Contrairement aux organes et entrailles, elles sont en perpétuel mouvement et sont au nombre de cinq:   I.  Le "Qi" (qì; 气) est le premier d'entre eux et lui même à cinq fonctions principales: Le Qi permet de donner vie au corps. Il régule les liquides du corps (sang, sueur, ) Le Qi permet aux organes de ne pas "descendre", donc de rester en place et aux liquides du corps de ne pas avoir d'écoulements inopportuns. Il protège le corps contre les attaques climatiques (le vent, humidité, froid, ) Le Qi réchauffe le corps, surtout dans les membres.   II. Le sang (xuě; 血) En MTC la signification du mot "sang" est sensiblement la même que dans la médecine occidentale. "Sensiblement" parce qu'en MTC le sang circule également dans les méridiens. Sa fonction première est…
Lire la suite »

Le méridien du poumon

            1) Cheminement du méridien du poumon Le méridien du poumon est "Yin". Bien que le premier point de ce méridien soit à la face antérieur de l'aisselle, il débute véritablement depuis le gros intestin, traverse le diaphragme, entre dans le poumon, la trachée, la gorge et redescend à la surface antérieur de l'aisselle, pour ensuite sortir à la surface cutanée en son premier point (中府 Zhōng Fǔ). Puis il passe sur la surface antéro-interne du bras et arrive au niveau du coude. Il continue sur le milieu de la surface antérieure de l'avant-bras puis dans la gouttière radiale (point 7,8 et 9) et se termine à l'angle interne du pouce, c'est le 11ème point (少商 Shào shāng).     2) Provenance de l'énergie dans ce méridien : Le premier point reçoit l'énergie du méridien du foie qui le précède dans le cycle. Par ailleurs,…
Lire la suite »
Diététique chinoise

Les autres excès alimentaires selon la diététique chinoise

    Nous avons vu dans un précédent article les symptômes provoqués par l'excès d'une des 5 saveurs, nous allons voir ici les autres excès alimentaires que la MTC (médecine traditionnelle chinoise) nous dit d'éviter:   Les aliments crus : ils fatiguent la rate, donnent des ballonnements et de ma diarrhée. Nous aborderons plus profondément ce sujet dans un autre article en comparant les aliments crus et cuits. Les aliments gras et sucrés : ils emmagasinent l'humidité (cette accumulation d'humidité peut se changer en mucosités), créent de la chaleur dans le corps, congestionnent les poumons et la peau. Les aliments secs : ils créent également de la chaleur mais plus particulièrement dans l'intestin, ils favorisent le développement d'hémorroïdes. Les liquides: nous sentons tous un gonflement lorsque nous buvons trop ce qui à pour effet de couper l'appétit. Les aliments en général : l'excès d'aliments en général à pour effet un…
Lire la suite »
Informations sur les méridiens de la MTC

Les Principaux Méridiens de la médecine chinoise

  La médecine chinoise appellent "Méridiens" les canaux qu'empruntent l'énergie (certains les appellent "méridiens chinois"). Ce sont eux qui permettent à l'énergie de circuler dans l'organisme et faire ainsi fonctionner le corps tout entier.  Les points d'acupuncture des méridiens  Sur chaque méridiens il y a de très nombreux points (les fameux points d'acupuncture des méridiens de la médecine chinoise) sur lesquelles il est possible d'intervenir pour aider l'organisme à lutter contre une pathologie ou à tonifier certaines parties du corps dans un but préventif (médecine préventive). Les scientifiques modernes ont découvert en mesurant les charges électrique, que les points d'acupuncture ont une résistance électrique plus faible par rapport au reste de la peau. Ceci confirme que l'énergie environnante pénètre notre corps par ces points pour ensuite rentrer dans les canaux d'énergie et se mêler à l'énergie des Méridiens. De ce fait, lorsqu'on les presse, les tapote, les pique avec des…
Lire la suite »
L

Les différentes formes du Qi

  Nous avons vu que le Qi est fondamental dans la médecine traditionnelle chinoise et qu'il existe plusieurs formes d'énergie Qi correct (zhèng qì 正气)C'est un terme général pour décrire les différentes formes de Qi qui protègent le corps des pathologies extérieures. Terme souvent utiliser pour mettre en contraste la force du Qi du corps avec une force capable de causer une Qi originel (yuán qì 原气)La Qi originel a pour fonction de stimuler l'activité des organes et fourni les fondations pour la production du "Qi véritable". Il est issu de la transformation du Jing (jīng; 精) des reins par le Feu Ministre (Xiàng Huǒ; 相火). Une déficience de ce Qi peut amener à un pauvre développement de l'énergie (vide de Qi et vide de sang).Le Qi véritable (zhēn qì  真气)Aussi appelé "Normal Qi", est l'étape finale de la transformation et du raffinement du "Qi de rassemblement". En effet, ce…
Lire la suite »
Diététique chinoise

Symptômes provoqués par une consommation excessive d’une des 5 saveurs

  Chaque saveur est indispensable si mangée raisonnablement mais un excès d'une d'elles provoquera des troubles dans l'organe associés et aussi dans l'organe qu'elle est censée contrôler (cycle Ke), par exemple:     Un excès d'aliments ayant la saveur aigre provoquera des troubles musculaires en raison du lien entre la rate et les muscles (regarder tableau des correspondances). Des troubles du foie apparaitront également car l'excès de cette saveur amènera un surplus de fluide dans celui-ci. Un excès d'aliments ayant la saveur amère provoquera des brûlures d'estomac, le teint pâle et perturbera le cœur. Un excès d'aliments ayant la saveur douce provoquera entre autres, des problèmes articulaires, rénaux et des fonctions digestives. Un excès d'aliments ayant la saveur piquante/forte provoquera des crampes, troubles du foie, trouble de l'énergie des méridiens (affaiblit l'organisme). Un excès d'aliments ayant la saveur salée provoquera des troubles des vaisseaux sanguins (durcissement), des problèmes cardiaques et…
Lire la suite »
La théorie du Yin et Yang

Le Yin et Yang dans l’alimentation

  L'une des premières règles du Taoïsme est de limiter les excès afin que le Yin et Yang reste équilibrés. Par conséquent, il faut limiter les abus mais comment les limiter ? D'un point de vue occidental "limiter les abus" correspond à éviter les glucides par exemple. Selon les règles du Tao, étant donné que les aliments viennent de la nature il est normal qu'ils suivent les théories du Yin et Yang et des 5 mouvements. Donc on séparera les aliments selon des critères:   Tout d'abord on séparera les aliments selon leur nature qui est soit froide soit tiède/chaude ou neutre. Ensuite selon leur saveur On compte 5 principales saveurs : Aigre Amère Douce Piquante/forte Salée Enfin, selon le méridien de destination. Suivant le problème sur lequel l'aliment agit, il ira dans le méridien approprié. Quant aux méridiens, se sont eux qui permettent auQi (énergie) de circuler dans tout…
Lire la suite »