Archives pour Culture et mythologie chinoise - Page 4

Culture et mythologie chinoise

Le dieu du sol

  Le Dieu du sol (littéralement « seigneur du sol ») tudigong 土地公 est un dieu chinois d'influence locale qui veille à la façon d'un fonctionnaire sur le bien-être des habitants. On peut aussi demander sa protection pour voyager en sécurité et en paix. Il en existe ainsi autant que de communautés territoriales, certains gouvernant des lieux non habités tels que des surfaces de culture ou des cimetières. Il est vu comme un administrateur bienveillant et intègre, d'où son titre officiel de « Dieu juste du bonheur et de la vertu » (Fudezhengshen 福德正神). On va le prier dans toutes les occasions importantes (mariages, naissances, déménagements, début de l'année etc.), ou quand le besoin s'en fait sentir, dans ses temples (tudimiao 土地廟) souvent flanqués d'un arbre, mais il s'agit parfois de simples oratoires, qui peuvent prendre dans les cimetières la forme d'une stèle ou d'une tombe (ethnie Hakka). Lorsqu'est construite une nouvelle maison on…
Lire la suite
Culture et mythologie chinoise

Le vieillard sous la lune

  Le vieillard sous la lune 月下老人 (pinyin : yuexiàlaǒrén) ou 月老 (yuèlaǒ) est un personnage de la mythologie et du folklore chinois qui détermine les alliances matrimoniales en fabriquant les effigies en terre des futurs époux, qu’il relie ensuite par un fil de soie rouge. Dans certains temples, on peut s’adresser à sa statue pour solliciter une alliance. C’est un vieil homme à barbe blanche tenant dans la main gauche le registre des mariages et dans la droite une canne. Le rouge est une couleur auspicieuse associée aux noces. La coutume de faire tenir lors de la cérémonie de mariage l’extrémité d’un fil rouge par chacun des époux était déjà connue sous les Tang. Le fil a été remplacé par un mouchoir sous les Song. Présenter deux personnes en vue du mariage se dit « tendre le fil rouge »  Pour expliquer les problèmes que rencontrent certains mariages, on raconte parfois que…
Lire la suite
Culture et mythologie chinoise

Le Dieu chinois guérisseur

  Baoshengdadi 保生大帝l'"Empereur qui préserve la vie" est un dieu chinois guérisseur à coloration fortement taoïste révéré particulièrement sur les côtes du Fujian et à Taïwan. On l'appelle aussi "Wu l'Être véritable" (吳真人) et "Seigneur du grand Tao" (大道公). Son culte est parti de Baijiao (白礁), préfecture de Quanzhou, province du Fujian. Présenté comme un avatar de la divinité stellaire Ziweixing (紫微星), l'arc stellaire du ciel septentrional, il se serait une première fois incarné enTaibo (泰伯), personnage mentionné dans le Shujing, recueil de textes historiques anciens utilisé pour l'éducation des futurs fonctionnaires. Taibo était le fils aîné d'un roi des Zhou, présenté comme modèle de sagesse pour avoir cédé son trône à son frère cadet, avant de se retirer à Jinling (金陵), site de l'actuelle Nankin. Il se serait ensuite réincarné à Baijiao sous les Song en 979, le 15 du 3e mois lunaire, sous le nom de Wu Tao…
Lire la suite
Culture et mythologie chinoise

Le dieu Wenchangdijun

  Wenchangdijun, « Empereur Wenchang » (文昌帝君) ou Wenchangxing (文昌星) du nom de la constellation qu'il incarne, est un dieu chinois qui a le pouvoir de favoriser la réussite aux examens. Il est parfois appelé « Dieu des lettrés » ou « Dieu de la littérature ». Comme beaucoup de divinités, il est le produit de la fusion de divers éléments. Les étoiles du destin Le Shiji, ouvrage historique de la dynastie Han, présente Wenchang comme le nom d’un ensemble de six étoiles visibles à certains moments près de la Grande Ourse, nommées shangjiang, cijiang, guixiang, siming, sizhong et silu. Certaines sont mentionnées individuellement dans des textes des Royaumes combattants comme gouvernant la destinée. La composition du nom Wenchang, de wen "écrit" et chang"prospérité", a pu influencer la spécialisation de la divinité. Le héros divinisé   Sur la montagne Qiqushan (七曲山) dans le Sichuan, se trouvait un temple consacré au dieu de Zitong (梓潼, nom du…
Lire la suite
Culture et mythologie chinoise

Guan Di, aussi appelé Guan Yu

  Divinisation de Guan Yu, personnage historique de l'époque des Trois royaumes et héros de Histoire des Trois Royaumes, Guandi est l'un des dieux les plus populaires de la religion chinoise. Élevé au rang de bodhisattva par le bouddhisme, il a été érigé en modèle de vertu par le confucianisme, qui voit en lui le « saint guerrier » (wusheng 武聖) faisant pendant au « saint lettré » (wensheng 文聖) Confucius. En effet, le personnage de Guan Yu tel qu’il apparait dans l’histoire et la littérature incarne toutes les vertus traditionnelles, particulièrement la fidélité (à la parole donnée, à l’empereur, aux amis), l’esprit chevaleresque, le courage et la maîtrise de soi. Comme tous les dieux chinois, il possède plusieurs noms correspondant aux différents titres accordés par l'administration impériale au cours des dynasties successives, ou aux fonctions particulières qui lui sont attribuées par tel ou tel courant religieux, comme le taoïsme ou le confucianisme. Guan…
Lire la suite
Culture et mythologie chinoise

La déesse chinoise Mazu

  Mazu (Mā Zǔ; 妈祖) est une déesse chinoise dont le culte, peut-être originaire du Fujian, s’étend principalement le long des côtes sud et est de la Chine (Zhejiang, Fujian, Guangdong), ainsi qu'à Macao, Taïwan et au Vietnam. Les relations maritimes entre les régions bordant la mer de Chine et l’immigration chinoise en Asie du Sud-Est expliquent qu’on trouve des temples qui lui sont consacrés dans de nombreux pays d’Asie : Malaisie, Singapour, Philippines, Japon, et jusque dans les quartiers chinois de Los Angeles et San Francisco. À l’origine protectrice des marins, elle a pris à Taïwan l’importance d’une divinité de premier plan aux fonctions multiples. Le petit archipel des Matsu et l’ile principale des Pescadores, Magong, lui doivent leur nom.   Biographie légendaire   Dans la religion traditionnelle chinoise, les divinités sont typiquement des êtres humains exemplaires ayant accédé à un état supérieur par la vertu de leur force mentale,…
Lire la suite
Culture et mythologie chinoise

Le dieu Zhu Rong

  Zhu Rong (Zhù Róng; 祝融) aussi connu sous le nom de Chongli (Chóng Lí; 重黎) est un personnage mythologique chinois et de la religion traditionnelle chinoise. Il est connu pour être le ministre de Huangdi et comme étant un dieu du feu. Il est aussi parfois considéré comme un empereur.   Ministre ou empereur Selon le Shiji, descendant de Zhuanxu et donc de Huangdi, il avait pour nom Zhongli (1), Zhurong étant le nom de son fief. Il est, comme Zhuanxu, ancêtre de la famille royale de Chu. Il aurait été régulateur du feu (2), nom d’une fonction ministérielle de l’antiquité, au service de l’empereur Ku ou de Huangdi selon les sources. À ce titre, c’est lui et non Zhuanxu qui aurait affronté Gonggong selon certaines versions de la célèbre légende du ciel brisé. Il aurait ensuite été envoyé dans les monts Heng, le Pic du Sud, où il…
Lire la suite
Culture et mythologie chinoise

Le dieu Chi You

  Chi You (Chī Yóu; 蚩尤) fait partie des personnages mythiques chinois, il était le dieu de la guerre et adversaire de Huangdi. Chi You est revendiqué comme étant l'ancêtre de plusieurs minorités ethiques, notamment les Miaos (Hmong) dont le nom Chi You semble venir de leur langage.   Adversaire de Huangdi et Yandi   Le Shiji et le Shanhaijing mentionnent une bataille de Chiyou contre Huangdi, ou Huangdi et Yandi, chefs des Huaxia, considérés par les Hans comme leurs ancêtres. Le Shiji, ouvrage historique chinois, présente Chiyou comme un vassal rebelle et situe la bataille à Zhuolu. Selon le Shanhaijing, recueil de mythes des Royaumes combattants, Chiyou fit appel au dieu du vent Fengbo et à des shamans pour susciter une tempête, que Huandi contra avec l’aide de Ba, déesse de la sécheresse qui résidait jusque là dans le ciel. Elle n’y est jamais remonté et cause depuis lors…
Lire la suite