Pharmacopée chinoise

Association de la cannelle avec la rhubarbe

Nous avions vu les articles concernant la cannelle de Chine (Rou Gui) et la racine de rhubarbe (Da Huang), nous allons voir ici l'intéressante association de ces deux herbes en médecine chinoise.   Propriétés des deux herbes Avant de parler en détails de l'association de la cannelle de Chine et de la rhubarbe, il est important de rappeler les propriétés de ces deux herbes. La cannelle de Chine (Rou Gui) Nous parlons ici de la cannelle de Chine (Ròu Guì; 肉桂), c'est à dire Cinnamomum cassia PRESL ou Cinnarnomurn cassia var. rnacrophyllurn. Cette dernière à une nature bien plus réchauffante que la cannelle de Ceylan (Cinnamomum verum, aussi appelée Cinnamomum zeylanicum). Rappelle de ses propriétés ci-dessous : Nature Très chaude Saveur Piquante et douce Tropisme (entre dans les méridiens du : ) Cœur, reins, foie, Rate Description brève Réchauffe et tonifie le Yang, disperse le froid, favorise la circulation du…
Lire la suite »
Anti-coagulant - Anti-inflammatoire

La rhubarbe (Da Huang)

Bien que la plupart des gens pensent que la rhubarbe est un fruit, c'est en fait un légume. La rhubarbe correspond à une trentaine d'espèces de plantes herbacées vivaces de la famille des Polygonacées. La médecine chinoise utilise 3 variétés de rhubarbe : Rheum palmatum Linn, Rheum tanguticum Maxim. et Baill. , Rheum officinale Baill. La rhubarbe est une plante extrêmement résistante et peut pousser dans presque n'importe quel environnement. Les tiges de la plante sont raides et peuvent atteindre jusqu'à 90cm de long. Chaque tige est inclinée avec une grande feuille en forme d'épée. Les feuilles de rhubarbe sont considérées comme toxiques et ne doivent pas être consommées. La racine est utilisée de façon médicinale.   La légende de la rhubarbe En médecine chinoise, il existe des histoires pour expliquer la découverte d’herbes bien connues, ou pour raconter l’histoire qui se cache derrière le nom de certaines d’entre elles.…
Lire la suite »