Organes et entrailles du corps

Relation de la rate avec les autres organes

Le corps humain est un tout organique composé de méridiens et de vaisseaux, d’organes (Zang) et d'entrailles (Fu) et de beaucoup d’autres tissus. Les organes et les entrailles sont connectés les uns les autres par le système des méridiens, ils sont coordonnés entre eux, sont différents physiologiquement, et s’affectent les uns les autres. Chaque organe a des relations spécifiques avec d'autres Zang et avec au moins un Fu. Cet article explique les principales relations que la rate entretient avec les autres organes et les entrailles.   Les relations de la rate avec les organes Zang   Relation de la rate avec les reins La relation entre la rate et les reins est essentiellement reflétée par l'interdépendance du Jing du ciel antérieur (aussi appelé Jing prénatal : Xiān Tiān Zhī Jīng; 先天之精) et celui du ciel postérieur (aussi appelé Jing postnatal : Hòu Tiān Zhī Jīng; 后天之精), ainsi que leur coopération dans…
Lire la suite »
Organes et entrailles du corps

Relations du cœur avec les autres organes

En médecine chinoise, les viscères sont distinguées comme organes Zang (脏) et entrailles Fu (腑) et leurs connexions s'effectuent par le système des méridiens. Chaque organe a des relations plus étroites avec certains Zang et avec au moins un Fu avec lequel il se trouve en relation extérieure - intérieure. Nous allons voir ici les principales relations du cœur avec les autres organes.   (suite…)
Lire la suite »
Organes et entrailles du corps

Le poumon en médecine chinoise

Le poumon (Fèi; 肺) est un organe Yin, sa contrepartie Yang est le gros intestin et il appartient à l'élément Métal. Il fait partie du foyer supérieur avec le cœur, il est situé dans la poitrine, il est connecté avec la gorge et s'ouvre au nez. Le poumon en médecine chinoise inclut donc les voies respiratoires supérieures. Il n'est pas seulement associé avec la fonction respiratoire, il est aussi avec la régulation des liquides, le mouvement du Qi et du sang, et avec la capacité de la peau à résister aux invasions des pervers fonctions sont :De gouverner le Qi et de contrôler la respirationDe diffuser et de faire descendre le Qi et les liquidesDe gouverner la voie des eauxDe gouverner la peau et les poilsDe s'ouvrir au nezD'abriter le Po (魄) Gouverner le Qi et contrôler la respiration Le poumon gouverne le QiLe "poumon gouverne le Qi" fait référence au fait que…
Lire la suite »
Organes et entrailles du corps

Le foie en médecine chinoise

 Le foie est situé du côté droit de l'abdomen, juste au-dessus du duodénum. Il est l'organe le plus gros du corps humain et les fonctions qui lui incombent sont nombreuses. Nous allons voir très brièvement ce qu'est le foie en médecine occidentale puis beaucoup plus longuement, les fonctions de celui-ci en médecine ;Le foie en médecine occidentale Le foie (ou glande hépatique) est un organe abdominal des vertébrés qui assure trois fonctions vitales : une fonction d'épuration, une fonction de synthèse et une fonction de stockage. Chez l'humain, il est impair et asymétrique. Il est logé dans l'hypocondre droit, la loge sous-phrénique droite, la partie supérieure du creux épigastrique puis atteint l’hypocondre gauche. C'est le plus volumineux des viscères humains (deux pour cent du poids corporel, soit une moyenne de 1 500 grammes) et l'organe du corps humain qui effectue le plus grand nombre de transformations chimiques. La discipline médicale qui lui est rattachée…
Lire la suite »
Organes et entrailles du corps

La vésicule biliaire selon la médecine chinoise

 La vésicule biliaire (Dǎn; 胆) tient une place à part parmi les entrailles. Seulement la fonction consistant à stocker et libérer la bile se retrouve en médecine chinoise et en médecine connaissance des fonctions de la vésicule biliaire selon la médecine chinoise permettra aussi de comprendre pourquoi la qualité de vie se détériore à la suite d'une cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire). La vésicule biliaire en médecine occidentale La vésicule biliaire est un organe creux, piriforme (en forme de poire) et situé au niveau de l'abdomen à proximité du foie. Elle fait partie de l'appareil digestif, et a pour principale fonction le stockage de la bile en vue de sa restitution au cours de la vésicule biliaire stocke et concentre la bile produite par le foie en attendant que celle-ci soit nécessaire à la digestion. La bile est composée de mucus, de pigments biliaires, de sels biliaires, de cholestérol et de…
Lire la suite »
Organes et entrailles du corps

Le Péricarde (Xin Bao) en médecine chinoise

  Le péricarde a souvent été appelé (et l'est encore) "maître cœur" en France. Quoi qu'il en soit, le nom chinois est Xin Bao (Xīn Bāo; 心包) que l'on pourrait traduire par enveloppe (包) du cœur (心). Une telle différence de traduction est vraisemblablement due au caractère Bāo "包", ou au caractère "主" que l'on trouve lorsqu'on parle du méridien du péricarde (心主). L'idée d'enveloppement que le caractère "包" (Bāo) signifie se retrouve dans de nombreux mots de base de la langue chinoise d’aujourd’hui, dont les fameux petits pains fourrés (Bāo Zi; 包子).   La traduction de Xin Bao (心包) par "péricarde" en occident est due à sa ressemblance avec le péricarde de la médecine occidentale. Bien qu'au niveau organique la ressemblance est frappante, elle est moins sur le plan fonctionnel.   Le péricarde en médecine occidentale     Le péricarde est une sorte de sac qui enveloppe et protège le…
Lire la suite »
Organes et entrailles du corps

Les reins selon la médecine chinoise

 Les reins (Shèn; 肾) tiennent une place importante en médecine chinoise. Même si tous les organes sont essentiels, certaines fonctions qui s'y rattachent vont bien au-delà du simple aspect "organique" des cela plus en dé;Les reins en médecine occidentale Les reins ont la responsabilité de filtrer le sang des déchets, des toxines, de l'eau absorbée, ainsi que des sels minéraux. Une autre de leur tâche est de réguler l'acidité du sang en sécrétant des sels alcalins en fonction des besoins. Ils ont également des fonctions hormonales et de régulation de la ;Les reins en médecine chinoise Les reins, organes Yin, sont les contrôleurs du métabolisme de l'eau. Dans la dualité Yin - Yang, ils appartiennent avec la vessie à l'élément "Eau".Selon la médecine chinoise, leurs fonctions sont de :Stocker le Jing (Essence) et gouverner la reproduction, la croissance et le développementGouverner l'eauProduire la moelle, remplir le cerveau, contrôler les os et produire…
Lire la suite »
Organes et entrailles du corps

La vessie selon la médecine chinoise

  La vessie (Páng Guāng; 膀胱), comme la plupart des organes et entrailles selon la médecine chinoise, a des fonctions plus étendues qu'en médecine occidentale. Certes, elle stocke les liquides mais pas seulement, loin de là. Voyons d'abord comment est perçue la vessie en médecine occidentale puis en médecine chinoise.   La vessie en médecine occidentale   La vessie est l'organe du système urinaire dont la fonction est de recevoir l'urine terminale produite par les reins puis de la conserver avant son évacuation au cours de la miction. L'urine arrive dans la vessie par les uretères, et est émise via l'urètre. Le remplissage maximal habituel de la vessie est d'une capacité physiologique de 400 à 700 mL chez l'adulte. Au-delà, son remplissage est pathologique et la vessie peut acquérir une forme de globe, d'où le nom de globe vésical. De manière physiologique, la contenance de la vessie est en moyenne…
Lire la suite »
12