Circulation sanguine - Douleurs ou distension dans poitrine, flancs, épigastre

Les roses dans la pharmacopée chinoise

Les roses sont appelées Mei gui Hua (Méi Guī Huā; 玫瑰花) en chinois. Elles sont souvent utilisées en infusion comme boisson quotidienne, peuvent être utilisées en cuisine et font aussi partie de la phytothérapie chinoise où elles sont principalement utilisées en tisane ou en décoction (très courte). C'est en fait les boutons de rose qui sont utilisés en médecine chinoise. Leurs propriétés sont très intéressantes puisque entre autres, elles aident à la circulation du Qi et du sang mais aussi détendent le foie, ce qui en fait un allié encore plus précieux au printemps. Nous allons voir tout cela plus en détail.         Vous trouverez les boutons de rose dans notre boutique     Propriétés des roses dans la pharmacopée chinoise Nature: tiède Saveur: douce et amère Relation avec les organes (tropisme): principalement foie et rate puis dans une moindre mesure vésicule biliaire et San jiao (triple…
Lire la suite »
Cheveux

La racine He Shou Wu de la pharmacopée chinoise

 He Shou Wu (héshǒuwū, 何首乌) est la racine de renouée à fleurs nombreuses (Radix Polygoni Multiflori). Cette racine est particulièrement connue pour son action contre l'apparition des cheveux blanc mais ce n'est pas sa seule qualité.Il faudra par ailleurs distinguer la racine crue de celle qui est préparée car les effets seront différents. Nous parlerons ici du He Shou Wu préparé ; La racine He Shou Wu peut être achetée dans notre boutique en ligne  Propriétés de He Shou Wu dans la pharmacopée chinoise Nature: légèrement tièdeSaveur: douce et amère et astringenteRelation avec les organes (tropisme): foie, reins, et secondairement au cœurDirection de l’action: modérément profonde   Indications principales 1) Tonifie le sang Symptômes: teint cendreux, vertiges, insomnie, blanchissement précoce des cheveux, faiblesse du dos et genoux, picotements des extrémité;2) Protège/tonifie le Jing Symptômes: spermatorrhée, leucorrhée, blanchissement précoce des cheveux, vertiges, trouble de la vision, infertilité, syndrome de la mé;3) Humidifie la sécheresse Symptômes: sècheresse intestinale, ;4) Détoxifie et…
Lire la suite »
Faiblesse digestive - Distension épigastrique - nausées

La peau de mandarine séchée dans la pharmacopée chinoise

  L'écorce ou peau de mandarine séchée (epicarpium Citri Reticulatae) appelé en chinois Chen Pi (Chén Pí; 陈皮) fait partie de la pharmacopée chinoise et de la vie quotidienne des chinois. En effet, elle est très souvent préparée en décoction, incorporée dans des plats cuisinés ou prit en infusion. Elle peut être un bon complément de l'igname de Chine, Shan Yao (shān yào; 山药), lorsque ce dernier procure des distensions abdominales ou une perte d’appétit.   Nous allons voir maintenant les propriétés de l'écorce de mandarine séchée. (suite…)
Lire la suite »
Diabète et Glycémie

L’igname de chine dans la diététique chinoise

  La diététique chinoise utilise très souvent la racine de l'igname de chine (Radix Dioscoreae Oppositae), appelée Shan Yao (shān yào; 山药) en chinois. En plus d'être un aliment communément utilisé dans la cuisine chinoise, il fait aussi partie de la pharmacopée chinoise. Cette racine a une action bénéfique dans les cas de diarrhée chronique par vide de rate, toux chronique ou faiblesse des reins. Attention, nous parlons ici de l'igname chinois qui est différent des ignames africains. Nous allons voir plus en détail les propriétés de cet aliment.   L'igname de Chine est disponible sur notre boutique en Chine     Propriétés de Shan Yao dans la diététique chinoise         Nature: neutre Saveur: douce Relation avec les organes (tropisme): rate, poumon et reins Direction de l’action: ascendante       Indications principales:   1) Harmonise et tonifie le Qi   - Indiqué pour une déficience du…
Lire la suite »
Pharmacopée chinoise

Les différents Ginsengs

  Après avoir pris connaissance des propriétés et incompatibilités du ginseng, nous allons voir maintenant qu'il y a plusieurs types de ginseng et que certaines plantes peuvent être nommées "ginseng" bien qu'elles ne soient pas de la même famille.   Les différentes sortes de ginseng   La médecine chinoise considère trois principaux types de ginseng: Gao Li Shen (高丽参), le ginseng coréen ou ginseng rouge (红参) Ren Shen (人参), le ginseng chinois, ou ginseng blanc (白参) Xi Yang Shen (西洋参), le ginseng américain Bien que le ginseng coréen et chinois a un nom différent, ils viennent en fait de la même plante: Panax Ginseng (Radix Panacis Ginseng). Il est important de noter que le ginseng rouge ce trouve aussi bien en Corée qu'en Chine.     Où sont cultivés les ginsengs ?   Le ginseng sauvage étant de nos jours extrêmement rare, il est hors de prix. Dans ces conditions, l'essentiel…
Lire la suite »
Alzheimer

Le ginseng en médecine chinoise

Le ginseng d'Asie (Radix Panacis Ginseng) inclut la variété chinoise et coréenne. Il est appelé en chinois: (Rén Shēn; 人參) et fait partie de la pharmacopée de la médecine chinoise depuis des millénaires. La popularité du ginseng est en partie due à sa capacité non négligeable à tonifier le Qi (augmenter notre énergie vitale) et stimuler le système immunitaire, ce qui en à fait le chouchou des laboratoires pharmaceutiques qui en mettent très souvent dans leur gamme "compléments nutritionnels". Il est à noter que la partie de ginseng utilisée par ces derniers est la moins active, ce qui réduit considérablement son pouvoir thérapeutique. En revanche, lorsque la racine est de qualité, le ginseng est une plante médicinale puissante qui est souvent utilisée dans une situation d'urgence telle qu'un état d'inconscience (coma) ou un choc (il est donc préférable de voir un praticien de médecine chinoise au préalable afin d'être sûr…
Lire la suite »
Pharmacopée chinoise

Les tisanes et thés chinois

 La pratique qui consiste à boire du thé est une longue histoire en Chine et pour cause puisque le thé prends sa source en Chine. Le thé est donc fortement encré dans la culture ;L'histoire du mot "thé" En chinois Mandarin le "thé" est prononcé Cha (chá; 茶). Lorsque le thé commença à être exporté, de nombreux pays adoptèrent le nom chinois c'est pourquoi le thé a une prononciation un peu similaire à "Cha" dans plusieurs langages: chaï en arabe, de même qu'en hindi, chá en portugais, tchaï en slovaque et tchè et les japonais utilisent le caractère ;Parallèlement, une autre prononciation "Tay" ou "Te" venant d'un des dialectes chinois du sud: la langue Minnan ( 闽南语). Celle-ci est parlée dans le sud de la province de Fujian, dans une partie de la province de Guangdong et à Taiwan (car beaucoup de taïwanais sont originaires de Fujian).Lorsque les marchants anglais s'installèrent…
Lire la suite »
Diabète et Glycémie

L’étrange soudaine popularité du Goji

Voici un article sur le goji (parfois écrit: gogie, gogi ou goj) que je voulais écrire depuis un petit moment, mais faute de temps, je l'écris seulement aujourd’hui. Nous pouvons voir ces dernières années un engouement certain pour le fruit appelé "baie de Goji". Celui-ci est présenté par certains comme un remède miraculeux puisqu'il pourrait aider à combattre, voire guérir, toutes sortes de troubles. Cet engouement est apparu peu de temps après les manifestations en faveur de la cause tibétaine (c'est un signe). Mais comment ce fait-il que ce fruit, avec toutes ces extraordinaires vertus, ne nous soit parvenu seulement maintenant alors qu'il est utilisé en Chine depuis au moins 2000 ans ? Je vous propose de distinguer le vrai du faux afin d'y voir un peu plus clair.   Qu'est-ce que "la baie de goji" ?    La baie de goji ou le goji sont les noms commerciaux les plus…
Lire la suite »