Le kuzu est un groupe de plantes du groupe botanique Pueraria originaire du sud-est de l’Asie, il leurs faut un climat chaud et humide. Elles poussent rapidement en recouvrant le sol de ses branches, en grimpant et en s’enroulant autour des arbres ou arbustes alentours, ce qui tue bien souvent ces derniers.
Ces plantes sont envahissantes et sont de ce fait considérées comme mauvaises herbes, et bien que comestibles (aussi bien les feuilles, les fleurs que les racines) et très pratiques (les branches étaient utilisées pour faire des paniers ou des filets de pêche), elles sont souvent pulvérisées d’herbicide dans les pays qui ne les utilisent pas.

Les chinois utilisent cette plante depuis 2500 ans, elle sera un peu plus tard introduit au Japon. C’est via le pays du soleil levant que cette plante sera connue en occident, d’où le nom japonais « kudzu » ou « kuzu » qui sera utilisé.

 

La plante kuzu à l'état sauvageKuzu la plante entière

La racine est riche en amidon est une fois écrasée elle peut s’utiliser comme fécule alimentaire, voir la section plus bas qui lui est consacrée.
La racine de kuzu (Ge Gen) est une des herbes les plus utilisées en pharmacopée chinoise, nous allons voir en détails ses propriétés ainsi que celles des ses fleurs (Ge Hua) et de sa fécule extraite de la racine (Ge Fen).

N’oubliez pas de regarder la section « Notes » qui apporte un complément d’information sur les indications et la plante.

 

 

Description brève de la racine de kuzu

 

Racine en morceaux pour pharmacopée Nom chinois Ge Gen (Gé Gēn; 葛根)
Nom pharmaceutique Radix Puerariae
Espèce botanique standard
Pueraria lobata (Willd.) Ohw.
Pueraria  hirsuta (Thunb.) Schneid.
Pueraria thomsonii Benth.
Autres noms

Kudzu
Kouzou
Gan Ge  (甘葛)
Jia Ge (家葛)

Partie de la plante Racine
Nature Neutre à tendance fraiche
Saveur Douce et piquante
Tropisme (entre dans les méridiens du : ) Rate et estomac
Description brève Augmente le Yang, chasse le vent et libère la surface, relaxe les muscles, soulage la soif en augmentant les liquides de l’estomac, traite la diarrhée.

 

Le kuzu est en vente dans notre boutique (plante entière)

 

Indications

1) Libère la surface et relaxe les muscles

Lors de pervers externes logés dans les muscles et se manifestant par :

  • Fièvre
  • Maux de tête
  • Raideur dans le haut du corps et la nuque

 

2) Soulage la soif et génère des liquides

Lors de soif en raison d’un excès de chaleur dans l’estomac. Particulièrement approprié dans les cas dus à une chaleur externe.

 

3) Évacuer et laisser sortir la rougeole

Pour accélérer la guérison suite à une rougeole avec une une éruption incomplète.
Peut aussi s’appliquer à la varicelle.

 

4) Soulage la chaleur et génère les liquides

Kuzu a pour action de chasser le vent externe et réduire la fièvre par la transpiration. Cette herbe a pour effet de soutenir la production des liquides du corps et de soulager la soif, elle est utilisée principalement pour la soif due à une maladie de la chaleur et pour le diabète.

 

5) Élève le Yang et arrête la diarrhée

Lors de troubles diarrhéiques ou dysentériques dus à la chaleur. Kuzu peut aussi être utilisé pour la diarrhée provoquée par un vide de la rate, mais devra être associée avec d’autres herbes.

 

Effets pharmacologiques du kuzu

 

  • Effet sur les muscles lisses : il contient des ingrédients qui peuvent décontracter les muscles lisses.Racine kuzu
  • Anti-diarrhéique
  • Effet sur les vaisseaux coronaires : la puerarine présent dans le kuzu dilate les vaisseaux coronaires et au niveau cérébral.
  • Antiarythmique
  • Baisse la pression artérielle (à utiliser avec prudence lorsque associé avec un médicament antidiabétique)
  • Baisse le taux de glycémie
  • Effet antipyrétique léger
  • Soulage crampes et spasmes intestinaux

 

Dosage

Kuzu sec : de 3 à 15 g, standard 10 g/jour

 

Contre-indication

Pas de contre-indication. Il est préférable toutefois de ne pas l’utiliser s’il y a des transpirations spontanées durant l’été.

Un fort surdosage peut causer des arythmies.

 

Grossesse

Le kuzu est peut être consommé pendant la grossesse.

 

 

Combinaisons

Lors d’attaque de vent-froid avec raideur et douleur de la nuque et du haut du corps, la racine de kuzu (Ge Gen) peut être associée avec :

Contre une attaque du vent-chaleur :

  •  Chai Hu – 柴胡 (Radix Bupleuri)
  • Huang Qin – 黄芩 (Radix Scutellariae Baicalensis)

Lors de soif due à un excès de chaleur dans l’estomac :

  • Tian Hua Fen – 天花粉 (Radix Trichosanthis)
  • Mai Men Dong – 麦门冬 (Tuber Ophiopogonis Japonici)

Contre la diarrhée due à la chaleur ou au feu consumant les liquides, diarrhée en raison d’un vide de Qi de la rate :

Contre la diarrhée, la dysentérie due à la chaleur ou à l’humidité-chaleur :

Lors de diarrhée en raison d’un vide de la rate :

 

 

Note

Bien que ce sont les fleurs de kuzu qui ont surtout été utilisées pour traiter l’alcoolisme et la gueule de bois avec succès en Chine, la racine est parfois aussi utilisée. De nos jours, Ge Gen a été testé contre l’accoutumance au tabac et est considéré avoir les même effets.

Cette herbe a une double action, elle soulage les affections touchant la surface dans le haut du corps (tension dans l’épaule et le cou, maux de tête, congestion des sinus …), et a une action lors de problèmes gastro-intestinaux (diarrhée).

Les jeunes pousses de kuzu sont utilisées comme galactogène (aliment favorisant la production de lait maternel chez les femmes).

 

Ge Gen contient principalement une sous-catégorie de flavonoïdes : les isoflavones, et plus particulièrement des daidzéines qui ont un effet anti-acétylcholine. C’est pour cette raison qu’en pratique clinique la racine de kuzu est principalement utilisée comme antispasmodique.

 

La fécule de kuzu

La procédure pour fabriquer la fécule de kuzu est généralement très artisanale. Une fois les racines déterrées, coupées et ramassées, elles peuvent être amenées pour extraire leur fécule. Elles sont nettoyées, coupées à la main en gros morceaux qui sont ensuite écrasés/broyés en fibres. Le résultat obtenu est ensuite trempé et rincé ce qui crée une pâte épaisse. Cette pâte de kuzu est lavée et filtrée de façon répétée jusqu’à devenir une pure fécule blanche.
La fécule est alors séchée naturellement pendant 90 jours, puis concassée en petits morceaux compactés.

racine broyéede kuzu Lavage et rincage de la pate liquide

 Racine de kuzu broyée en fibre. Ensuite la pâte de kuzu est plusieurs fois lavée et filtrée

 

 Fècule fraiche de kuzu Fécule de kuzu en sechage

 La pâte après lavage et filtrage, elle devient pure et blanche : la fécule. Celle-ci fraichement extraite est ensuite mise à sécher.

 

Le fécule du kuzu est sèche Fécule de kuzu utilisée

Une fois sèche, la fécule est ensuite concassée. La fécule de kuzu peut maintenant être utilisée.

 

Sur le plan alimentaire, la fécule de racine de kuzu est un exceptionnel épaississant qui peut être utilisée comme la fécule de maïs à la différence qu’elle a une qualité supérieure car elle n’est pas raffinée, et elle à une action gélifiante, un gout et une texture supérieurs.
La fécule de maïs est hautement traitée et raffinée avec des blanchiments chimiques et des agents d’extraction toxique. La fécule de pomme de terre est aussi produit en masse et un cortège de produits chimiques est utilisé pour accélérer le processus d’extraction.

 

En ce qui concerne la pharmacopée chinoise, la fécule de kuzu a une nature différente de la racine bien qu’elle vient de celle-ci.

Nature : très froide

Propriétés en médecine chinoise : 

  • Son action de générer les liquides et de soulager la soif est plus forte que la racine
  • Plus efficace que la racine pour rafraichir la chaleur et éliminer l’irritabilité due à la chaleur
  • Facilite le passage des selles et de l’urine et calme la diarrhée

Indications :

  • Chaleur étouffante dans la poitrine avec soif
  • Irritabilité
  • Agitation

Pour ces 3 premières indications la fécule de kuzu était traditionnellement ajoutée à un gruau de millet.

  • Diarrhée
  • Soif
  • Insolation
  • Soin de la peau
  • Dilatation des vaisseaux sanguins

Elle peut aussi être utilisée lors d’attaque du vent-chaleur engendrant :

  • Mal de dent
  • Aphte
  • Maux de gorge
  • Fièvre et fièvre élevée
  • Maux de tête
  • Herpès
  • Hémorroïde

Mais aussi :

  • Dysenterie due par la chaleur
  • Alcoolisme
  • Prostatite

Pour traiter la diarrhée est la plupart des troubles mentionnés, ne pas ajouter de sucre.
En ce qui concerne l’alcoolisme, la fécule de kuzu peut être utilisée pour faire un gruau.

 

L’institut nationale de recherche de médecine chinoise a trouvé que la fécule de kuzu contient :

  • Hydrates de carbone
  • Protéines
  • Flavonoïdes
  • Puerarine
  • Puerarine-xyloside
  • Daidzéine
  • Acide eicosanoïque
  • Vitamines B, C, E
  • Calcium
  • Zinc
  • Phosphore
  • Acides aminés

 

 

La fleur de kuzu

La fleur de cette plante est de nature neutre (donc bien moins refroidissant que la fécule) et de saveur douce. Elle a pour tropisme le méridien de l’estomac, c’est à dire que ses actions se dirigent essentiellement dans ce méridien.

 

Nom pharmaceutique : Puerariae FlosLa fleur de la plante kuzu

Ces Indications sont :

  • Soulage la gueule de bois
  • Réveille la rate
  • Maux de tête
  • Fièvre
  • Irritabilité
  • Soif
  • Sensation de plénitude et de ballonnement dans la région de la poitrine et du diaphragme
  • Vomissements qui se produisent après une consommation excessive d’alcool

Dosage : de 3 à 12g par jour

 

Lors d’excès d’alcool, d’abus d’alcool, d’ivresse ou de gueule bois, les fleurs de kuzu sont associées avec les fleurs de chrysanthèmes :  Ju Hua – 菊花 (Flos Chrysanthemi Morifolii)



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog