Dans notre série consacrée au voyage en Chine, les éventuels ennuis de santé peuvent être répartis en plusieurs catégories, voyons dans un premier temps ceux liés au climat, à la géographie, à l’altitude.

Le coup de chaleur

les coups de chaleurC’est un état grave, parfois mortel, qui survient quand le mécanisme de régulation thermique du corps ne fonctionne plus et entrainant une élévation de la température de façon dangereuse. De longues périodes d’exposition à des températures élevées peuvent vous rendre vulnérable au coup de chaleur.

Symptômes :

malaise général, transpiration faible ou inexistante et forte fièvre (de 39 à 41°C). Là où la transpiration a cessée, la peau devient rouge. La personne qui souffre d’un coup de chaleur est atteinte de maux de tête lancinants et éprouve et éprouve des difficultés à coordonner ses mouvements. Elle peut aussi donner des signes de confusion ou d’agressivité. Enfin, elle délire et est en proie à des convulsions.

L’insolation

Une exposition prolongée au soleil peut provoquer une insolation.

Symptômes :

nausées, peu chaude, maux de tête.

Le coup de soleil

Sous les tropiques comme sur l’ile de Hainan, dans le désert (dans la province de Xinjiang par exemple) ou en altitude (au Tibet ou dans les régions alentours par exemple), les coups de soleil sont faciles à attraper, même par temps couvert. Utilisez un écran solaire et pensez à couvrir les endroits qui sont habituellement protégés comme les pieds. Si les chapeaux fournissent une bonne protection, n’hésitez pas à appliquer également un écran total sur le nez et les lèvres.

Le froid

énergie climatique en médecine chinoiseL’excès de froid est aussi dangereux que l’excès de chaleur, surtout lorsqu’il provoque une hypothermie. Si vous faite une randonnée en haute altitude ou simplement un trajet de nuit en bus dans la montagne, prenez vos précautions.Dans certaines régions, soyez toujours équipé contre le froid, le vent et la pluie, même pour une promenade. L’hypothermie survient lorsque le corps perd de la chaleur plus vite qu’il n’en produit et que sa température baisse. Le passage d’une sensation de grand froid à un état dangereusement froid est étonnement rapide quand vent, vêtements humides, fatigue et faim se combinent, même si la température extérieure est supérieure à zéro. Le mieux est de s’habiller par couches : soie, laine et certaines fibres synthétiques nouvelles sont tous de bons isolants. N’oubliez pas de prendre un bonnet car on perd beaucoup de chaleur par la tête. La couche supérieure de vêtement doit être solide et imperméable, il est vital de rester au sec. Emportez du ravitaillement de base comprenant des sucres rapides, qui génèrent rapidement des calories, et des boissons en abondance.

 Symptômes :

fatigue, engourdissement en particulier des extrémités (doigts et orteils), grelottements, élocution difficile, comportement incohérent ou violent, léthargie, démarche trébuchante, vertiges, crampe musculaire et brusque regains d’énergie. La personne atteinte d’hypothermie peut déraisonner au point de prétendre qu’elle a chaud et de se dévêtir.

Infections oculaires

Évitez de vous essuyer le visage avec les serviettes réutilisables fournies par les restaurant, car c’est un bon moyen d’attraper une infection oculaire. Si vous avez les mains sales suite à un trajet poussiéreux, lavez les avant de vous frotter les yeux. Souvent, des yeux qui brule ou démangent ne sont pas le résultat d’une infection mais simplement les effets de la poussière, des gaz d’échappement ou du soleil. L’utilisation d’un collyre ou des bains oculaires réguliers sont conseillés aux plus sensibles. Il est dangereus de soigner une simple irritation par des antibiotiques. La conjonctivite peut venir d’une allergie.

Mal de montagne

Le mal des montagnes se produit à haute altitude et s’avère parfois mortel. Le manque d’oxygène affecte la plupart des individus, mais de façon plus ou moins forte. Il survient par ailleurs à des altitudes variables : quelque-fois à 3000 mètres, mais en général à partir de 3500 à 4500 m. Certains trajets en bus au Tibet dans la province du Qinghai et le Xinjiang empruntent des routes à plus de 5000m d’altitude. Il est alors recommandé de dormir à une altitude inférieure à l’altitude maximale atteinte dans la journée.

Symptômes :

manque de souffle, toux sèche irritante (qui peut aller jusqu’à produire une écume teintée de sang), fort mal de tête, perte d’appétit, nausée et parfois vomissements. Les symptômes disparaissent généralement au bout d’un jour ou deux. S’ils persistent ou empirent, le seul traitement consiste à redescendre immédiatement, ne serait-ce que de 500m. Une fatigue grandissante, un comportement incohérent, des troubles de la coordination et de l’équilibre indiquent un réel danger. Chacun de ces symptômes pris séparément est un signal à ne pas négliger. Il est est préférable de ne pas faire trop d’efforts au début de l’ascension et de se reposer souvent. A chaque palier de 1000m, arrêtez vous pendant au moins un jour ou deux afin de vous acclimater. Mangez légèrement et buvez plus que d’habitude mais pas d’alcool ni de sédatif.

Miliaire et bourbouille

Cette éruption cutanée(appelée bourbouille en cas de surinfection) est causée par une mauvaise évacuation de la sueur. La miliaire touche en général les personnes qui viennent d’arriver dans un climat chaud et dont les pores ne sont pas encore suffisamment dilatés pour permettre une transpiration plus abondante que d’habitude. Il est recommandé de ne pas prendre plus de 2 douches savonneuses par jour.

Mycoses

Les infections fongiques dues à la chaleur apparaissent généralement sur le cuir chevelu, entre les doigts ou les orteils, sur l’aine ou sur tout le corps (la teigne). On attrape la teigne (qui est un champignon et non un parasite animal) par le contact avec des animaux infectés ou en marchant dans des endroits humides, comme le sol des douches. Pour éviter les mycoses, portez des vêtements amples et confortables, en fibres naturelles, lavez-les fréquemment et séchez les bien. Conservez vos tongs dans les pièces d’eau.

Source : Lonely Planet Chine



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog