Les Trois Purs (chinois : 三清 ; pinyin : Sān Qīng ; Wade : San Ch’ing ; EFEO : San Ts’ing) ou en japonais Sansei (三清) sont les trois dieux les plus élevés du panthéon taoïste. Leur nom et les détails de leur identité peuvent varier selon les écoles. Ils sont au sommet du panthéon et occupent les trois ciels les plus élevés. Selon les conceptions taoïstes, tout est souffle (qi), et les souffles les plus purs s’élèvent le plus haut.

Les multiples ciels étagés sont un concept apporté par le bouddhisme, inconnu du taoïsme avant les Dynasties du Nord et du Sud. Leur nombre a varié (3, 9, 32, 36, 81, selon les écoles) pour se fixer à trente-six sous les Tang.

 

Trinité

Le principe de trinité dans le taoïsme est repris dans: les Trois Énergies du Cosmos, (三洞, Sandong) les Trois Cavernes (canons des Taoïstes), les Trois Champs (éléments) de l’Élixir de l’Immortalité (三田, Santian), les Trois Cieux (三天, Santian) et les Trois Trésors (三寶, Sanbao).

 

Origine

Au commencement, l’air primordial, (大羅天Daluo Tian), se subdivisa en 3 airs : (清微天) Qingwei Tian, (玉 天) Yuyu Tian et (大 天) Dashi Tian, ou encore (玉清) Yuqing, (上清) Shangqing et (太清)Taiqing. Ces 3 airs formèrent 3 Cieux, où résideront les personnages de notre triade taoïste, (三清 Sanqing) les 3 Purs.

 

Attributs

Lesdieux chinois, les 3 purs

Dans le premier Ciel (玉清 Yuqing) Pureté de Jade, règne le premier membre de la triade suprême, (元始天尊 Yuanshi Tianzun) Vénéré Céleste du Commencement Originel ou (玉皇上帝 Yuhuang Shangdi) Dieu Suprême Empereur de Jade ou (玉皇大帝 Yuhuang Dadi) Grand Dieu Empereur de Jade ou (玉帝 Yudi) Dieu de Jade ou (樂靜信 Lejingxin) l’Heureux Paisible et Confiant ou encore (天寶 Tianbao) Trésor Céleste et (玄帝 Xuandi) Dieu du Mystère, abréviation de (玄天上帝 Xuantian Shangdi) Dieu Suprême Mystère Céleste  ; il habite (玉山 Yushan) la Montagne de Jade, l’entrée de son Palais se nomme (金门 Jinmen) la Porte d’Or. Il est la source de toute vérité, tel le soleil est la source de toute lumière. Il règne en maître sur la première catégorie d’Immortels, (聖人 ‘Shengren) les Saints. Dans les temples il est au centre de la triade, et tient en main la perle qui symbolise le chaos originel. Son anniversaire est fêté le premier jour du premier mois lunaire.

Les Taoïstes ne sont pas d’accord sur le nom du personnage tout-puissant qui constitue cette première personne de la Triade.

Dans le second Ciel (上清 Shangqing) Haute Pureté, règne le second membre de la triade suprême, (靈寶天尊 Lingbao Tianzun) Vénéré Céleste du Trésor Spirituel ou (道君 Daojun) Seigneur de la Voie. Il règne en maître sur la deuxième catégorie d’Immortels, (真人 Zhenren) les Héros ou Vrais Hommes. Dans les temples, il est à gauche, tenant en main un ruyi1, sceptre de jade porte-bonheur utilisé par les courtisans. Son anniversaire a lieu le 15 du 5e mois.

Inventé purement et simplement quant au nom, quant à la réalité et quant à ses fonctions. C’est le Collecteur des Livres Sacrés : son existence remonte à la formation du monde ; il calcule les temps, et les divise en époques diverses. Il occupe le pôle du monde supérieur et règle les relations du (陰 Yin) et du (陽 Yang), les deux grands agents de la nature.

Dans le troisième Ciel (太清Taiqing) Pureté Suprême, règne le troisième et dernier membre de la triade suprême, (神寶天尊 Shenbao Tianzun) Vénéré Céleste du Trésor Divin ou (太上老君 Taishang Laojun) le Très Haut Prince Patriarche ou Vieux Seigneur de la Hauteur Suprême, plus connu sous le nom de (老子 Laozi) le Patriarche ou Vieil Enfant, ou (老君 Laojun) le Prince Patriarche ou Vieux Seigneur. Il règne sur la dernière catégorie d’Immortels, (仙人 Xianren) les Immortels Célestes. Dans les temples il est à droite et tient un éventail de plumes. Ses cheveux sont blancs, comme le décrit sa légende. Son anniversaire, particulièrement important pour les écoles taoistes qui le considèrent comme leur patriarche, a lieu le 15 du 2e mois.

Tous les trois sont représentés vêtus comme des seigneurs, assis sur leur trône, tenant en main la tablette de jade, coiffé de la tiare royale, seul (老子 Laozi) est reconnaissable à son crâne chauve et à sa longue barbe blanche, mais il n’est pas rare de les confondre, tant ils se ressemblent.

D’après le (性命圭旨 Xingming Guizhi, un grand ouvrage taoïste, il était pratique de vouloir réunir les 3 religions principales de la Chine, le Bouddhisme, le Confucianisme et le Taoïsme. Cette Triade était composée de (佛 Fo) Bouddha, de (孔夫子 Konfuzi) Confucius et de (老子 Laozi). Les Chinois sont indifféremment de l’une ou de l’autre confession, ils mélangent allègrement les 3 cultes, sans gêne apparente, cette Triade était donc la traduction toute naturelle de leur mode de vie.

Plus tard, et sans doute dans une tentative de s’approprier sa propre triade, les Taoïstes ont créé (三清 Sanqing ) les Trois Purs, mais l’on peut toujours voir dans ce nouveau trio, la réminiscence de l’ancien : (元始天尊 Yuanshi Tianzun) représentant l’ancienne religion chinoise avec le culte du (天皇 Tianhuang) ou (天公 Tiangong) l’Empereur du Ciel, (靈寶天尊 Lingbao Tianzun) Confucius et (神寶天尊 Shenbao Tianzun) Laozi, les deux fondateurs des deux nouvelles religions qui s’intègrent parfaitement à la première et vivent très bien ensemble dans le cœur des Chinois actuels.

Notes

  1. ↑ 如意

 

Source: Wikipédia

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog