Zhu Rong (Zhù Róng; 祝融) aussi connu sous le nom de Chongli (Chóng Lí; 重黎) est un personnage mythologique chinois et de la religion traditionnelle chinoise. Il est connu pour être le ministre de Huangdi et comme étant un dieu du feu. Il est aussi parfois considéré comme un empereur.

 

Ministre ou empereur

Selon le Shiji, descendant de Zhuanxu et donc de Huangdi, il avait pour nom Zhongli (1), Zhurong étant le nom de son fief. Il est, comme Zhuanxu, ancêtre de la famille royale de Chu.

Il aurait été régulateur du feu (2), nom d’une fonction ministérielle de l’antiquité, au service de l’empereur Ku ou de Huangdi selon les sources. À ce titre, c’est lui et non Zhuanxu qui aurait affronté Gonggong selon certaines versions de la célèbre légende du ciel brisé. Il aurait ensuite été envoyé dans les monts Heng, le Pic du Sud, où il serait mort. On y trouve effectivement un temple à lui dédié (3), et le sommet principal, le Pic de Zhurong (4), a gardé son nom. Selon le Guoyu, ses descendants se séparèrent en huit tribus, connues comme les huit clans de Zhurong (5), installées au Henan, au Shandong, au Jiangsu et au Hubei.

Certaines traditions l’assimilent à Yandi, l’Empereur rouge, à cause de l’association de cet empereur avec le sud et le feu selon la théorie des Cinq éléments. D’autres le font vivre, comme beaucoup de divinités taoïstes, sur le mont Kunlun dans le Palais de la lumière (6).

(1) 重黎 (20 火正官 (3) zhurongdian 祝融殿 (4) zhurongfeng 祝融峰 (5) Zhurong baxing 祝融八姓 (6) guangminggong 光明宫

Divinité

C’était un dieu du feu en concurrence avec Suiren et Huilu (1), deux autres personnages mythiques de l’antiquité. Pour réconcilier les prétentions concurrentes de Suiren et Zhurong, on explique en général que le premier inventa les techniques pour faire le feu et le second les moyens de le conserver et de l’utiliser. C’est une des divinités encore honorées le 23 du sixième mois lunaire par les pompiers sous le nom de Seigneur stellaire de la vertu du feu (2).

Selon les traditions du Hunan, il aurait inventé les pétards pour chasser les esprits mauvais alors qu’il vivait sur le mont Hengshan, il est donc le patron des artificiers et fabricants de pétards. Ceux de Liuyang (3) au Hunan, où cette industrie traditionnelle est très développée, se considèrent comme ses descendants directs.

On lui prête parfois un corps d’animal et un dragon pour monture.

(1) 回祿 (2) huodexingjun 火德星君 (3) 瀏陽

 

Source : Wikipédia



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog