Nous avons vu une partie consacrée à Ming Men (Mìng Mén; 命门) : La Porte de la Vie, dans l’article concernant les différentes fonctions des reins.

Voyons maintenant l’évolution des théories concernant la Porte de la Vie puis les différentes fonctions de celle-ci.

 

Évolution des théories sur Ming men

 

Cette partie sur l’évolution des théories concernant Ming Men, est en majorité une reprise de l’article de 沈自尹 (Shěn Zì Yǐn) publié dans le magazine de médecine chinoise 中医杂志 (Zhōng Yī Zá Zhì).

 

Ming MenLes deux sections du Nei Jing – 内经 (Classique interne) ne rapportent aucunes références en ce qui concerne la distinction de deux parties du système des reins. C’est l’auteur (traditionnellement attribué à Qín Yuè Rén 秦越人) du Nan Jing – 难经 (Classique des difficultés) qui fera cette distinction pour la première fois.

Tout d’abord au chapitre 36 : « Les reins ne sont pas vraiment au nombre de deux, à gauche il y a Shen – 肾 (rein) et à droite Ming Men – 命门 (la Porte de la Vie). Ming Men est la demeure du Jing – 精 (Essence) et du Shen – 神 (Esprit) ; chez les hommes, elle stocke le sperme, chez les femmes, elle est reliée à l’utérus. »

Puis au chapitre 39 : « Pourquoi les classiques disent-ils qu’il y a 5 Zang et 6 Fu ? Les Fu sont au nombre de 6 car il y a 2 reins. A gauche il y a Shen – 肾 (rein) et à droite Ming Men – 命门 (la Porte de la Vie) … »

 

A l’époque des Ming, le concept de Ming Men va se développer, désormais la Porte de la Vie n’est plus le rein droit, elle est située entre les deux reins.
Par exemple, Li Shi Zhen – 李时珍 (1518–1593) précise que Ming Men est entre les reins.

Certains auteurs s’inspireront du Yi Jing (Classique des changements) pour expliquer ce qu’est Ming Men. Parmi eux, Zhang Jie Bin – 张介宾 (1563-1640), aussi connu sous le nom de Zhang Jing Yue – 张景岳, dit :

« Ming Men se trouve entre les deux reins. On peut la considérer comme le Tai Ji – 太极 du corps humain. Comme le Tai Ji, elle engendre le Yin/Eau et le Yang/feu. »

 

Zhao Xian Ke – 赵献可 (1573–1644) développa les enseignements de Xue Ji – 薛己 (1488-1558) pour élaborer la théorie de Ming Men. Selon Zhao, la Porte de la Vie se trouve entre les reins. La quantité de « Feu » générée par Ming Men détermine le degrés d’énergie disponible, et il y a une relation entre le Feu (Yang) et l’Eau (Yin).

C’est certainement aussi Zhao Xian Ke qui décrira Ming Men de façon la plus détaillée en s’inspirant aussi du Classique des changements (Yi Jing) :

« Ming Men est située au centre du corps et est à 1,5 Cun des 2 reins. Comme dit le Yi Jing – 易经 , c’est un Yang entre 2 Yin. »

 

Par la suite, le même auteur décrit un mécanisme qui laissa surement dubitatif bon nombre de médeLa porte de la vie entre les reinscins de l’époque. Avec les connaissances d’aujourd’hui, ce que décrivait Zhao Xian Ke correspond au système endocrinien. Bien sûr, la description reste sommaire, mais pour l’époque c’est tout simplement brillant.

« À droite de Ming Men existe un petit orifice qui est San Jiao – 三焦 (Triple Réchauffeur). C’est une sorte de serviteur de Ming Men, il permet au Xiang Huo – 相火 (Feu Ministre) de circuler de façon continue entre les 5 Zang et les 6 Fu.
À gauche de Ming Men existe également un orifice qui est Zhen Shui – 真水 (Eau véritable). Invisible, elle monte en suivant le rachis jusqu’à atteindre le cerveau et ainsi former le Sui Hai – 髓海 (mer de moelle), puis faire sécréter des Jin Ye – 津液 (liquides organiques). Ces derniers entrent dans les vaisseaux afin de nourrir les extrémités et dans les 5 Zang et les 6 Fu. Ces Jin Ye accompagnent également le Xiang Huo – 相火 (Feu Ministre) pour circuler dans l’ensemble du corps. »

 

Les principales fonctions de Ming Men

 

Les fonctions communément retenues concernant Ming Men sont :

  • D’aider à la digestion
  • De maintenir les fonctionnalités des viscères
  • De réchauffer le foyer inférieur
  • De maintenir les fonctions sexuelles
  • D’aider le cœur à abriter le Shen (Esprit)
  • D’aider les reins dans leur fonction de contrôler la réception du Qi
  • D’être la racine du Yuan Qi
  • De maintenir le Wei Qi

 

Aider à la digestion

 

Afin de mener à bien les fonctions de l’estomac et de la rate, il faut que Ming Men leur donne suffisamment de chaleur grâce au « Feu Ministre » (Xiàng Huǒ; 相火). Ce dernier prenant sa source dans la Porte de la Vie.

Par conséquent, si le Feu Ministre est suffisant, il y a une bonne digestion. S’il est insuffisant, la digestion est ralentie car les fonctions de séparation, de transformation et de transport ne se font pas correctement. Cela entrainant, des aliments non digérés dans les selles, de la diarrhée, de la fatigue, un manque de chaleur (membres froids) et un sentiment de découragement.

 

Maintenir les fonctionnalités des viscères

 

Le feu ministre n’aide pas seulement la rate et l’estomac, il stimule l’activité fonctionnelle de tous les viscères. Si ces derniers ne reçoivent pas suffisamment de chaleur, fatigue, dépression et sensation de froid apparaitront.

Notons que cette stimulation des fonctions des viscères (Zang Fu) se fait via le Qi originel (Yuán Qì; 原气) qui est lui-même produit par le Feu Ministre.

Par ailleurs, le réchauffement et l’entretient des viscères ne peut se faire sans le Feu Monarque (Jūn Huǒ; 君火), c’est à dire le Yang du Cœur. En effet, le Feu Ministre exécute les ordres du Feu Monarque (aussi appelé « Feu Empereur ») d’où l’utilisation du mot ministre et monarque, ou empereur).

 

Réchauffer le foyer inférieur

 

Lorsque que le Feu Ministre ne chauffe pas assez les reins et la vessie, les liquides troubles stockés dans cette dernière ne peuvent pas être transformés en urine. Ces liquides vont s’accumuler entraînant humidité et œdèmes.

 

Maintenir les fonctions sexuelles

 

Ming Men est la demeure du Jing, elle conserve le sperme et est reliée à l’utérus. Le développement d’une bonne énergie sexuelle chez l’homme et la femme dépend du Feu Ministre. En effet il subvient, aux besoins de la maturité sexuelle durant la puberté, à l’augmentation de l’énergie sexuelle et à la fertilité du sperme et des ovules.

Si le Feu n’est pas suffisant, il y a un manque d’intérêt pour le sexe, de l’impuissance ou de la stérilité aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Des leucorrhées peuvent aussi apparaitre chez les femmes.

 

Plus tard, lorsque le Feu Ministre diminue avec l’âge, l’énergie sexuelle diminue, l’utérus se refroidit et perd sa capacité de créer un fœtus.

 

Aider le cœur à abriter le Shen (Esprit)

 

Nous avons vu que le Nan Jing – 难经 (Classique des difficultés) dit que le Jing (Essence) et le Shen (Esprit) résident dans Ming Men. Plus tard, il sera admis que c’est le cœur qui abrite le Shen.

Cependant, Ming Men aide le cœur à abriter l’esprit. Si le Feu Ministre est insuffisant, la personne sera malheureuse, déprimée.

 

Aide les reins dans leur fonction de contrôler la réception du Qi

 

Ming Men aide la fonction des reins consistant à maintenir le Qi vers le bas, de façon à ce que le Yang des reins (lui même dépendant du Feu Ministre) puissent maintenir le Qi reçu du poumon et gouverner l’inhalation.

Lorsque le Feu Ministre est faible la fonction des reins consistant à contrôler la réception du Qi est affectée. Cela entraine des essoufflements, sensation de plénitude dans la poitrine, mains froides et asthme.

 

Être la racine du Yuan Qi

 

Le Feu Ministre transforme le Jing des reins pour produire le Qi originel (Yuán Qì; 原气). Ce dernier permet ensuite au Feu Ministre de stimuler les fonctions des Zang Fu et des méridiens par son intermédiaire.

Si le Feu Ministre est insuffisant, le Qi Originel le sera également entrainant un vide de sang et un vide de Qi généralisé.

 

 

Maintenir le Wei Qi

 

La chaleur dans la peau, la chair et les muscles ne vient pas seulement du sang mais aussi du Qi défensif (ou Qi protecteur), c’est à dire le Wei Qi (Wèi Qì; 卫气).

Ce dernier provient du Qi des aliments (Gǔ Qì; 谷气) située au foyer médian (rate/estomac) et de la transformation des liquides de la vessie se trouvant dans le foyer inférieur. Il est ensuite diffusé dans le corps par le poumon.

La chaleur nécessaire au bon fonctionnement des viscères produisant et faisant circuler le Wei Qi provient de Ming Men, et plus précisément, du Feu Ministre.

 

La Porte de la Vie de la médecine chinoise

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (17 votes, moyen: 4,82 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog