Pangu (Pángǔ; 盘古) est un mythe et est aussi un dieu dans la religion taoïste. Il n’avait pas de temple dédié à lui seul car il fait partie des Trois Purs (Sanqing; 三清) qui sont 3 dieux représentant, selon le taoïsme, les trois principes suprêmes.

Pangu est donc représenté principalement avec les 2 autres dieux. Il porte bien souvent une tunique de maître taoïste et tient dans sa main la perle qui symbolise le chaos originel. Il peut parfois avoir l’apparence de Shennong (le patron des agriculteurs) mais aussi d’un homme primitif.

Ce n’est qu’à la fin des années 70 (à la fin de la révolution culturelle où plus de tolérance envers les religions fut permise) que furent érigé des temples dédiés seulement à Pangu.

 

La légende de Pangu

 

Le dieu chinois PanguPlusieurs variantes de la légende existe, en voici l’une d’entre elles:

 

Au commencement, il n’y avait que le chaos. Les éléments et gaz du ciel ainsi que de la Terre s’imbriquèrent. Le fonctionnement organisateur étaient en sommeil de même que Pangu, quelque part à l’intérieur de ce cosmos fondamental, attendant le moment opportun pour commencer la transformation. La forme de cette masse primitive ressemblait à un œuf.

Pendant 18000 ans l’univers resta dans cet état, jusqu’à l’incubation complète, et que l’œuf éclot. Ce n’est qu’après cela que le ciel et la Terre existèrent. Les substances les plus légères, les plus pures, montèrent et devinrent le ciel. Ces éléments furent nommés « Yang ». Les plus lourdes, plus impures, descendirent et devinrent la Terre. Ces substances furent appelées « Yin ».

 

A partir de la même force, une troisième naissance apparut, celle du géant Pangu. Au fur et à mesure qu’il grandissait, sa taille divisa le ciel et la terre. Le géant vécu pendant encore 18000 ans. Avec l’assistance de quatre créatures, une tortue, un phœnix, un dragon et une licorne, il façonna jour après jour la Terre. Ensemble ils créèrent (presque) le monde que nous connaissons aujourd’hui.

Lorsque Pangu mourut, son corps se transforma. Son œil gauche devint le soleil et le droit la lune. Son sang forma les rivières et océans, sa respiration le vent, sa sueur la pluie, et sa voix devint le tonnerre. Sa chair forma le sol (la terre) et les puces vivant sur son corps, les êtres humains.

 

Le dieu chinois Pangu représenté en homme primitif

 

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyen: 4,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog