Comme je disais dans l ‘article « Où puis-je consulter un médecin généraliste en Chine ?« , ce sont les hôpitaux qui s’occupent de traiter toutes les maladies. Pour un simple rhume ou mal de gorge les chinois vont directement dans un hôpital car il n y a pas de médecins généralistes.

Une consultation dans un hôpital chinois est donc très différente de chez nous. Premièrement, vous pouvez y aller à tout moment (de préférence de 7h à 18 heures), sans rendez-vous et deuxièmement, pour n’importe quel problème. Si vous y allez très tard ou en pleine nuit, se sera le service des urgences qui vous prendra en charge.

 

Une consultation dans un hôpital chinois

 

hopital chinoisLorsque vous entrez dans un hôpital chinois, il y a dans le grand hall de nombreux guichets. Vous devez faire la queue devant l’un d’entre eux pour que la personne vous inscrive (nom, prénom, pour quelle raison venez vous, quel est le service concerné…), vous donne un carnet de suivi (Bìng Lì Kǎ; 病历卡) et vous fasse payer votre inscription (entre 1 et 10 yuan selon les hôpitaux).

Une fois votre carnet en main, il va falloir chercher où est ce que le docteur consulte. Une fois trouvé, c’est là que le folklore va commencer.

 

Tout d’abord on rentre directement dans la pièce où le docteur a son bureau, pas besoin de frapper à la porte puisque 99% du temps la porte est grande ouverte. Sur le bureau il y a plusieurs carnets alignés, vous n’avez plus qu’à poser le votre sur le bureau en dernier. Le médecin prendra les carnets un par un dans l’ordre où ils sont disposés et appellera le nom qui est inscrit dessus.

Le but du jeu est maintenant de contrôler assez souvent si les nouveaux venus n’ont pas placé leur carnet avant le votre. Cela arrive très souvent pour passer devant les autres et ainsi attendre moins longtemps.

 

Carnet de suivi médical chinois (Bing li ka)

Carnet de suivi médical dans un hôpital chinois de Changzhou

Du fait que la porte reste tout le temps ouverte, tout le monde rentre dans la pièce du docteur comme dans un moulin. Quasiment toutes les personnes qui attendent leur tour sont groupées autour du patient et du docteur écoutant attentivement le dialogue des deux protagonistes.
Très souvent un des « spectateurs » sort de la pièce pour raconter ce qu’il a entendu, puis revient pour écouter la suite de l’histoire.

 

Lorsque le docteur doit examiner le corps du patient, il demande aux gens de sortir. L’inconvénient est qu’il y a bien souvent une petite vitre sur la porte et bien entendu, il y en a toujours un pour regarder ce qui se passe à l’intérieur de la pièce (si vous êtes étranger(ère) il y en aura bien plus d’un!).
Le docteur peut éventuellement avoir une seconde pièce dédiée aux examens, ce qui est bien mieux d’ailleurs.

 

La modernisation des hôpitaux

 

Sièges pour attendre le docteur en ChineDésormais dans les villes les plus riches, des hôpitaux flambants neuf sont construits et les anciens détruits. Dans ces nouveaux hôpitaux, on vous donne toujours un carnet au guichet et une fois que vous avez trouvé où est le service concerné, vous attendez dans une grande salle d’attente (ça ressemble plutôt à un grand hall la plupart du temps). Dans cette salle, votre nom s’affichera et une voix le prononcera lorsque ce sera votre tour. Dans certains hôpitaux c’est votre numéro qui sera appelé au lieu de votre nom.

La porte des salles où sont les docteurs sont fermées… mais les habitudes persistes. Il ne sera pas rare de voir quelqu’un ouvrir la porte et débouler à l’intérieur, certains frapperont avant d’entrer.

 

Après avoir vu le médecin

 

Inscription du docteur en chinois

Comme chez nous, personne ne comprends ce qu’écrivent les médecins chinois.

Une fois que le médecin a examiné le patient, il inscrit sur votre carnet (avec une écriture indescriptible…même pour les chinois, c’est du chinois!) ce qu’il vous a dit juste avant concernant son diagnostique, quand est ce que vous devez revenir (si besoin) et vous donne un papier avec les médicaments à acheter.

Les médicaments sont à prendre dans l’hôpital, pas dans les pharmacies. En effet, bon nombre de médicaments sont interdits de vente en pharmacie, seul les hôpitaux sont habilités à les vendre.

Selon le docteur, il vous donnera des médicaments plus ou moins chers, une partie de la somme lui revenant.

 

 

Remarque: Dans tous les hôpitaux chinois la somme que vous paierez sera en fonction de la popularité du médecin. Plus celui-ci est renommé plus son prix sera élevé. Le prix de la consultation est payée en même temps que l’achat des médicaments.

 

Pour les étrangers

 

Les hôpitaux chinois ont depuis longtemps des services réservés pour les étrangers (vous comprenez certainement pourquoi maintenant). Dans ces derniers les tarifs sont nettement plus chers mais les visites sont conforment à ce qu’on connait chez nous.

Ces services sont complètement séparés de ceux réservés aux chinois. Aucun spectateurs pour vous regarder… quel dommage, n’est-ce pas ?

 

Par ailleurs, dans les plus grandes villes quelques hôpitaux chinois sont partenaires avec des hôpitaux français. On y trouve donc du personnel français où francophone.

 

 

Pour avoir une idée des principaux médicaments de base à emporter lors d’un voyage en Chine (ou ailleurs) cliquez sur le lien.

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyen: 4,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog