Les funérailles en Chine peuvent être un peu difficiles à comprendre car, comme j’expliquais dans l’article sur la religion traditionnelle chinoise, la célébration peut varier selon les provinces. Elles regroupent par ailleurs des éléments appartenant au Taoïsme, Confucianisme, Bouddhisme, à la religion populaire locale, au culte des ancêtres. Ajoutez à cela une couche d’idéologie communiste et vous obtenez quelque chose d’assez compliqué.

 

Les enterrements en Chine

 

Traditionnellement les chinois enterraient les morts, une fois le communisme en place, Mao enleva cette tradition au profit de la crémation.
Selon le Grand Timonier, L’inhumation des corps était perçue comme un gaspillage des terres (alors qu’on pourrait les utiliser pour cultiver) et les cercueils un gaspillage du bois.

De nos jours, le gouvernement chinois dissuade les gens d’inhumer un mort si bien que la crémation reste la norme dans toutes les villes. Comme toujours, les villages arrivent souvent à garder leurs anciennes traditions car ils sont isolés, c’est pour cette raison que de nombreux villages enterrent toujours les morts.

 

Lorsqu’une personne vient de décéder

 

enterrement en ChineBien que cela se perd de plus en plus, la mort est traditionnellement annoncée en accrochant une lanterne blanche et bleue à la porte d’entrée.
Des morceaux de papiers rouges avec des caractères inscrits (百无禁忌) sont également accrochés dans l’immeuble, prés des portes (mais pas sur la porte) des autres appartements afin de protéger (et rassurer) contre les esprits les personnes y vivants.

Des couronnes de fleurs en papier sont déposées devant l’immeuble ou la maison du défunt. La famille porte des vêtements blancs et certaines d’entre elles font appel à quelqu’un (rarement un moine) pour faire une prière dans le plus pure style Bouddhiste, tandis qu’un orchestre joue devant le domicile puis sillonne les rues alentours pour ensuite revenir devant l’habitation du défunt.
Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’y a aucun instruments traditionnels chinois joués dans ces orchestres, ce sont essentiellement des cuivres. Cela donne un côté fanfare qui surprend toujours les occidentaux.

Une fois le groupe de musiciens revenu devant le domicile, ces derniers partent avec la famille en direction du crématorium. Pour cela, la famille à presque toujours louée un bus pour amener tout ce petit monde.
Que le corps du défunt soit dans son domicile ou dans un hôpital, l’entreprise des pompes funèbres prendra le corps, le préparera puis appellera la famille pour fixer le jour de la crémation.
A noter que pendant tout le trajet, l’orchestre ne cessera de jouer dans le bus. Si vous marchez dans la rue ou passez en voiture près d’un bus allant à un crématorium vous entendrez toujours la musique.

 

Pendant les différents rituels avant d’amener le corps, pendant et après la crémation, des éclats de pleur s’entendront. Cela fait également partie de la tradition, les pleurs sont très souvent exagérés et même si personne n’a envie de pleurer, certains se dévoueront à la tâche.
Jadis, il n’était pas rare d’engager des « pleureuses » pour être sur que des personnes pleurent le défunt. Certaines endroits de la Chine ont gardé cette façon de faire.

 

Le corps est brulé avec ses couronnes de fleurs, puis une fois celui-ci brûlé, la famille brulera devant la maison (souvent sur la route ou au milieu d’un chemin) des objets appartenant au défunt ainsi que le reste de couronne de fleurs. Ils dessinent un cercle sur le sol puis mettent les objets à bruler à l’intérieur.
En plus des objets, des sycees symbolisant l’argent sont souvent brulés pour que le mort puisse avoir de l’argent dans son nouveau monde. Certains chinois brûlent également des maisons, frigo, micro-onde… en papier pour la même raison.
Dans certaines parties de la Chine (notamment dans la province du Jiangsu), les chinois bruleront une maison en papier, frigo… seulement 35 jours après la mort. Ce délai de 35 jours est appliqué car selon la croyance, l’esprit du défunt reviendra sur terre 35 jours après sa mort. Dans ce cas brûler une maison en papier et toutes autres répliques d’outils de la vie quotidiennes permettra à cet esprit d’avoir un chez soi.

 

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyen: 4,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog