Bien que désormais les appartements chinois ont tous des toilettes, il y a encore des vieilles maisons qui n’en ont pas. Les gens vivants dans ces maisons utilisent encore les Ma Tong qui étaient auparavant utilisés par tous.

Commun Ma Tong que l'on pouvait trouver en ChineLes Ma Tong sont des pots en bois, les deux caractères Ma(马) Tong(桶) signifient « cheval »(Ma) et « sceau »(Tong) et chaque personne de la famille en avait un.

Il fallait/faut les laver tous les jours et les faire sécher au soleil (lorsqu’il y en avait). Chaque quartier avait une personne chargée de recueillir chaque matin les Ma Tong pour aller les laver. Les familles la payait tous les mois, celles qui ne voulaient pas payer devaient les laver par leur propre moyen.

La personne faisant le métier de ramasseur ou ramasseuse de Ma Tong utilisait une charrette à bras assez grande pour pouvoir y mettre une vingtaine de Ma Tong. Elle passait tous les jours à la même heure en criant simplement « Ma Tong » pour prévenir qu’elle était là. Parfois, elle n’avait même pas besoin de le dire puisque les gens étaient habitués à son passage quotidien.

Elle vidait le contenu de chaque Ma Tong dans une fosse, les lavaient dans un grand bac rempli d’eau, puis elle les déposaient devant la porte de leur propriétaire.

 

C’est également à cause du fait qu’il n’y avait pas de toilettes dans les maisons que l’on trouve encore aujourd’hui des toilettes publiques tout prés de chaque pâté de maison.

Il existe d’autre type de Ma Tong en métal ou céramique mais ceux-ci sont utilisés exclusivement pour uriner.

 

Lorsque les toilettes modernes sont apparues, les chinois ont gardé le mot « Ma Tong » pour désigner l’ensemble (la cuvette et le réservoir) ou simplement la cuvette.

 

 

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog