Bien que la plupart des gens pensent que la rhubarbe est un fruit, c’est en fait un légume. La rhubarbe correspond à une trentaine d’espèces de plantes herbacées vivaces de la famille des Polygonacées. La médecine chinoise utilise 3 variétés de rhubarbe : Rheum palmatum Linn, Rheum tanguticum Maxim. et Baill. , Rheum officinale Baill.

La rhubarbe est une plante extrêmement résistante et peut pousser dans presque n’importe quel environnement. Les tiges de la plante sont raides et peuvent atteindre jusqu’à 90cm de long. Chaque tige est inclinée avec une grande feuille en forme d’épée. Les feuilles de rhubarbe sont considérées comme toxiques et ne doivent pas être consommées. La racine est utilisée de façon médicinale.

 

La légende de la rhubarbe

En médecine chinoise, il existe des histoires pour expliquer la découverte d’herbes bien connues, ou pour raconter l’histoire qui se cache derrière le nom de certaines d’entre elles. Voici celle de la rhubarbe.

 

Nouvelle plante rhubarbeIl y avait un herboriste qui était appelé Mr. Cinq Jaune parce qu’il était connu pour avoir maîtrisé l’utilisation de cinq herbes de couleur jaune. Cet herboriste utilisait  exclusivement les cinq herbes pour traiter les maladies. Tous les ans, Mr Cinq Jaune allait ramasser des herbes dans le pays et restait souvent dans la maison de M. Ma.
Les deux étaient amis depuis des décennies.
Au cours d’un printemps, il constata que la maison de Mr Ma était détruite. Un voisin lui dit qu’elle avait brûlé dans un incendie. Sa femme et ses enfants sont morts dans l’incendie et Mr. Ma vivait désormais seul dans une grotte sur la montagne. M. Cinq Jaune escalada la montagne et trouva son ami, il lui demanda s’il voulait travailler avec lui. Mr. Ma fut d’accord et depuis ce jour, les deux amis ramassèrent les herbes et vécurent ensemble.

Mr. Cinq Jaune était un herboriste, mais Mr. Ma ne l’était pas. Cependant, il voulait le devenir pour traiter des patients, mais M. Cinq Jaune essaya de le dissuader :
«Vous n’êtes pas assez prudent pour devenir un herboriste», dit Mr. Cinq Jaune à son ami, mais Mr. Ma n’était pas convaincu.

Alors que Mr. Cinq Jaune était parti, Mr. Ma commença à traiter des patients seul, et il obtint de bons résultats. Un jour, cependant, une femme vint le voir pour un problème de diarrhée, elle avait l’air très faible et pâle.
Mr. Ma se rappela que son ami utilisait souvent une racine jaune pour traiter la diarrhée, alors il fit une décoction d’une grande racine jaune pour la patiente. Après avoir bu la décoction, le problème de la patiente fut bien pire et presque mourut de diarrhée sévère. Mr. Ma ne comprenait pas ce qui avait mal tourné.
Quand son ami revint, il lui expliqua ce qui venait d’arriver. Mr. Cinq Jaune comprit immédiatement que Mr. Ma avait utilisé la mauvaise herbe, parce qu’il y avait deux
racines jaunes, une pour la diarrhée et une pour la constipation. La racine jaune était appropriée pour la diarrhée, alors que la plus grande racine jaune était bonne pour la constipation.

D’où le nom de la rhubarbe chinoise : Da (grande) Huang (jaune).

 

Indication de la rhubarbe en médecine chinoise

Nous allons utiliser ici la dialectique de la médecine chinoise, la section suivante utilisera celle de la médecine moderne.

 

1) Draine la chaleur et purge les accumulations

Cette indication de la rhubarbe lui permet d’être utilisée lors de :

  • fièvre élevée
  • transpiration abondante
  • soif
  • constipation
  • distension abdominale avec douleur
  • délire
  • confusion
  • discours confus

Lorsqu’il y a un excès de chaleur dans les intestins (couche Qi selon la méthode de diagnostic des 4 couches) et au niveau Yang Ming (selon la méthode de diagnostic des six méridiens).

2) Draine le Feu

Ici, cette indication est lors :

  1. de Feu entrainant une fièvre intense, inflammation de la gorge, yeux douloureux et rouges, chauds et gonflés, une grande agitation, insomnie, confusion.
  2. d’infection due au Feu toxique en raison d’un excès de chaleur obstruant la couche sang (couche la plus profonde).

La rhubarbe est particulièrement efficace lorsque ces problèmes sont accompagnés par la constipation.

3) Clarifie la chaleur, transforme l’humidité, et favorise la miction

Lors d’humidité-chaleur (en médecine chinoise l’humidité-chaleur est une cause pathogénique de beaucoup de maladies, et l’effet diurétique joue un rôle important pour l’éliminer) entrainant des troubles de type :

  • œdème
  • jaunisse
  • anurie
  • trouble aigu dysentérique de type chaleur

4) Draine la chaleur dans le sang

Indication qui permet à la rhubarbe d’être utilisé lors :

  • de présence de sang dans les selles, venant soit d’hémorroïdes soit de chaleur accumulée dans les intestins.
  • de mouvement chaotique du sang qui déborde dû à la chaleur, se manifestant par des rejets de sang par la bouche ou des épistaxis avec constipation.

La rhubarbe peut être transformée en poudre et administrée oralement lors de saignement venant de l’appareil digestif supérieur. C’est une herbe importante, car elle peut arrêter les saignements sans causer de stase de sang.

5) Active le sang et dissipe les stases de sang

Ceci indique la rhubarbe lors :

  • d’aménorrhée
  • de masse abdominale fixe
  • de douleur fixe en raison de stase de sang
  • de stase de sang due à un traumatisme ou à un abcès intestinal

Cette herbe est importante pour traiter aussi bien les stases de sang récentes que celles qui sont présentes depuis longtemps (car elle peut éliminer le sang stagnant qui est hors des vaisseaux via les intestins), et clarifier la chaleur qui se développe souvent à cause des stases. Elle est alors utilisée en interne et externe.

6) Clarifie la chaleur et réduit le Feu toxique

La rhubarbe utilisée en interne ou en externe favorise la guérison lors de brûlure, de lésion de la peau, d’infection purulente ou d’exanthème.

 

Effets pharmacologiques

La racine de la rhubarbe

  • Empêche l’inflammation de l’estomac et l’iléus paralytique (occlusion intestinale due à une paralysie de l’intestin grêle alors qu’il n’existe pas d’obstacle matériel).
  • Prévient le syndrome respiratoire aigu et l’atteinte des cellules du foie lors d’hépatite aiguë.

Si ces maladies sont déjà déclarées, la rhubarbe peut fournir différents degrés d’effet thérapeutique.

  • Purgatif. Cet effet n’est pas le fait d’une action sur la circulation sanguine. L’herbe a un effet direct sur le gros intestin causant une augmentation du péristaltisme intestinal, et de la quantité d’hydratation générée.
  • Baisse l’azote uréique sanguin (AUS)
  • Antibactérien
  • Antiviral, dont le virus de l’hépatite B (VHB)
    Des chercheurs de l’école de médecine de l’Université de Wuhan en Chine ont annoncé que le chercheur Zhan-Qiu Yang, et l’ensemble de leur unité de recherche de virus, ont vérifié que bien que Da Huang ne peut pas tuer directement le virus Coxsackie B-3, il peut provoquer la baisse des cellules touchées par le Coxsackie B-3 en les cassant. Ainsi il peut arrêter Coxsackie B-3 de se multiplier.

 

Dosages

De 3 à 15g en décoction. Pour un effet fortement purgatif, soit ajouter la rhubarbe prêt de la fin de la décoction, ou la faire bouillir pendant 3 minutes seule puis ajouter le liquide résultant à la décoction filtrée des autres ingrédients.

Un surdosage peut entrainer des réactions toxiques, surtout si l’herbe fraiche est utilisée. Les symptômes inclus : diarrhée, nausée, vomissement, vertiges, coliques, et jaunisse.

Une utilisation excessive de la rhubarbe peut entrainer : nausées, vomissement, diarrhée, et possiblement endommager le foie et les reins. Une consommation sur une période longue peut engendrer une cirrhose et une hypokaliémie (un déséquilibre métabolique caractérisé par de faibles niveaux de potassium dans le sang).

 

Des réactions allergiques ont aussi été reportées, généralement après avoir pris de larges dosages (30g), comme des rougeurs au visage, du prurit, des éruptions cutanées papuleuses, asthme, et tachypnée.

 

 

Compatibilités et incompatibilités

Les effets de la rhubarbe sont :

  • améliorés par Huang Qin – 黄耆 (Radix astragali)
  • altérés par Gan Qi – 乾漆  (Toxicodendri resina)
  • limités par l’eau froide

 

Contre-indications

Comme la rhubarbe blesse rapidement le Qi de l’estomac, elle ne devrait pas être utilisée chez les personnes ayant un Qi de l’estomac faible, un vide de Yang de la rate ou lors d’une invasion d’un pathogène externe. Elle doit aussi être évitée par celles ayant un vide de Qi et de sang et qui n’ont pas d’accumulations ou de stase de sang significatives.

Ne pas utiliser lors de la grossesse. À utiliser seulement si c’est absolument nécessaire (voir avec un praticien) lors des règles ou de l’allaitement et pendant la période du postpartum.

Aussi, la rhubarbe ne devrait pas être consommée par les enfants de moins de 12 ans.

Elle ne devrait pas être également prise par les patients ayant un trouble intestinal chronique ou aigu, telle que la maladie de Crohn. Ainsi que lors de néphrite, de calcul rénal ou de la goutte.

 

Les effets secondaires notés sont des crampes abdominales, cependant ce problème est souvent soulagé en réduisant le dosage.

 

En raison d’une éventuelle perte de potassium, la racine de la rhubarbe ne doit pas être prise en combinaison avec des médicaments pour le cœur, des diurétiques ou des stéroïdes. La perte de potassium peut être diminuée en combinant la racine de la rhubarbe avec la racine de réglisse (Gan Cao).

 

Grossesse

La rhubarbe ne devrait pas être consommée lors de la grossesse, car son effet purgatif peur causer des contractions de l’utérus et aussi des stases de sang (voir la section Notes plus bas).

 

Combinaisons d’herbes avec la rhubarbe

Voici quelques associations de plantes avec la rhubarbe pour traiter des affections en médecine chinoise.

Lors de constipation, de douleur abdominale, de discours confus et d’absences causés par le Feu ou un excès de chaleur dans l’estomac, la rate, le gros intestin, l’intestin grêle, le foie et la vésicule biliaire, la rhubarbe peut être associée avec :

  • Mang Xiao -芒硝  (Mirabilitum)
  • Hou Po – 厚朴 (Cortex Magnoliae Officinalis)
  • Zhi Ke – 枳壳 (Fructus Citri Aurantii)

Contre la plénitude et la distension de l’abdomen en raison d’une accumulation de chaleur :

  • Huang Lian – 黄连 (Rhizoma Coptidis)

Lors d’hématémèse et d’épistaxis en raison de chaleur dans le sang :

  • Huang Lian – 黄连 (Rhizoma Coptidis)
  • Huang Qin – 黄耆 (Radix astragali)

Contre la constipation chronique :

  • Rou Gui – 肉桂  (Ramulus Cinnamomi Cassiae)

Lors d’abcès intestinal :

  • Mu Dan Pi – 牡丹皮 (Cortex Moutan Radicis)
  • Tao Ren – 桃仁 (Semen Persicae)

Contre les stases de sang :

  • Dang Gui – 当归 (Radix Angelicae sinensis)

 

NOTES

La rhubarbe peut causer des stases de sang dans la région du bassin, elle n’est donc pas appropriée durant les règles ou la grossesse.

Cette herbe apparait dans la plupart des formules purgatives et dans beaucoup de formules contre les stases de sang.

Les personnes avec le syndrome de l’intestin irritable peuvent avoir des diarrhées et des crampes si elles prennent des purgatifs trop forts.

 

En pharmacopée chinoise la rhubarbe est aussi utilisée préparée (Páo Zhì; 炮制), c’est à dire que l’herbe a été préparée dans le but de contrôler certaines propriétés de celle-ci. On distingue principalement comme méthode de préparation de la rhubarbe :

  • Shu Da Huang (熟大黄), la racine est mélangée avec de l’alcool de riz, cuite à la vapeur puis séchée au soleil. Préparé de cette façon ses propriétés drainante et rafraichissante sont modérées, ce qui rend l’herbe plus appropriée pour les personnes faibles qui ont une plénitude d’un pathogène qui demande un drainage.
  • Jiu Da huang ((酒大黄), de l’alcool est vaporisé sur la racine, puis elle est cuite. Bien que cette méthode de préparation et celle précédente utilisent de l’alcool, ici la cuisson ne réduit pas l’action purgative de l’herbe autant que la cuisson à la vapeur. En terme de puissance de drainage, Jiu Da Huang se situe entre l’herbe non préparée et Shu Da Huang.
    Son avantage est qu’elle peut maitriser le Feu se trouvant dans le foyer supérieur et le dirige vers le bas pour traiter la chaleur toxique touchant le gros intestin avec des symptômes comme : yeux rouges, mal de dents, ulcère buccal, chaleur dans la poitrine.
  • Cu Da Huang (醋大黄), du vinaigre est vaporisé sur la racine, puis sauté à sec, et elle est coupée en tranches. Cette préparation permet à l’action de l’herbe de rentrer plus fortement dans le méridien du foie et de casser les stases de sang, ainsi que de drainer l’excès de chaleur dans la couche sang.
  • Da Huang Tan (大黄炭), des rondelles de racine de rhubarbe sont sauté à sec à feu vif jusqu’à ce que l’extérieur soit noir calciné. De l’eau froide est pulvérisée pour arrêter la cuisson. Elles sont ensuite cuites à sec.
    Ce procédé réduit grandement sa capacité à drainer vers le bas et à casser les stases de sang. Toutefois, il permet d’arrêter les saignements plus fortement. Cette forme est donc appropriée lors d’accumulation de chaleur dans les intestins entrainant des saignements dans les selles.
  • Qing Ning Pian (清宁片), l’herbe est bouillie dans de l’alcool de riz jusqu’à ce qu’elle soit molle, pilonnée jusqu’à ce qu’elle devienne une pâte, séchée au soleil, puis réduite en poudre. Cette dernière est alors mélangée avec de l’alcool de riz et du miel, cuite à la vapeur totalement, elle est pétrie puis roulée en forme de long rouleau et placée dans un pot en terre cuite dans lequel elle y reste pendant 10 jours, jusqu’à ce qu’elle soit uniformément humide dedans et en dehors. Elle est enfin coupée en tranches.
    Cette forme est souvent utilisée pour les personnes qui ne peuvent pas tolérer un purgatif trop fort lors de symptômes comme : plénitude de la poitrine et abdomen, stagnation d’aliment, constipation, et urine foncée.

 

Fiche récapitulative de la rhubarbe

 

Rhubarbe séche Nom chinois Da Huang (Dà Huáng; 大黄)
Nom pharmaceutique Radix et Rhizoma Rhei
Espèce botanique standard

Rheum palmatum Linn (掌叶大黄)
Rheum tanguticum Maxim. et Baill. (唐古特大黄)
Rheum officinale Baill. (药用大黄)

Autres noms

Jiang Jun (将军)
Chuan Jun (川军)
Jing Wen (锦纹)
Chuan Da Huan (川大黄)

Partie de la plante Racine
Nature Froide
Saveur Amère
Tropisme (entre dans les méridiens du : ) Cœur, gros intestin, Foie et estomac
Actions selon la dialectique MTC

Élimine l’accumulation de chaleur dans les intestins, rafraichit le sang, élimine les stases de sang, la rhubarbe calcinée arrête les saignements.

Actions selon médecine moderne

Purgatif, antibactérien, antiviral.

 Indications

Fièvre élevée, transpiration abondante, soif, constipation, distension abdominale avec douleur, délire, confusion, discours confus, inflammation de la gorge, yeux douloureux et rouges, chauds et gonflés, de grande agitation, d’insomnie, de confusion, œdème, jaunisse, anurie, trouble aigu dysentérique, sang dans les selles, rejets de sang par la bouche, épistaxis avec constipation, aménorrhée, masse abdominale fixe, douleur fixe en raison de stase de sang, stase de sang due à un traumatisme ou un abcès intestinal, inflammation de l’estomac, iléus paralytique, syndrome respiratoire aigu, atteinte des cellules du foie lors d’hépatite aiguë, baisse l’azote uréique sanguin (AUS), effet Antivirus dont le virus de l’hépatite B (VHB), arrête la prolifération du Coxsackie B-3.
En externe : brûlure, lésion de la peau, infection purulente, exanthème.

Contre-indications Personnes ayant une invasion d’un pathogène externe, un Qi de l’estomac faible, un vide de Yang de la rate, un vide de Qi et de sang et qui n’ont pas d’accumulations ou de stase de sang significatives, trouble intestinal chronique ou aigu, néphrite, calcul rénal, la goutte, grossesse, règles, allaitement, période du postpartum, enfants de moins de 12 ans.
Contre-indiqué si prise de médicaments pour le cœur, de diurétiques ou de stéroïdes.

 

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyen: 5,00 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog