Coquille d'huîtrePour beaucoup de personnes, les coquilles d’huître (également connues sous le nom de Concha Ostreae en latin et Mu Li en mandarin) ne sont que des éléments sans valeur qui doivent être éliminés. Ce qui leur préoccupe, c’est la chair de l’huître, car il s’agit d’un mets délicat avec de nombreux avantages sur la santé comme l’amélioration de la digestion, l’apport en calcium, la fonction de désintoxication, les effets sur le foie, sur la peau, de nourrir le Yin, sur le désir sexuel, etc.
La poudre est souvent vendue en occident pour ses apports en minéraux, mais il y a bien plus que cela. La médecine chinoise l’utilise depuis des millénaires, car elle est d’une grande valeur médicinale. Médicalement, elle est couramment utilisée en combinaison avec Long Gu pour le traitement de l’anxiété, de l’insomnie, de l’épilepsie, de la migraine, des accidents vasculaires cérébraux, des palpitations, des émissions de nuit, etc. Comme on peut voir, la coquille d’huître a des utilisations médicales comparables aux meilleures herbes.

 

Indications de la coquille d’huître

 

1) Calme et ancre l’Esprit

En médecine chinoise, c’est le cœur qui est la « résidence du Shen (神) » (traduit en français par « Esprit »). Pour savoir à quoi correspond l’Esprit, cliquez ici.

Cette indication permet à la coquille d’huître d’être indiquée lors :

  • de palpitations avec anxiété
  • d’agitation
  • d’insomnie

2) Elle est bénéfique au Yin et ancre le Yang

Cette action indique Mu Li lors :

  • d’irritabilité
  • de nervosité
  • d’insomnie
  • de vertiges
  • de maux de tête
  • d’acouphène
  • de vision trouble
  • de mauvaise humeur
  • de teint rouge dû à un vide de Yin avec montée du Yang (lors de vide de Yin, le Yang n’est plus contrôlé correctement, il devient hyperactif et par nature, il monte).

3) Empêche la perte des liquides

Lorsque le Yang est hyperactif, il expulse les liquides vers l’extérieur, la coquille d’huître est donc indiquée lors de transpiration spontanée chez les personnes ayant Gu Zheng*, ou à la suite d’une maladie de type chaleur.

Elle est aussi utilisée comme astringent pour la transpiration spontanée et nocturne, l’éjaculation nocturne, la spermathorrée, la perte vaginale, et le saignement utérin en raison d’un vide.

Gu Zheng (Gǔ Zhēng; 骨蒸) est une sensation de fièvre que ressent la personne comme si elle émane de l’intérieur des os et de la
moelle. Ceci est principalement dû à un vide de Yin avec embrasement du feu. Ce trouble est généralement accompagné de transpiration nocturne, d’agitation, d’insomnie,
de sensation de chaleur dans les paumes des mains, de dyspnée et d’urine foncée.

4) Ramollit ce qui est dur et dissipe les nodules

Cette indication signifie que la coquille d’huître est indiquée pour diverse grosseur. Elle est particulièrement utile lors de grosseur au cou comme lors de scrofule ou de goitre.

5) Absorbe l’acidité et soulage la douleur

C’est la coquille calcinée qu’il faut utiliser pour cette indication (voir en bas la section intitulée « Notes »). Cela permet de traiter par exemple la douleur excessive à l’estomac avec un goût acide dans la bouche.

 

Effets pharmacologiques

  • Effet astringent
  • Sédatif
  • Détoxifiant
  • Analgésique
  • La coquille calcinée peut considérablement améliorer la résistance à l’ulcère gastrique
  • Les polysaccharides contenus ont des effets hypolipidémiques, anticoagulants et antithrombotiques
  • In vivo, son extrait acide a une inhibition du poliovirus ce qui à permis aux souris infectées d’avoir un taux de mortalité plus faible.
  • Action d’inhibition du développement des cellules cancéreuses.

 

Dosages

En décoction, de 9 à 30g, standard 15g. Les coquilles sont concassées et décoctées pendant 60 minutes.

Un surdosage peut entraîner une indigestion ou une constipation.

 

Contre-indications

La coquille d’huître est contre-indiquée dans les cas de fièvre élevée en raison d’une plénitude avec absence de transpiration. 
Ne pas utiliser également lorsque le corps est faible avec présence de vide de Yang, ou lors de vide des reins sans signes de chaleur. Les hommes ayant des spermathorrées dues au froid ne devraient pas utiliser cette herbe.

L’utilisation fréquente de cette herbe peut causer: léthargie, distension abdominale et constipation. Par ailleurs, une anémie existante peut être aggravée.

Un cas de réaction allergique avec douleur abdominale et diarrhée a été signalé après l’ingestion d’une décoction contenant de la coquille d’huître. Après l’avoir enlevée de la prescription, aucun effet secondaire n’a été observé. Les mêmes symptômes sont réapparus chez la même personne 3 ans plus tard, après avoir utilisé une décoction contenant Mu Li.

 

Grossesse

La consommation de la coquille d’huître (Mu Li) est possible lors de la grossesse, mais doit être prescrite par un praticien.

 

Compatibilités et incompatibilités

Les actions de Mu Li sont augmentées par :

  • Zhe Bei Mu – 浙贝母
  • Gan cao – 甘草
  • Niu Xi – 牛膝
  • Yuan Zhi – 云芝
  • She Chuang Zi – 蛇床子

 

Elles sont en revanche altérées par :

  • Ma Huang – 麻黄
  • Wu Zhu Yu – 吴茱萸
  • Xin Yi – 辛荑
  • Xi Xin – 细辛

 

Et elles sont atténuées par Xi Sha – 硒砂

 

 

Combinaisons d’herbes avec Mu Li

Lors de vide de Yin avec montée du Yang, maux de tête, confusion, acouphène, palpitations, insomnie, anxiété, la coquille d’huître peut être associée avec :

  • Long Gu – 龍骨 (Os Draconis)
  • Bai Shao – 白芍  (Radix Paeoniae Lactiflorae)

Contre la spermathorrée :

  • Long Gu – 龍骨 (Os Draconis)
  • Bai Shao – 白芍  (Radix Paeoniae Lactiflorae)
  • Qian Shi – 芡实  (Euryales Semen)
  • Ou Jie – 藕节 (Nodus Nelumbo Rhizomatis)

Lors de saignement utérin abondant, de perte vaginale :

  • Long Gu – 龍骨 (Os Draconis)
  • Bai Shao – 白芍  (Radix Paeoniae Lactiflorae)
  • E Jiao – 阿胶  (Colla Corrii Asini)

Contre la transpiration spontanée et nocturne :

  • Huang Qi – 黄耆 Radix astragali
  • Xiao Mai – 小麦 (Fructus Tritici Levis)

Lors de scrofule et de lymphadénome :

  • Xuan Shen – 玄參 (Radix Scrophulariae Ningpoensis)
  • Xia Ku Cao – 夏枯草  (Spica Prunellae Vulgaris)
  • Zhe bei Mu – 川貝母 Bulbus Fritillariae Cirrhosae

 

Fiche récapitulative

 

Coquille d'huître cassée pour médecine chinoise Nom chinois Mu Li (MǔLì; 牡蛎)
Nom pharmaceutique Concha Ostreae
Espèce botanique standard
Ostrea gigas THUNBER
Ostrea talienwhanensis CROSSE
Ostrea rivularis GOULD
Autres noms

Mu li (牡力)
Sheng Mu Li (生牡蠣)
Sheng Mu Li (生牡力)

Minéral Coquille d’huître
Nature légèrement Froide
Saveur Salée et astringent
Tropisme (entre dans les méridiens du : ) Foie, reins (coeur)
Description brève

Fixe les déficiences qui engendrent fuite et perte, ramollit les grosseurs ou nodules dus à la chaleur et aux mucosités, augmente le Yin lorsque le Yang n’est pas ancré entraînant des troubles dans le méridien du cœur, du foie et des reins.

 

NOTES

Cette herbe est produite par un animal, mais la coquille est essentiellement un minéral. Traditionnellement, le haut et le bas de la coquille étaient différentiés. Le dernier est préféré en raison de sa largeur, sa profondeur, et de sa texture relativement plus dur.

La coquille d’huître est associée à Long Gu – 龍骨 (Os Draconis) pour traiter l’insomnie, la névrose, l’épilepsie et d’autres troubles qui demandent une action sédative forte.

La méthode de préparation qui consiste à calciner les coquilles (Duan Mu Li – 煅牡蛎) améliore grandement son effet astringent, et ajoute une action asséchant permettant de retenir et d’inhiber la transpiration, de fixer l’Essence, et d’arrêter les pertes vaginales.

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyen: 4,60 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog