En médecine chinoise, les viscères sont distinguées comme organes Zang (脏) et entrailles Fu (腑) et leurs connexions s’effectuent par le système des méridiens. Chaque organe a des relations plus étroites avec certains Zang et avec au moins un Fu avec lequel il se trouve en relation extérieure – intérieure.

Nous allons voir ici les principales relations du cœur avec les autres organes.

 

Les relations du cœur avec les organes Zang

 

Relation du cœur avec le poumon

Shémon montrant la relation des organes avec le coeurLorsque le cœur reçoit le Qi des aliments envoyé par la rate, il reçoit le trouble du clair qui sera transformé en sang. Le poumon reçoit le clair du clair qui sera transformé en Qi*.

La relation entre le cœur et le poumon est signifiée par l’interdépendance entre le Qi et le sang. Physiologiquement, le poumon gouverne le Qi et aide le cœur à propulser le sang. Le cœur gouverne le sang, tandis que le sang nourrit le poumon et maintien la fonction de contrôle de la respiration de celui-ci.
Le sang de tous les méridiens du corps doit passer par le poumon. Une fois combiné au Qi du poumon et diffusé par ce dernier, le sang peut nourrir les organes et être dirigé vers la peau et les poils.

Zong Qi, qui s’accumule dans la poitrine, pénètre dans le cœur et les vaisseaux, et contrôle la respiration. On peut donc voir que la relation physiologique entre le cœur et le poumon est extrêmement proche.
C’est à cause de cela que pathologiquement, un vide du Qi du poumon ainsi qu’un déséquilibre de sa fonction consistant à diffuser et faire descendre le Qi et les liquides, affectera le cœur qui ne pourra propulser le sang correctement. Aussi, un vide du Yang du cœur affaiblira la circulation du sang, entrainant des troubles du poumon avec des symptômes comme toux, asthme, oppression de la poitrine, palpitations.

En raison de leur lien très étroit, le Qi du cœur et du poumon sont souvent déficient en même temps.

Sur la plan émotionnel, la tristesse a une relation avec le poumon, mais elle affecte le plus souvent aussi bien le Qi du poumon que celui du cœur.


*La rate envoie le clair (Qīng; 清), la partie assimilable ou « pure », au cœur et au poumon. Dans cette partie « pure », il y a également une portion de clair et une autre de trouble (Zhuó; 浊) qui correspond à la partie non assimilable ou « impure ».
Le cœur reçoit la partie trouble du clair tandis que le poumon reçoit le clair du clair envoyé par la rate.

 

Relation du cœur avec le foie

Caractère du mot foieLe foie et le cœur sont liés par le sang. En effet, le cœur gouverne le sang tandis que le foie le stocke et régule son volume (une personne qui bouge amène le sang à circuler dans les différents méridiens. Une personne immobile amène le sang à retourner vers le foie), en résumé le foie stocke le sang et le cœur le propulse dans le corps. C’est deux activités doivent être coordonnées et harmonisées.
Lorsque le sang (qui est Yin) est abondant, le foie peut en stocker et le cœur peut le gouverner. De cette façon, le sang peut circuler et nourrir le corps. Une abondance de sang prévient le Yang du cœur et du foie de devenir hyperactif. S’il y a un vide du sang du cœur, cela peut perturber la capacité du foie à réguler le sang entrainant vertiges, abondance de rêves.
A contrario, si un vide du sang du foie est présent, il peut causer un vide du sang du cœur engendrant palpitations et insomnie.

Le cœur abrite l’Eprit (Shen), et le foie équilibre les émotions. Cet équilibre émotionnel dépend de sa fonction d’assurer une libre circulation du Qi. Lorsque le foie maintient cette libre circulation, l’interne est détendu, l’interaction de la personne avec l’environnement extérieur se fait normalement.
Le Shen et les émotions se soutiennent mutuellement. Un cœur et un Shen faibles peuvent engendrer dépression et anxiété. Si le Qi du foie stagne, cela perturbe les émotions et peut affaiblir le Shen.

Cette relation a déjà été abordée dans l’article sur les relations du foie avec les autres organes, pour connaitre les autres liens qu’entretient le foie, cliquez ici.

 

Relation du cœur avec les reins

Selon la théorie des cinq mouvements (ou cinq éléments), le cœur appartient au mouvement Feu et les reins à celui de l’Eau. Ils sont catégorisés comme possédant respectivement des propriétés Yang et Yin. Ils ont donc une relation très étroite avec une dépendance et une restriction mutuelle. Si cette relation fonctionnelle n’est pas normale, c’est à dire, si l’équilibre dynamique entre l’Eau et le Feu est perturbé, cet état donne lieu au syndrome appelé : « non-communication entre le cœur et les reins ».

Les relations entre le cœur et les reins peuvent être décrites comme ce qui suit.

 

L’Eau et le feu communiquent l’un avec l’autre

Le cœur est Yang et se trouve dans le foyer supérieur tandis que les reins sont Yin et sont dans le foyer inférieur (pour comprendre la notion de foyer, cliquez ici).
Le feu du cœur (c’est à dire le Yang du cœur) descend vers les reins et se joint au Yang des reins afin de chauffer et de propulser le Yin des reins. De son côté, l’eau des reins (c’est à dire le Yin des reins) monte vers le cœur et se joint au Yin de celui-ci pour le soutenir et pour contrôler le Yang du cœur afin qu’il ne devienne pas hyperactif.

En médecine chinoise il est dit que « lorsque les reins manquent de feu du cœur, alors l’eau est froide. Quand le cœur manque d’eau des reins, son feu devient hyperactif. » Lorsque l’eau et le feu sont en harmonie, un équilibre entre le Yang en haut et le Yin en bas est maintenu, assurant une bonne santé.
Si le Yin des reins n’arrive pas à nourrir le Yin du cœur, cela engendrera un vide du Yin du cœur et une hyperactivité du Yang du cœur, entrainant :

  • dysphorie
  • insomnie
  • acouphènes
  • faiblesse du bas du dos et des genoux

Si le feu du cœur n’arrive pas à descendre, cela engendrera de la chaleur dans le haut et du froid dans le bas du corps, causant :

  • dysphorie
  • insomnie
  • sensations de froid dans le bas du corps (bas du dos et genoux)
  • éjaculation nocturne
  • délire (dans les cas sévères)

 

L’essence (Jing) et le sang se transforment mutuellement

Nous avons vu que le cœur gouverne le sang, les reins en revanche stockent le Jing (Essence). Pour comprendre ce qu’est le Jing des reins, cliquez sur ce lien. Le sang et le Jing sont des substances essentielles du corps. Le Jing des reins peut se transformer en sang et vice versa. Les actions de transformations et d’engendrements mutuelles fournissent une base matérielle pour la connexion fonctionnelle du cœur et des reins.
Par conséquent, une insuffisance du sang du cœur peut causer un vide du Jing des reins, et un vide du Jing des reins pourra causer un vide du sang du cœur. Entrainant par la suite des troubles du sang et du Jing avec des symptômes comme : teint pâle, palpitations, acouphènes, faiblesse des lombes et des genoux.

 

Le Jing et le Shen (Esprit) s’utilisent l’un l’autre

Le cœur abrite le Shen qui gouverne les activités de la vie et alimente le Jing. Les reins stockent l’Essence qui produit la Moelle, qui elle-même créée la moelle épinière et le cerveau. D’où la connexion reins/cerveau propre à la médecine chinoise. C’est pourquoi cette médecine dit que le Jing abrite les émotions ou les sentiments. Notre activité mentale n’est pas seulement contrôlée par le cœur, mais elle est aussi fortement influencée par les reins.
L’Essence (Jing) est la base matérielle de l’Esprit (Shen), le Jing du ciel antérieur (Xiān Tiān Zhī Jīng; 先天之精) est le fondement de ce dernier tandis que le Jing du ciel postérieur (Hòu Tiān Zhī Jīng; 后天之精) le nourrit. Le Shen est la manifestation externe du Jing.

Une activité mentale normale a besoin de suffisamment de Jing. Lorsque le Jing est faible, le Shen est affaibli et la personne manque de vitalité, de volonté, de confiance en soi.
Quand le Shen est perturbé, le Jing le sera également, la personne se sentira fatiguée et aura un manque de motivation.

 

Relation du cœur avec la rate

Rate en chinoisD’un point de vue physiologique, le cœur gouverne le sang, la rate est la source de formation du Qi et du sang et contrôle aussi le mouvement du sang en le retenant dans les vaisseaux sanguins. On peut donc voir que la relation entre ces deux organes est très proche.
Sur le plan pathologique, les troubles mentaux peuvent non seulement perturber la circulation du sang, mais peuvent aussi affecter la fonction de transformation et de transport de la rate. Inversement, un affaiblissement de la fonction de transport de la rate peut réduire l’approvisionnement du Qi des aliments vers le cœur. Par ailleurs, des saignements en raison d’une incapacité de la rate à contrôler le sang peuvent être provoqués par un vide du sang du cœur. De tels états sont connus comme étant un double vide du cœur et de la rate, se manifestant par :

  • palpitations
  • vertiges
  • pensées désorganisées
  • peu de mémoire
  • concentration difficile
  • insomnie
  • teint cireux
  • peu d’appétit et de soif

 

 

 

Relation du cœur avec l’intestin grêle (entrailles Fu)

La relation du cœur avec les organes Fu (appelés également « entrailles ») se fait essentiellement avec l’intestin grêle qui constitue la partie Yang du mouvement Feu, tandis que le cœur est la partie Yin de ce dernier.

L’intestin grêle et le cœur ont une relation extérieure – intérieure (Biǎo Lǐ; 表里), leur méridien est interconnecté l’un à l’autre grâce au réseau méridien. Le cœur contrôle les vaisseaux sanguins et propulse le sang dans tout le corps, nourrissant aussi l’intestin grêle. Ce dernier réceptionne le trouble descendu par l’estomac, puis récupère ce qu’il y a encore d’utilisable (le clair) pour être ensuite monté par la rate vers le cœur.
Pathologiquement, si le feu du cœur devient exubérant, la chaleur se propage à l’intestin grêle et les signes suivants peuvent apparaitre : aphtes, mictions peu abondantes d’urine foncée (voire rougeâtre), et une sensation de brulure lors des mictions.

 



1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (12 votes, moyen: 4,75 sur 5)
Loading...


mini cours de diététique chinoiseLa boutique du blog